LE GRAND NUMERO DE SIMON DELESTRE ET QLASSIC BOIS MARGOT

Simon et Qlassic ont livré un superbe barrage, cet après-midi à Bordeaux. Photo Christophe Bricot/Jumping Bordeaux

Jeudi 14 février - 12h02 | Lea23

LE GRAND NUMERO DE SIMON DELESTRE ET QLASSIC BOIS MARGOT

A Bordeaux aujourd’hui, il y avait Simon Delestre et le reste du monde. Déjà victorieux, ce midi sur Whipser, de l’épreuve à difficultés progressives ouvrant la dernière journée de compétition du CSI 5*-W, le cavalier lorrain a fait étalage cet après-midi de toute sa classe de cavalier et du grand, très grand potentiel de son étalon Qlassic Bois Margot. Face à une sacrée brochette d’adversaires et devant des tribunes combles, Simon a signé un double sans-faute très prometteur pour l’avenir, et notamment la saison extérieure.


 
S’il a dû, comme [Eugenie Angot] et [Patrice Delaveau], se faire une raison quant à la finale de la Coupe du monde, à laquelle il avait pris part voici deux ans, [Simon Delestre] n’en a pas moins réussi une très belle saison hivernale. Bordeaux lui a donc de nouveau donné l’occasion de faire preuve de son talent et de la forme ascendante de son écurie. Ces deux victoires du jour, une épreuve à difficultés progressives avec Whisper et surtout le second Grand Prix à 1,60m (110.000 euros), en selle sur Qlassic Bois Margot portent à cinq le nombre de victoires tricolores sur les huit épreuves au programme de ce premier CSI 5* français de l’année 2013. Ni la forte concurrence étrangère ni les tractations qui se poursuivent en coulisse n’empêchent les "Vestes bleues" de briller. Tant mieux.
Tout aussi sélectif que l’étape de Coupe du monde d’hier soir, ce Grand Prix dominical, débarrassé de toute pression quant à la finale de Göteborg, a bénéficié d’un beau parcours, assez équilibré, avec de sérieuses combinaisons mais rien de cassant. Compte tenu du sans-faute inaugural de la Portugaise [Luciana Diniz] sur [Lacontino], on est en droit de penser que les clear rounds vont s’enchaîner, compte tenu de la qualité du plateau et du chrono imposé pas franchement pousse-au-crime.
Les concurrents suivants, français notamment, vont pourtant s’y casser les dents, à l’image [Julien Epaillard] et [Aldrick Cheronnet], pêchant sur l’entrée du double mais faciles ensuite sur [Cristallo A] LM et [Barbarossa van Paemel], à l’instar d’[Edouard Couperie], qui faute trois fois avec [Nectar des Roches]. [Eugenie Angot] et [Philippe Rozier] abandonnent ensuite avec [Old Chap Tame], toujours pas à son aise en indoor, et [Jadis de Toscane]. Une petite erreur de [Premier de Falaise] et [Lacrimoso 3]*HDC prive [Jerome Hurel] et [Patrice Delaveau] de barrage. [Penelope Leprevost] essuie une faute, un refus puis une autre faute sur [Nice Stephanie], pourtant très bonne ces dernières semaines. Dernier à s’élancer, [Michel Robert] abandonne lui aussi avec [Nenuphar Jac], lauréat de la première épreuve avec barrage du week-end, vendredi soir.

 
Simon plus fort que Marcus, Rolf et Christian

 
Onze couples s’ouvrent les portes du barrage, qui se court sur un tracé plus intéressant qu’hier soir avec de beaux virages à 180° et une très longue dernière galopade. Luciana Diniz échoue d’entrée sur le haut vertical précédant cette longue ligne droite et orienté dans un angle fermé obligeant les concurrents à la plus grande prudence. La Suissesse [Janika Sprunger] prend garde et assure un bon sans-faute avec Electra van’t Roosakker. Elle termine huitième. Le Belge [Ludo Philippaerts] soigne lui aussi le fameux vertical CWD puis [Challenge vd Begijnakker] galope fort jusqu’à la ligne pour s’offrir la cinquième place finale. [Kevin Staut], très déçu hier soir, a l’occasion de prendre une belle revanche. Il boucle ce barrage certes plus vite que Ludo avec [Silvana]*HDC mais son chrono semble encore battable. Trois couples y parviendront.
L’Allemand [Ludger Beerbaum] tente sa chance mais subit un refus et deux fautes de [Chiara 222], plus tendue qu’au premier tour. Le Néerlandais [Maikel van der Vleuten] essaie aussi mais tourne trop large avec [Kisby], l’ancienne monture de [Sergio Alvarez Moya]. L’Australienne [Edwina Tops-Alexander] signe un nouveau double sans-faute mais le très impressionnant [Ego von Orti] aura davantage ses chances à Calgary ou Aix-la-Chapelle qu’en indoor. [Rolf-Goran Bengtsson] débute assez prudemment avec [Quintero la Silla] mais termine en trombe et prend la tête.
Simon Delestre n’a rien à perdre. Qlassic Bois Margot revient plein d’énergie, ruant même en début de parcours comme pour mieux impressionner l’audience. Simon maintient un très gros train tout au long du parcours. Court dans les virages, parfait sur le CWD, il livre une magnifique dernière ligne. Reste à attendre les deux génies allemands, l’actuel et l’ancien numéro mondial. [Christian Ahlmann] conduit la petite [Lorena 111] à merveille mais échoue sur le juge de paix. [Marcus Ehning], lui, s’en méfie et temporise un tout petit peu trop dans son abord sur [Plot Blue]. Le public le sait et exulte pour Simon et Qlassic, un couple fort dont on n’a sans doute pas fini d’entendre parler.

 
A Bordeaux, Sébastien Roullier

 
Le classement
1. Simon Delestre (FRA) & Qlassic Bois Margot 0/0 34’’16
2. Marcus Ehning (ALL) & Plot Blue 0/0 34’’54
3. Rolf-Göran Bengtsson (SUE) & Quintero La Silla 0/0 34’’76
4. Kevin Staut (FRA) & Silvana*HDC 0/0 34’’98
5. Ludo Philippaerts (BEL) & Challenge vd Begijnakker 0/0 35’’74
6. Maikel van der Vleuten (P-B) & Kisby 0/0 36’’10
7. Edwina Tops-Alexander (AUS) & Ego Van Orti 0/0 40’’32
8. Janika Sprunger (SUI) & Electra Van’t Roosakker 0/0 42’’58
9. Christian Ahlmann (ALL) & Lorena 0/4 34’’64
10. Luciana Diniz (POR) & Lacontino 0/4 36’’46
13. Jérôme Hurel (FRA) & Premier De Falaise 4 72’’61
16. Patrice Delaveau (FRA) & Lacrimoso 3*HDC 4 75’’26
19. Julien Epaillard (FRA) & Cristallo A LM 4 77’’14
21. Aldrick Cheronnet (FRA) & Barbarossa Van Paemel 4 78’’15
26. Roger-Yves Bost (FRA) & Castle Forbes Vivaldo Vh Costersveld 8 75’’91
30. Edouard Couperie (FRA) & Nectar des Roches 12 71’’92
33. Pénélope Leprevost (FRA) & Nice Stephanie 16 93’’85
Eugénie Angot (FRA) & Old Chap Tame abandon
Philippe Rozier (FRA) & Jadis de Toscane abandon
Michel Robert (FRA) & Nénuphar’Jac abandon
 

À lire également...

Réagissez