LES JEM PRÉSENTÉS AUX ATHLÈTES FRANÇAIS

Fabien Grobon, le directeur général du Comité d’organisation des JEM de Normandie, Laurent Beauvais, président du comité d’organisation de Normandie 2014 et président de la région Basse-Normandie, et Serge Lecomte, président de la FFE.

Mercredi 13 février - 17h53 | Mathilde.Pichot

LES JEM PRÉSENTÉS AUX ATHLÈTES FRANÇAIS

Hier soir, des célébrités du monde équestre, telles que Roger-Yves Bost, Eric Navet, Patrice Delaveau, Hervé Godignon, Nicolas Andréani ou encore Jean-Maurice Bonneau, se sont déplacées à la Maison du sport français du Comité national olympique sportif français, à Paris. Une réunion d’information sur les Jeux équestres mondiaux de Normandie de 2014 y était organisée, sous le regard attentif de Serge Lecomte, président de la Fédération française d’équitation, et de Laurent Beauvais, président du comité d’organisation de Normandie 2014 et président de la région Basse-Normandie.

 
"Nous avons quitté la phase conceptuelle. Désormais, nous sommes déjà dans la phase opérationnelle," a résumé le comité d’organisation des JEM de 2014, mardi soir, lors d’une réunion d’information destinée principalement aux participants, cavaliers, compétiteurs français et entraîneurs de toutes disciplines. Fabien Grobon, le directeur général, n’a pas dissimulé son enthousiasme : "Ce que nous avons pensé et imaginé commence à se concrétiser et à prendre forme! Les pièces de ce gigantesque puzzle se matérialisent. Avec tout ce qu’il y a à réaliser, il y aurait des raisons de se disperser mais nous restons cohérents dans l’organisation." À J-557 de la cérémonie d’ouverture de ces JEM de Normandie, où se situe justement l’organisation ?
Concernant le budget prévisionnel d’investissement et du fonctionnement, il est estimé à soixante-douze millions d’euros : 82 % du budget est maintenant sécurisé, dont 53 % provenant d’un financement public confirmé et donc 47 % venant de fonds privés, assurés en grande partie. Sur les terrains, les travaux d’aménagement avancent à grand pas : ceux destinés aux épreuves de cross et de dressage du concours complet, au Haras du Pin (Orne), sont terminés. En mars, les travaux sur la piste d’attelage débuteront à l’hippodrome de Caen. Le 11 avril, le comité se lancera dans le recrutement des 2.670 bénévoles.
La billetterie, qui proposera une multitude d’options différentes, reste en chantier. Dès octobre ou novembre, avant Noël donc, les réservations devraient s’ouvrir au public !
Pendant cette réunion, Laurent Cellier, directeur des sports du comité d’organisation a souligné "le devoir d’excellence et l’importance d’accueillir les athlètes dans les meilleures conditions possibles, de manière à réaliser les plus belles performances, et par conséquent, susciter beaucoup d’émotions." Des émotions, il ne risque pas d’en manquer avec les huit disciplines équestres officielles prévues (Jumping, complet, dressage, attelage, endurance, voltige, reining, para-dressage) et les deux disciplines de démonstrations (Horse-ball et polo). Toutes seront mises sur le même piédestal, sans hiérarchisation, et valorisées de manière à faire connaître les disciplines méconnues, principalement du grand public, promettent les organisateurs. Les Jeux olympiques et paralympiques de Londres ont souvent été évoqués mardi soir comme une référence en termes d’organisation. L’objectif va aussi au-delà de 2014. Il s’agit de marquer les esprits, pour que les JEM de Normandie restent, dans l’histoire du sport et du monde équestre, un des évènements les plus spectaculaires et les plus réussis. Un beau défi.

 
Les experts des disciplines présents à la réunion se sont aussi exprimés. 
 
Dressage
Didier Ferrer (organisateur du CDI 3* de Biarritz et du CDI de Vidauban) : "Le cadre, dans le Stade d’Ornano, est sensationnel! Il y a un excellent travail dans l’organisation et le projet avance bien."
 
Complet
Jean-Marc Varillon (directeur technique du CCI 4* de Pau) : "Nous allons disposer du joyau qu’est le Haras du Pin. Je vous garantit que l’épreuve de cross restera dans les mémoires car l’endroit est extraordinaire. Les obstacles sont déjà dessinés mais ils restent pour l’instant confidentiels."
 
Reining
Michèle Pfender (juge international depuis 2002) : "Nous sommes ravis que le reining soit prévu au Parc des Expositions, juste à proximité du village des exposants. C’est une solution efficace pour sortir de la marginalité et se faire connaître du plus grand nombre." 
 
Endurance
Nicolas Wahlen (organisateur du CEI de Compiègne) : "Les 160 km de l’épreuve d’endurance sont prévus dans la baie du Mont-Saint-Michel. C’est élogieux de pouvoir concourir dans un tel endroit."
 
Attelage
Jean-Pierre Brisou (directeur du CAI de Compiègne) : "Les épreuves d’attelage auront lieu à l’hippodrome de la Prairie et non au Haras du Pin, comme nous le pensions. Le site se présente bien. Les obstacles sont en train d’être dessinés. Les aménagements pour le terrain vont débuter en mars."
 
Para-dressage
Fanny Delaval (directrice technique du CPEDI 3* de Deauville) : "L’hippodrome de la Prairie va être aménagé pour les épreuves. C’est un site original et magnifique, qui sera également sécurisé pour nos cavaliers. Nous cherchons à susciter le même engouement du public que pour les autres disciplines."
 
Voltige
Philippe Rossi (organisateur des championnats d’Europe 2011 et des championnats du monde 2012) : "La compétition se passera dans un lieu de musique, au Zénith. On avait du mal à y croire quand on l’a appris ! Le site aura une configuration idéale pour les épreuves."
 

 
Mathilde Pichot

Plus d'infos ici.

À lire également...

Réagissez