L'ÉTALON PACINO, ENDORMI POUR TOUJOURS

Pacino et Clement McMahon formaient l'un des couples les plus prometteurs de cette saison. Crédit FEI

Samedi 09 février - 12h31 | Sébastien Roullier

L'ÉTALON PACINO, ENDORMI POUR TOUJOURS

 [Pacino], l’étalon BWP de neuf ans, fils du champion du monde Diamant de Sémilly, a été frappé par de virulentes coliques qui ont débuté hier, en soirée, d'après Studforlife.com. Le cheval étant très souffrant, ses propriétaires ont été contraints de prendre la douloureuse décision de le faire euthanasier.

Né le 19 mai 2004 au Haras des Rêves en Belgique, Pacino, baptisé à l’origine Eldiam de Rêve, avait développé rapidement une certaine facilité pour l’obstacle. Le beau bai brun de 1,72 m avait débuté sur les chapeaux de roues en étant sacré Champion d’Irlande des cinq ans, et finaliste des six ans l’année suivante. Son premier acquéreur, et tristement son dernier, l’Irlandais Clement McMahon, avait partagé dès 2012 sa carrière internationale avec lui. La même année, il avait remporté notamment le Grand Prix CSI 2* de Mullingar. Il était classé quatrième des Coupe des Nations de Rotterdam et de Copenhague ou encore quatrième du Grand Prix CSI 2* d’Olivia, en Espagne.

Après plusieurs épreuves de deux, trois et quatre étoiles, l’Irlandais avait augmenté progressivement la difficulté, pour voir son étalon s’exprimer sur des épreuves cinq étoiles. Le BWP se révélait encore meilleur. L’année de ses huit ans, il avait remporté la Coupe des Nations d’Hickstead par équipe et s’était même octroyé la première place de la Coupe des Nations de Dublin, réalisant ainsi un spectaculaire double sans faute.

Inscrit au stud-book BWP, Pacino venait également d’être approuvé au stud-book du Selle Français en ce début d’année. Pour toutes ses performances, l’Irlande l’avait sacré Cheval de l’Année 2012. Petit-fils de Muguet du Manoir, frère de l’étalon [Hermes de Reve], de la souche de Cacao Courcelle ou encore d’Ivol de la Croix, Pacino s’annonçait très prometteur. Maintenant privée de l’un de ses piliers, l’équipe Irlandaise n’abordera probablement pas les prochains grands championnats avec la même sérénité.

Avant de partir, Pacino avait sailli environ cent-trente juments. Ses premiers produits ont trois ans cette année.

Laetitia Maraninchi

Revivez son parcours lors de la Coupe des Nations d'Hickstead, où il avait terminé premier par équipe.

À lire également...

Réagissez