JUMPING, ATTELAGE, VOLTIGE, LES STARS ONT RENDEZ-VOUS À BORDEAUX

Le redoutable Boyd Exell remporte la finale de Bordeaux 2012 crédit FEI

Samedi 09 février - 00h31 | Sébastien Roullier

JUMPING, ATTELAGE, VOLTIGE, LES STARS ONT RENDEZ-VOUS À BORDEAUX

Ce weekend, le Parc des expositions de Bordeaux ouvre ses portes pour accueillir trois grandes disciplines équestres. En plus du fameux jumping et de ses épreuves CSI 5*, du grand spectacle est à prévoir avec la dernière étape qualificative pour la finale Coupe du monde de voltige. Un véritable événement équestre à la française, rythmé par la finale indoor d’attelage.


 
Dès demain, les meilleurs voltigeurs vont s’affronter pour la première manche de l’épreuve Coupe du monde. Chaque épreuve de voltige, toutes catégories confondues, se déroule en deux manches. Sur un cercle de vingt-cinq mètres de diamètre, les voltigeurs se défendront en présentant une composition libre et en musique. Les trois tables de juges noteront selon la présentation du sport, le degré de difficulté, la compétition mais aussi le comportement du cheval. À l’issue des deux manches de l’épreuve, les points s’additionnent. En cas d’égalité, la seconde manche est décisive. Cette dernière étape est primordiale. Seuls les sept meilleurs voltigeurs auront la chance de participer à la finale de Braunschweig, en Allemagne. Les Néerlandais Koen Akkermans et Dustin Wilschut ainsi que l’Américain Gabe Aniello ont répondu à l’appel. Du côté tricolore il faut compter sur le numéro Un mondial, Nicolas Andréani, et ainsi que sur le troisième, Ivan Nousse.
 
Le soir, place à l’attelage ! Pour cette finale de Coupe du monde, les meneurs et leurs quatre chevaux vont tout donner, pour espérer remporter le titre. Inspiré du saut d’obstacles, l’attelage se déroule sur sept étapes qualificatives et une finale. Les concours d’indoor comprennent une seule épreuve, disputée en deux manches. Les équipes vont devoir faire preuve d’adresse et de maniabilité, face aux portes et aux obstacles installés sur le parcours. Le tout à une vitesse folle, car le chronomètre règne en maître. L’ambiance, le spectacle et les sensations fortes sont assurés lors des ces épreuves ! Bordeaux accueille la finale pour la deuxième année consécutive. Les Néerlandais IJsbrand Chardon, Koos de Ronde et Theo Timmerman ont obtenu leurs qualifications. Le Suédois Thomas Eriksson, ainsi que le Hongrois József Dobrovitz, sont aussi de la partie. Le meneur français Thibault Coudry est aussi convié à l’évènement. Tous ont un but commun : détrôner le maître de la discipline, l’Australien Boyd Exell, quadruple tenant du titre.

 
Léa Sargenti 

À lire également...

Réagissez