GERCO SCHRÖDER TOUCHE LE GROS LOT À DOHA

Gerco Schröder et London, ici à Cannes, ont remporté un nouveau Grand Prix en deux manches avec barrage, ce soir à Doha, au Qatar. Photo Scoopdyga

Mercredi 03 avril - 16h19 | Mathilde.Pichot

GERCO SCHRÖDER TOUCHE LE GROS LOT À DOHA

Gerco Schröder s’est adjugé ce soir le Grand Prix en deux manches avec barrage et fort bien doté (650.000 euros) du CHI d’Al Shaqab, à Doha. La chance a peut-être enfin tourné pour le Néerlandais, pas verni depuis les Jeux olympiques. Difficile de penser que le Qatar soit la meilleure préparation pour la finale de la Coupe du monde. En tout cas, London semble au sommet de sa forme.


 
Le CHI d’Al Shaqab s’est achevé ce soir par un Grand Prix en deux manches avec barrage à 1,60m. Un Grand Prix sérieux à la hauteur du plateau de chevaux et de cavaliers qui ont fait le déplacement, attirés par des installations impressionnantes, des conditions quasi-estivales (35°C cet après-midi, 27°C ce soir lors de la remise des prix) et surtout une grosse dotation.
Dix-huit couples sortent sans faute de la première manche, soit exactement le nombre de concurrents prévus par le règlement pour repartir dans la seconde, un format identique à celui du Global Champions Tour, dont Doha constituait d’ailleurs la première étape l’an passé. Des cinq Français engagés, seul [Patrice Delaveau] passe le cut avec [Carinjo 9]*HDC, qui survole tranquillement toutes les difficultés du parcours : la rivière, le triple et le gros double placé en fin de course. Pour une première à ce niveau, [Whisper] n’a pas démérité, franchissant aisément le triple et ne fautant que sur la sortie du double, placé en numéro dix puis sur le vertical douze. Pas suffisant toutefois pour qualifier [Simon Delestre] en seconde manche. Hélas pour [Kevin Staut], sa jument [Estoy Aqui de Muze]*HDC n’a pu empêcher une petite erreur sur l’oxer numéro onze concluant l’avant-dernière ligne. [Roger-Yves Bost] a, lui, préféré abandonner après une faute sur la rivière avec Castle Forbes [Cosma], jument courageuse mais dont les moyens sont un peu limités pour de tels défis. [Penelope Leprevost] abandonne elle aussi sur [Topinambour], pas très collaboratif.

 
Éliminations en cascade

 
Le deuxième tour débute bien pour Patrice mais, sans explication apparente, Carinjo s’arrête à deux reprises sur l’entrée du triple, une spa. Surprenant. Le Normand n’est, du reste, pas le seul à subir l’élimination. Il est imité en cela par le Saoudien [Kamal Abdullah Bahamdan] sur [Delphi], la Portugaise [Luciana Diniz] sur [Lennox] et la Britannique [Laura Renwick] sur [Oz de Breve], ces deux dernière étant victimes d’une chute sans gravité.
Le Britannique [Robert Smith] ouvre le barrage avec un parcours assez rapide mais une faute sur [Voila]. L’Irlandais [Denis Lynch] signe le premier triple sans-faute sur le magnifique [All Star 5], qui fait preuve d’un galop très expressif mais son temps est battable. Le Néerlandais [Gerco Schroder] le prouve aussitôt en l’effaçant de près de trois secondes, en selle sur [London], un des chevaux de Grand Prix le plus réguliers du monde, vainqueur l’an passé du Global Champions Tour de Cannes et récompensé de deux médailles d’argent aux Jeux olympiques de Londres. [Ludger Beerbaum] fronce les sourcils. Il tente le coup mais [Chiara 222] faute sur l’entrée du double, abordée un rien près. Le "Kaiser" était plus rapide. Le Sheikh [Ali Bin Khalid al Thani] rêve d’un authentique exploit devant son public, qui applaudit le beau [Cantaro 32] à chaque franchissement d’obstacle. Le Qatari tente mais contrôle moyennement bien son début de parcours, ce qui lui coûte une faute sur le mur. Derniers à revenir en piste, la Suissesse [Clarissa Crotta] et [West Side v Meerputhoeve] signent une parfaite entame mais l’entrée du double tombe, là aussi. Le fils de Baloubet du Rouet termine courageusement son tour, qu’il boucle plus vite que tous ses concurrents. Sa cavalière en descend tout de suite et lui retire ses guêtres, le BWP souffrant visiblement de l’antérieur droit.
Gerco Schröder est donc le héros d’un tour d’honneur effectué dans un stade, bien loin d’être plein, transformé en véritable discothèque géante, avec force musique techno et spots multicolores. Après la saisie de ses chevaux demandée par les créanciers d’Eurocommerce, suivie de nombreux épisodes judiciaires liés à la faillite du groupe et des écuries éponymes, puis encore l’incident de l’étape de Coupe du monde de Bordeaux, qui l’avait sans doute privé de précieux points au classement de la Ligue d’Europe de l’Ouest, le petit Néerlandais semble de nouveau surfer sur la vague du succès. Qualifié in extremis pour la finale de Göteborg il y a treize jours à ‘s-Hertogenbosch, il termine son mois de mars avec une grosse victoire, un joli chèque de 214.500 euros et cent cinquante points au classement mondial, dont il devrait prendre la deuxième place en avril.
Les meilleurs cavaliers du monde retrouveront en principe ce stade Al Shaqab du 21 au 23 novembre, pour la dernière étape du GCT, bien que cette date n’ait toujours pas été enregistrée à la FEI et qu’Abu Dhabi soit sensé recevoir un CSI 5* à la même date.

 
Sébastien Roullier

 
Le classement
1. Gerco Schröder (P-B) & London 0/0/0 40’’37
2. Denis Lynch (IRL) & All Star 5 0/0/0 43’’34
3. Clarissa Crotta (SUI) & West Side v Meerputhoeve 0/0/4 38’’54
4. Ludger Beerbaum (ALL) & Chiara 222 0/0/4 38’’87
5. Ali Bin Khalid al Thani (QAT) & Cantaro 32 0/0/4 41’’93
6. Robert Smith (G-B) & Voila 0/0/4 44’’35
7. Steve Guedat (SUI) & Nasa 0/1 66’’36
8. Emanuele Gaudiano (ITA) & Cocoshynsky 0/4 58’’59
9. Katharina Offel (UKR) & Fidji Island 0/4 59’’92
10. Marc Houtzager (P-B) & Sterrehof’s Tamino 0/4 62’’36
15. Patrice Delaveau (FRA) & Carinjo 9*HDC éliminés en seconde manche
25. Kevin Staut (FRA) & Estoy Aqui de Muze*HDC 4 81’’50
33. Simon Delestre (FRA) & Whisper 9 84’’39
Roger-Yves Bost (FRA) & Castle Forbes Cosma abandon
Pénélope Leprevost (FRA) & Topinambour abandon

À lire également...

Réagissez