POUR LE CSIO DE LA BAULE, PHILIPPE GUERDAT VEUT 'UN VÉRITABLE ESPRIT D’ÉQUIPE'

Je préfère développer un esprit de cohésion, un véritable esprit d'équipe, Philippe Guerdat. Photo PSV/Morel

Vendredi 17 mai - 17h07 | Léa Dall'Aglio

POUR LE CSIO DE LA BAULE, PHILIPPE GUERDAT VEUT 'UN VÉRITABLE ESPRIT D’ÉQUIPE'

Alors que le CSIO 5* de La Baule commence aujourd’hui, (lire ici) le nouvel entraîneur de l’équipe de France, Philippe Guerdat, revient sur le choix de sa sélection. Pour la première Coupe des nations FEI de Division 1 européenne, ce seront en effet [Kevin Staut], [Penelope Leprevost], [Olivier Guillon], [Marc Dilasser] et [Aymeric de Ponnat] qui représenteront la France.


 
"Le choix de l'équipe, c'est toujours un peu compliqué, il y a des impératifs. C'est le début de la saison et certains chevaux ne sont pas encore tout à fait prêts, comme [Orient-Express]*HDC ; ou reviennent tout juste de saillie, comme [Mylord Carthago]*HN. Et puis, il faut anticiper l'étape de Rome qui aura lieu la semaine prochaine. Il faut donc combiner au mieux", explique Philippe Guerdat.

 
Homme d'expérience, il aborde cette nouvelle saison avec philosophie. "Il faut envisager les étapes les unes après les autres. L'objectif, c'est de se qualifier pour la finale du circuit à Barcelone fin septembre."Sans oublier une médaille à défendre aux championnats d'Europe en août à Herning, au Danemark. Pour atteindre ces objectifs, Philippe Guerdat compte s'appuyer sur les piliers de l'équipe de France, "mais je veux que la plupart des cavaliers aient leur chance", rappelle-t-il. "On a toujours besoin de leaders, mais il faut que tous aient l'esprit d'équipe et aient envie d'en être. Ce que je veux, c'est que ça les ennuie de ne pas en faire partie.", précise-t-il en souriant.

 
Sportif dans l'âme et véritable homme de cheval, il s'envisage d'abord comme un coach. "Bien sûr, je suis technicien et je peux apporter des solutions si nécessaire, mais j'ai affaire à des cracks pilotes, donc plutôt que faire des séances de travail, je préfère développer un esprit de cohésion, un véritable esprit d'équipe. Il faut apprendre à gérer les hauts et les bas, apprendre à gérer les échecs et surtout ne pas les laisser seuls. Vous m'entendrez peut-être dire que je suis déçu par un cheval, mais jamais par un cavalier. Et je serai toujours là pour les protéger."

 
Source communiqué
 
Retrouvez la liste des sélectionnés pour la Coupe des nations de Rome ici.

À lire également...

Réagissez