PATRICE DELAVEAU, UN FRANÇAIS À LA CONQUÊTE DE HONG KONG

Fort, vif et généreux, Lacrimoso 3*HDC a offert une deuxième victoire à Patrice Dealveau, ce soir à Hong Kong. Photo Scoopdyga

Mercredi 06 mars - 13h59 | Lea23

PATRICE DELAVEAU, UN FRANÇAIS À LA CONQUÊTE DE HONG KONG

Vainqueur d’une vitesse avec Lacrimoso 3*HDC et deuxième du Speed Challenge avec Ornella Mail*HDC hier, Patrice Delaveau a encore frappé, ce soir à Hong Kong, en remportant la Gold Cup, un petit Grand Prix à 1,50m (100.000 euros), toujours en selle sur Lacrimoso, qui disputera demain son tout premier Grand Prix CSI 5*.


 
Les Hong-Kongais n’ont pas encore érigé de statue en son honneur mais au moins ont-ils appris à prononcé son nom et à associer à ce nom un visage, un sourire et un hymne : la Marseillaise. [Patrice Delaveau] a époustouflé la tribune comble de l’Asia World Expo, théâtre depuis hier du tout premier Hong Kong Masters. Premier et deuxième des deux premières épreuves, il a heureusement passé son tour cet après-midi, préférant laisser [Ornella Mail]*HDC au repos et le champ libre à l’Irlandais [Denis Lynch], vainqueur de la vitesse sur [Night Train].
Ce soir, le Normand était là et bien là, à 200%! L’enjeu, la Gold Cup, un petit Grand Prix jugé au barème A au chrono au premier tour puis à nouveau dans un winning round, réunissant le meilleur quart des concurrents, etd’office tous les sans-faute. Sur trente partants, dix sortent sans encombre du plat de résistance, dont tous les Français, exception faite d’[Anne-Sophie Godart], malheureusement piégée par le chronomètre à l’issue du très beau parcours de [Carlitto van t Zorgvliet].
Moins rapide des dix sans-faute, [Simon Delestre] ouvre le dessert avec le grand [Valentino Velvet], qui survole tranquillement les barres. Le Lorrain lui fait prendre l’évidente option courte à l’entrée de la dernière ligne droite. Un peu perturbé dans son élan, l’étalon accroche le dernier vertical. [Denis Lynch] lui succède sur la piste. L’Irlandais signe un beau double sans-faute mais sans trop pousser [All Star 5], qui donne malgré tout un grand de postérieur au dessus d’un oxer placé juste devant la tribune. Son temps de référence est battable, à coup sûr. Il est d'ailleurs vite effacé par le Suédois [Henrik von Eckermann] mais au prix d’une faute de [Camilla] après une volte mal gérée au bout d’une grande ligne.

 
Superbe galop, volte parfaite, dernière ligne droite vibrante

 
Sans faire de folies, [Cornado] NRW n’étant pas réellement un cheval de vitesse, l’Allemand [Marcus Ehning] trouve un parfait tracé, très serré, qui lui suffit à prendre la tête puis une belle deuxième place finale. L’Australienne [Edwina Tops-Alexander] ne prend pas tous les risques avec [Guccio], un cheval qui a toute se place ici, dans une épreuve sponsorisée par la marque soutenant également sa cavalière, qui n’avait pas hésité à le rebaptiser il y a quelques années, pour mieux promouvoir son partenariat. À l’arrivée, un beau double sans-faute et la troisième place, avec deux centièmes d’avance sur Denis Lynch.
L’homme du week-end entre alors en piste et n’hésite pas à entamer ce second parcours tambour battant, compte tenu du comportement de [Lacrimoso 3]*HDC hier dans la vitesse, déjà conclue victorieusement. Le galop est superbe, la volte obligatoire parfaitement maîtrisée, la dernière ligne droite vibrante. Chapeau ! Qui peut le battre ?  La Suissesse [Jane Richard Philips] tente mais son Selle Français [Pablo de Virton] en oublie un peu ses fondamentaux et faute à deux reprises. Son compatriote [Pius Schwizer] essaie aussi mais [Ulysse] n’est plus aussi souverain que par le passé et les 1,50m lui semblent bien haut  à franchir. Malgré son courage, le hongre de seize ans cède sur l’avant-dernier obstacle.
[Kevin Staut] en est naturellement encore à faire connaissance avec [Taran de la Pomme], le cheval que vient de lui confier Joris de Brabander. Une petite faute sanctionne un bon parcours. Dernier à entrer en piste, comme hier soir dans le Speed Challenge, mais cette fois au mérite de son rapide premier tour, [Roger-Yves Bost] semble idéalement placé. Pourtant comme hier, Castle Forbes [Cosma] va à la faute, à la sortie d’un double pas idéalement abordé par son pilote, à qui il reste deux épreuves demain pour inscrire son nom au palmarès des premiers Hong Kong Masters. Cela risque d’être un peu difficile dans le Grand Prix, où Patrice Delaveau comptera parmi les favoris, en dépit de la relative inexpérience de Lacrimoso. Qu’il gagne ou qu’il perde demain, le Normand a déjà conquis Hong Kong.

 
A Hong Kong, Sébastien Roullier

 
Le classement
1. Patrice Delaveau (FRA) & Lacrimoso 3 HDC 0/0 38’’42
2. Marcus Ehning (ALL) & Cornado NRW 0/0 40’’77
3. Edwina Tops-Alexander (AUS) & Guccio 0/0 42’’34
4. Denis Lynch (IRL) & All Star 0/0 42’’36
5. Roger-Yves Bost (FRA) & Castle Forbes Cosma 0/4 39’’60
6. Pius Schwizer (SUI) & Ulysse 0/4 39’’73
7. Simon Delestre (FRA) & Valentino Velvet 0/4 40’’36
8. Henrik von Eckermann (SUE) & Camilla 0/4 41’’71
9. Kevin Staut (FRA) & Taran de la Pomme 0/4 42’’53
10. Jane Richard Philips (SUI) & Pablo de Virton 0/8 42’’
11. Anne-Sophie Godart (FRA) & Carlitto van’t Zorgvliet 1 67’’18

À lire également...

Réagissez