ALEXIS PIGNOLET S'EST ÉTEINT, TOUT L'ÉLEVAGE FRANÇAIS EST EN DEUIL

Alexis Pignolet, une des figures incontournables de l’élevage français. Crédit Scoopdyga

Dimanche 12 mai - 19h16 | Sébastien Roullier

ALEXIS PIGNOLET S'EST ÉTEINT, TOUT L'ÉLEVAGE FRANÇAIS EST EN DEUIL

Il était l’une des figures incontournables de l’élevage français. Depuis près d’un demi-siècle, il élevait des chevaux internationaux, faisant de son affixe "d’Elle" un gage de qualité mondialement reconnu. La nuit dernière, à soixante-dix-neuf ans révolus, Alexis Pignolet a tiré sa révérence, laissant une trace indélébile dans le monde de l’élevage et du sport.


Depuis sa plus tendre enfance, Alexis Pignolet a baigné parmi les chevaux, dans la ferme de Villeneuve, à Moon-sur-Elle dans la Manche, où il naquit le 9 décembre 1933. 


Doué, Alexis Pignolet fera une belle carrière en concours nationaux et internationaux, en compagnie notamment d’Alain Navet, le père d’[Eric Navet]. Après avoir arrêté sa carrière de compétiteur à la fin des années 1970, Alexis mettra son expérience acquise dans le sport au service de l’élevage. Avec Alain Navet, Fernand Leredde ou encore Jean Brohier, il fera partie de ceux qui ont bâti et fait la réputation de l’élevage Selle Français dans la Manche.


Très attaché à la qualité des juments qu’il mettait à la reproduction, plus qu’aux étalons qu’il utilisait, Alexis Pignolet allait rapidement connaitre le succès en élevage, faisant naitre d’abord Pacha B, international avec Nelson Pessoa, puis Urbin, présélectionné olympique avec [Gilles Bertran de Balanda]. Gazelle d'Elle (ISO 174) fera une brillante carrière internationale avec [Michel Robert], tandis que son neveu [Double Espoir] sera l’un des étalons marquants des Haras nationaux. Depuis, très grands gagnants et étalons se sont succédé à l’élevage d’Elle. Sans pouvoir être exhaustif, tant la liste est longue, citons Quel Type d'Elle, olympique à Barcelone avec [Juan Carlos Garcia] ; Cabri d'Elle, qui participa aux Jeux équestres mondiaux 2002 avec [Scott Smith] et au championnat d’Europe 2007 avec [Paola Amilibia Puig] ; Caprice d'Elle, international avec [Roger-Yves Bost] et [Robert Breul]. Cabri et Caprice d'Elle sont tous les deux fils de l’étalon maison Schérif d’Elle, qui est également le père de Nippon d’Elle, réserviste aux JO de Londres avec Bosty. Nommons encore en vrac Une Etoile d’Elle, J’ai l’Espoir, Alfa d’Elle, Bayard d’Elle, Hortensia d’Elle, Looping d’Elle, tous très grands gagnants, sans omettre bien sûr le formidable Flipper d'Elle, qui permit à [Laurent Goffinet] de s’illustrer au tout haut niveau et de participer au championnat d’Europe de San Patrignano en 2005 et aux JEM d’Aix-la-Chapelle en 2006.


Depuis quelques années, Alexis Pignolet avait progressivement passé les rênes de l’élevage à ses fils Bertrand et Hubert, tandis qu’Alain, le fils cadet, après avoir très bien réussi en concours nationaux et internationaux, a choisi de devenir expert-comptable.


Une page de l’élevage Selle Français se tourne, mais le nom d’Alexis Pignolet restera à jamais gravé en bonne place dans le grand livre de l’élevage. Toute l’équipe de Grand Prix adresse ses plus sincères condoléances à Madeleine, son épouse, à ses trois fils ainsi qu’à tous ses proches. Ses obsèques auront lieu lundi, à 14h30, en l'église de Moon-sur-Elle.
Merci pour tout, Alexis !


Marc Verrier 

À lire également...

Réagissez