KATHARINA CHIPE LE SPEED CHALLENGE À PATRICE POUR UN CENTIÈME

Félicitée par Walter von Känel, directeur général de Longines, l'Ukrainienne Katharina Offel a réussi un sacré un numéro ce soir à Hong Kong. Photo Scoopdyga

Vendredi 01 mars - 16h46 | Sébastien Roullier

KATHARINA CHIPE LE SPEED CHALLENGE À PATRICE POUR UN CENTIÈME

Patrice Delaveau est passé à deux doigts, précisément à un centième, de la victoire dans le Speed Challenge, la spectaculaire chasse qui a ponctué la première journée de compétition au CSI 5* de Hong Kong. Le Français et sa belle Ornella Mail*HDC ont dû s’incliner devant l’Ukrainienne Katharina Offel et Olivia de Nantuel. Les Bleus ont en tout cas répondu présents au rendez-vous de la vitesse.


 
De l’ambiance, des tribunes bien garnies, une poignée de très bons couples et un parc d’obstacles superbe. Le Longines Hong Kong Masters est lancé et bien lancé. Vu les réactions du public, encouragé en ce sens par les speakers anglophones et sinophones, le concept du Speed Challenge (une chasse jugée au barème C présentant la spécificité que chaque erreur ajoute non pas quatre mais deux secondes au chronomètre du couple),  plébiscité en décembre à Villepinte, confirme donc qu'il est parfaitement exportable.
Sur le même parcours que lors de l’étape française et sans doute que la prochaine étape américaine, organisée en septembre, dix-huit couples ont tenté leur chance, sous le dôme de l’Asia World Expo de Hong Kong. Premier à s’élancer, [Patrice Delaveau], qui n’avait pourtant pas pris part à l’épreuve lors du Salon du cheval, a monté le parcours comme s’il le connaissait par cœur, prenant tous les tournants à l’intérieur et toutes les options. Partenaire de ce beau rallye, [Ornella Mail]*HDC est apparue en pleine possession de ses moyens, un peu plus sage et obéissante que d’habitude et flamboyante sur les obstacles. "Il fallait aller tellement vite qu’elle n’avait pas le temps de faire ses facéties sur la piste", commente son cavalier de toujours. À l’arrivée, un sans-faute et le chronomètre affiche 64’’62. C’est un peu plus que celui de [Roger-Yves Bost] et Castle Forbes [Cosma] à Villepinte mais la barre est déjà placée très haut. "C’est un très bon tour pour un podium mais pas pour la victoire", tempère-t-il en sortie de piste.
Les concurrents suivants vont s’y casser les dents, à l’image du Japonais [Eiken Sato] et du Belge [Ludo Philippaerts]. L’Allemand [Marc Bettinger] boucle son tour sans faute et très vite avec [Zydoctro vd Kapel] mais il n’ose pas l’option très serrée entre les obstacles dix et onze. Il termine huitième. [Marcus Ehning] signe un tracé limpide sur [Campbel] mais pas assez vite. Il finit neuvième.

 
Simon Delestre et Bosty ont tout tenté

 
[Katharina Offel] entre alors sur la piste, gonflée à bloc. Elle débute son parcours à pleins gaz et ne cesse de relancer [Olivia de Nantuel], la jument Selle Français propriété de l’Allemand Wolfgang Puschak. En dépit d’un tutoiement sur l’avant-dernier obstacle, elles coupent la ligne d’arrivée six secondes plus vite qu’à Paris et… un centième de seconde plus vite que Patrice et Ornella. Heureux pour elle, cruel pour lui mais sacrément spectaculaire. "Tout s’est passé comme je l’avais espéré. Ma jument s’est bien battue sur la fin de parcours!"
Tandis que les petites mains de l’organisation s’activent à contenir la rupture d’un tuyau d’eau en bordure de piste, [Olivier Philippaerts] réussit un tour propre avec [Chamonix H] pour la onzième place, juste derrière son paternel. [Pius Schwizer] lui succède, en selle sur [Ulysse], une vieille légende qui continue à rendre de bons et loyaux services, notamment dans ces belles épreuves de vitesse. Sans une faute sur le douze, le Suisse aurait pris la tête. Il hérite d’une belle troisième place. L’Américain [Richard Spooner], autre crack de la vitesse, livre une prestation à couper le souffle avec [Billy Bianca] mais l’option courte entre le dix et le onze le conduit à échouer sur l’entrée du double numéro onze donc puis sur le douze. Malgré ces deux erreurs, il se retrouve sixième. Le numéro un mondial [Christian Ahlmann] prend un très bon départ sur [Little Lady Z] mais loupe son virage en épingle sur le numéro six. La quatrième place le récompense de ses efforts.
[Simon Delestre] tente le tout pour le tout avec [Whisper], sa jument victorieuse d’une épreuve à difficultés progressives à Bordeaux. L’exercice est payant. Une erreur sur le dernier oxer les cantonne pourtant au septième rang. L’Irlandais [Denis Lynch] lance son cheval de Derby [Night Train] mais abandonne vite après une grosse faute de postérieur et un refus. Il ne reste plus alors que le maître de la vitesse – le "Flying French man", selon Katharina – pour chambouler le podium. Bosty présente la même jument qu’à Paris, Cosma. Après un bon début de parcours, rapide et bien maîtrisé, le Français perd un tout petit peu le contrôle de sa monture, qui faute sur le dix. "Il a été moins agressif que d’habitude. Tant mieux", sourit l’Ukrainienne. Il n’a toutefois pas à rougir de sa cinquième place.
Rendez-vous est déjà pris pour New York !

 
À Hong Kong, Sébastien Roullier

 
Le classement
1. Katharina Offel (UKR) & Olivia de Nantuel 64’’61
2. Patrice Delaveau (FRA) & Ornella Mail*HDC 64’’62
3. Pius Schwizer (SUI) & Ulysse 65’’12
4. Christian Ahlmann (ALL) & Little Lady Z 65’’74
5. Roger-Yves Bost (FRA) & Castle Forbes Cosma 66’’92
6. Richard Spooner (E-U) & Billy Bianca 66’’96
7. Simon Delestre (FRA) & Whisper 66’’99
8. Marc Bettinger (ALL) & Zydoctro vd Kapel 67’’33
9. Marcus Ehning (ALL) & Campbel 67’’92
10. Ludo Philippaerts (BEL) & Quintender 68’’30

À lire également...

Réagissez