ENDURANCE : NINA LISSARRAGUE TROISIÈME DE LA PRESIDENT CUP

Nina Lissarrague monte sur le podium, le 16 février, à Abu Dhabi (UAE) avec la course d'endurance Ladies Cup. Crédit DR.

Dimanche 24 février - 11h14 | Sébastien Roullier

ENDURANCE : NINA LISSARRAGUE TROISIÈME DE LA PRESIDENT CUP

Ce week-end, à Al Wathba, dans les Émirats Arabes Unis, cavaliers et chevaux du monde entier se sont rassemblés pour une impressionnante course d’endurance de cent soixante kilomètres : la President Cup FEI 3*. Le samedi 16 février, à l’aube, un total de cent soixante concurrents se sont élancés pour le départ de cette rude épreuve dans le désert Dhabi. Au même endroit, le 15 février, lLadies Cup de cent kilomètres avait lieu.


Pour la President Cup FEI, le Français César Donnais, quatorze ans, était attendu avec Mordjana du Clauzel, sa jument arabe de treize ans. En effet, le jeune Gersois détient déjà un beau palmarès : champion de France Juniors 2012 et médaillé d'argent aux championnats d'Europe Jeunes Cavaliers 2012 (course de cent vingt kilomètres). Mais, à l'issue de l'entraînement du vendredi, le cavalier a souffert d'une crampe qui l'a empêché de prendre le départ de la course. Son frère Achille Donnais, lui aussi cavalier d'endurance, l'a remplacé au pied levé. Il a toutefois terminé trente-troisième, en un peu moins de 7h45, avec une vitesse moyenne de 20,882 km/h. Un exploit, sous un soleil de plomb, sachant que seuls cinquante coureurs sont arrivés au bout de leurs peines. C’est l'Emirati Mohd Ali Al Shafar qui a remporté la course, en selle sur le cheval français Orman De Cardonne, hongre de onze ans.

 
Quant à la Française Nina Lissarrague, même si elle a déclaré forfait dans la President Cup, elle se place troisième dans la Ladies Cup de cent kilomètres, avec le hongre Jordan Vale Red Cloud. Cette compétition féminine a été gagnée par la Bahreïnienne Sheikha Najla bint Salman Al Khalifa.
Je n'ai pas l'habitude de cadences aussi élevées," confie Nina Lissarrague. "Je termine avec une vitesse moyenne de 28,5 km/h. C'est physiquement difficile. J'ai été en apnée sur les deux premières boucles." Pour ce qui est de Jordan, sa monture prêtée par une écurie dubaïote, la cavalière a noté qu’il avait "très bien récupéré. Au point de donner des coups de tête à ses grooms à la fin de la course !" 

 
Isabelle Lartigot. 
 
 
Tous les résultats et plus de photos ici.

À lire également...

Réagissez