QUI C'EST LE PLUS RAPIDE ? EVIDEMMENT, C'EST BOSTY !

Comme avec Myrtille Paulois ou Cosma, Roger-Yves Bost sait tirer le meilleur de Castle Forbes Vivaldo van het Costersveld pour le consuire au succès. Photo Scoopdyga

Dimanche 10 février - 00h53 | Sébastien Roullier

QUI C'EST LE PLUS RAPIDE ? EVIDEMMENT, C'EST BOSTY !

Roger-Yves Bost aligne les victoires comme des perles. Il a remporté ce soir l’épreuve majeure de la première journée de compétition, au CSI 5*-W de Bordeaux, sous le toit du Parc des expositions. Au nez à la barbe de Michel Robert, Christian Ahlmann, Patrice Delaveau, Marcus Ehning, Rolf-Göran Bengtsson, Luger Beerbaum, Michael Whitaker, Gerco Schröder et Marco Kutscher. Rien que des cracks !


 
Comme il en a souvent l’habitude, notamment sur le Global Champions Tour, Uliano Vezzani a proposé aux cavaliers un parcours coulant, ne présentant pas de difficulté majeure pour un plateau de chevaux et surtout de cavaliers aussi en forme. Quarante-et-un partants, vingt barragistes. Le public bordelais en a eu pour son argent, ce soir en Gironde.
Sur ce lot de finalistes, quatre Français dont [Penelope Leprevost], qui a décidé de ne pas tenter sa chance et d’économiser [Nayana] en vue du Grands Prix Coupe du monde. La Normande devrait disputer le Grand Prix dominical avec [Nice Stephanie], qui effectuera sa première sortie du week-end ce samedi. Le barrage proposé par le chef de piste italien invite les concurrents à serrer leurs courbes et  à galoper, en l’absence d’options de tracé.
L’entrée du double, assez ouvert et juste devant la tribune principale, piège le Néerlandais [Jeroen Dubbeldam] sur [Quality Time] TN, [Simon Delestre] et Whisper, l’Américain [Richard Spooner] sur [Apache] ainsi que le Belge [Francois Jr Mathy] sur [Polinska des Isles]. Pour la Portugaise [Luciana Diniz] et [Fit For Fun 13], c’est la sortie du double qui pêche. L’avant-dernier vertical barre la route de l’Espagnol [Sergio Alvarez Moya] et [Abab van het Molenhof]. La faute arrive sur l’oxer à priori le plus franc du parcours pour le Suédois [Henrik von Eckermann] et [Camilla 100], une jeune jument de neuf ans, sur le vertical placé en numéro deux pour le Néerlandais [Maikel van der Vleuten] et [Kisby] tandis que l’Australienne [Edwina Tops-Alexander] a accroché le dernier oxer avec [Erenice Horta].

 
Le beau numéro de Michel Robert et Nénuphar

 
La victoire s’est donc jouée entre dix double sans-faute. L’Allemand [Marco Kutscher] a fait valoir les rapides progrès de [Cornet s Cristallo], fils de Cornet Obolensky. Son compatriote [Marcus Ehning] pulvérise vite son chrono avec [Plot Blue] mais sans prendre tous les risques. Le Suédois [Rolf-Goran Bengtsson] est allé bon train mais n’a pas voulu dérégler [Quintero la Silla] pour la suite du concours. Le Britannique [Michael Whitaker] a tenté le coup mais n’est pas parvenu à tirer le meilleur d’[Antello Z].
Le numéro un mondial frappe un grand coup avec [Little Lady Z]. Génial dans les virages, [Christian Ahlmann] demande aussi une belle galopade finale à sa jument. On peut alors penser qu’il a course gagnée. [Patrice Delaveau] tourne d’ailleurs un peu plus large avec [Lacrimoso 3]*HDC tandis [Vicky Gold] donne bien du fil à retordre au Néerlandais [Gerco Schroder], pour qui le sans-faute est déjà un demi-exploit.
[Michel Robert] sent [Nenuphar Jac] prêt pour le défi. Disponible, le fils de Cumano se lance à la poursuite de Little Lady en démarrant très fort. Parvenant à garder son excellent train jusqu’au bout, le vétéran lève un bras au ciel à l’arrivée, avec le sentiment du devoir accompli. Le public exhulte. Qui peut le battre. Pas le "Kaiser" [Ludger Beerabaum], qui ne tient avec [Chiara 222] un grand espoir pour les années à venir mais pas encore une fusée de concours. Mais alors qui? Bosty bien sûr.
Dernier à s’élancer, la position idéale pour n’importe quel cavalier, le cavalier de Barbizon ne manque pas l’occasion de recevoir un triomphe bordelais et de montrer à ses glorieux adversaires qui est le patron de la vitesse, le maître du temps. En selle sur [Castle Forbes Vivaldo vh Costersveld], pourtant pas si maniable que cela, [Roger-Yves Bost] prend tous les risques et livre une nouvelle leçon de tracé et de relances ! Chapeau, Monsieur.

 
A Bordeaux, Sébastien Roullier

 
Le classement
1. Roger-Yves Bost & Castle Forbes Vivaldo vh Costersveld 0/0 30’’64
2. Michel Robert (FRA) & Nenuphar’Jac 0/0 31’’68
3. Christian Ahlmann (ALL) & Little Lady Z 0/0 32’’04
4. Patrice Delaveau (FRA) & Lacrimoso 3*HDC 0/0 32’’55
5. Marcus Ehning (ALL) & Plot Blue 0/0 32’’81
6. Rolf-Göran Bengtsson (SUE) & Quintero La Silla 0/0 32’’96
7. Ludger Beerbaum (ALL) & Chiara 222 0/0 33’’31
8. Michael Whitaker (G-B) & Antello Z 0/0 33’’70
9. Gerco Schröder (P-B) & Vicky Gold 0/0 34’’47
10. Marco Kutscher (ALL) & Cornet’s Cristallo 0/0 34’’71
16. Simon Delestre (FRA) & Whisper 0/4 34’’69
20. Pénélope Leprevost (FRA) & Nayana non partantes au barrage
23. Kevin Staut (FRA) & For Joy van’t Zorgvliet*HDC 4 70’’28
25. Julien Epaillard (FRA) & Monalisa LS 4 71’’77
27. Jérôme Hurel (FRA) & Premier de Falaise 4 72’’02
33. Edouard Coupérie (FRA) & Nectar des Roches 8 73’’59
38. Philippe Rozier (FRA) & Akita 12 71’’83
Eugénie Angot (FRA) & Davendy S abandon

À lire également...

Réagissez