GRAND PRIX D'AMERIQUE 2013

Ready Cash, vainqueur du Grand Prix d'Amérique 2012 avec Franck Nivard.

Dimanche 27 janvier - 17h28 | m.verrier

GRAND PRIX D'AMERIQUE 2013

Double vainqueur du Grand Prix d’Amérique, en 2011 et 2012,  Ready Cash  (Indy de Vive et Kidea) qui sera le favori de ce championnat du monde des trotteurs dimanche est bien le nouveau roi de Vincennes, le digne successeur des Bellino II, Idéal du Gazeau ou Ténor de Beaune et il se lance même à la poursuite du crack des cracks, Ourasi quatre fois victorieux dans l’épreuve reine du Plateau de Gravelle voilà plus de vingt-cinq ans.

Cheval bai foncé, né le 20 mai 2005, Ready Cash a disputé le Prix d’Amérique à l’âge de 5 ans en 2010 mais il s’y est montré fautif alors qu’il comptait parmi les favoris.

C’est alors que Philippe Allaire son propriétaire-entraîneur installé à Grosbois estimant qu’il était temps pour Ready Cash de changer d’air le confia à un jeune professionnel normand en pleine réussite : Thierry Duvaldestin. C’était une option courageuse car il est rarissime qu’un homme de métier confie un champion à un confrère, espérant qu’il va faire mieux que lui... Et de fait, Thierry Duvaldestin élève du maître entraîneur Jean-Pierre Dubois releva le défi. Chez lui à La Ferté-Frênel, dans l’Orne, le cheval retrouva le calme dont il avait besoin mais sans perdre son mordant. Des réglages furent effectués et Duvaldestin choisit un jeune pilote talentueux pour driver son nouveau crack : Franck Nivard, né en 1979, meilleur apprenti de France en 1996, aussi brillant au trot monté qu’à l’attelage et qui venait de remporter un premier Prix d’Amérique avec Meaulnes du Corta. Très vite le couple se forma et la victoire leur sourit ; depuis cette époque, elle est toujours au rendez-vous !

En quête donc d’une troisième couronne qui le rapprocherait encore d’Ourasi, Ready Cash a préparé on ne peut plus sérieusement son Prix d’Amérique en s’adjugeant facilement le Prix du Bourbonnais le 8 décembre et en confirmant trois semaines plus tard dans le Prix de Bourgogne. Depuis, il a effectué du travail d’entretien à la campagne et tout récemment sur la plage en Normandie car les pistes habituelles n’étaient guère praticables. Ses mentors estiment qu’il est fin prêt.

Ready Cash a déjà battu presque tous les adversaires qui lui seront opposés dimanche, le plus coriace d’entre eux étant le Suédois Maharajah (Viking Kronos) deuxième de cette course en 2011 et quatrième l’an dernier. Pour triompher une nouvelle fois, il lui faudra également prendre la mesure de rivaux affutés comme Royal Dream (Love You), Timoko (Imoko) et celle des jeunes Vanika du Ruel (Jardy) ou Un Mec d’Héripré (Orlando Vici) tous deux étant les ténors des jeunes générations. Ready Cash est un monstre, un rouleau compresseur et tous les experts reconnaissent que s’il est l’égal de lui-même seul un incident de course pourrait l’empêcher de mener sa tâche à bien.

J-N G.

À lire également...

Réagissez