Lundi 29 avril - 12h15 | Léa Dall'Aglio

HELEN DÉTRÔNE ADELINDE À GÖTEBORG !

La finale de la Coupe du monde Reem Acra n’a pas manqué de réjouir public et juges, pour son édition 2013. Après un Grand Prix surprenant, la reprise libre en musique a sacré l’Allemande Helen Langehanenberg et son étalon Damon Hill. La double tenante du titre, Adelinde Cornelissen, doit se contenter de la deuxième place avec Parzival.


« C’est un rêve », lance Helen Langehanenberg après sa victoire dans la Libre avec une moyenne de 88,286%. « Damon Hill a été incroyablement agréable à monter aujourd’hui et je pense que nous avons déroulé notre meilleure reprise », continue la cavalière allemande, qui détrône la reine du circuit, [Adelinde Cornelissen]. Les deux cavalières se sont affrontées tout au long du circuit hivernal, se rendant coups pour coups, pour finalement offrir un final en apothéose, dans le Scandinavium de Göteborg. Et Helen avait fixé la barre très haute en déroulant une nouvelle reprise, sur un thème musical plus enjoué que sa précédente Libre.
Avant la pause, l’Italienne [Valentina Truppa], troisième de la finale l’année dernière à ‘s-Hertogenbosch, prenait largement la tête de l’épreuve, grâce à une très belle performance de Fixdesign [Eremo Del Castegno], récompensée par une moyenne de 79,696%. Le couple se classe sixième. Très réceptif, le public a répondu présent pour encourager les représentants suédois de cette finale. Lorsque [Patrik Kittel] en termine avec sa reprise, sur son ancien thème musical de Depeche Mode, la foule ne peut contenir sa joie. Et pourtant, malgré une bien meilleure reprise que jeudi dans le Grand Prix, Patrik Kittel sort de piste en selle sur Watermill [Scandic], avec une moyenne de 78,393% et une septième place finale.

 
Après Londres, Göteborg

 
Rapidement, les notes augmentent et c’est l’Allemande [Isabell Werth] qui prend un temps la tête du classement provisoire, en selle sur [Don Johnson]. Le Hongre, par Don Frederico, montre de très beaux appuyers au trot et un travail au galop de qualité, pour sortir de piste avec une moyenne de 80,429% (cinquième). Mais rien n’est joué et trois couples restent encore à passer, pour tenter de dépasser les 88% d’Helen et Damon Hill. La Suédoise Tinne Vilhelmson-Silfven présente une reprise dynamique, mais [Don Auriello] manque encore d’activité dans le passage et le piaffer pour espérer dépasser les 82,661%. Tout repose donc sur les épaules des deux Néerlandais, [Edward Gal] et Adelinde Cornelissen. Si cette dernière avait l’avantage de s’élancer en dernière, Edward Gal n’a rien lâché pour une nouvelle fois faire preuve de maitrise avec Glock’s [Undercover]. Avec beaucoup d’émotion et des points forts incontestables, le couple sort de piste avec 84,446%, pour monter sur la troisième marche du podium. « Tout a changé au cours de l’année avec Undercover. Il est passé de très excité en piste à beaucoup plus relâché. Il avait besoin de s’habituer à l’environnement des compétitions », explique le triple champion du monde. Après sa médaille d’argent à Londres contestée par certains, Adelinde Cornelissen se voit une nouvelle fois dépasser. « J’ai donné le meilleur de moi-même et Parzival aussi, mais nous devons encore nous habituer à notre nouvelle reprise », souligne Adelinde. Et cette nouvelle Libre n’aura pas empêché le sacre d’Helen puisque le couple obtient une moyenne de 86,214%, une nouvelle fois contestée. En effet, un écart très important de onze points est à noter entre le juge le plus bas et le juge le plus haut, pour la Néerlandaise.

 
A Göteborg, Elodie Muller

 
Résultats :
1- Helen Langehanenberg & Damon Hill GER 88,286%
2- Adelinde Cornelissen & Jerich Parzival NED 86,214%
3- Edward Gal & Glock’s Undercover NED 84,446%
4- Tinne-Vilhlmson-Silfven & Don Auriello SUE 82,661%
5- Isabell Werth & Don Johnson GER 80,429%
6- Valentina Truppa & Fixdesign Eremo Del Castegno ITA 79,696%
7- Patrik Kittel & Watermill Scandic SUE 78,393%
8- Anna Kasprzak & Donnperignon DEN 77,857%
9- Sidsel Johansen & Schianto DEN 75,393%
10- Minna Telde & Santana SUE 74,107%
 
 

À lire également...

Réagissez