Samedi 26 janvier - 11h57 | Lea23

'UNE DES MEILLEURES ÉPREUVES DE MA CARRIÈRE, TOUT ÉTAIT PARFAIT', LUCIANA DINIZ

L’année 2013 a commencé très fort pour Luciana Diniz. Après avoir remporté le premier Grand Prix CSI 5* de l’année, et surtout le tout premier de sa carrière, il y a dix jours à Bâle, la Portugaise a pris ce weekend la neuvième place de l’étape de Coupe du monde de Leipzig, en Allemagne. Elle revient bien sûr sur ces bonnes performances et évoque celui à qui elle doit ces réussites : son cheval olympique Lennox. Heureuse et confiante, la cavalière dévoile également ses projets, ses ambitions et, avant tout, son immense amour pour ses chevaux.


GrandPrix-Replay.com : L’année commence bien pour vous. Dans quel état d’esprit l’avez-vous abordée?

[Luciana Diniz] : Je suis en très bonne forme depuis les Jeux olympiques, l’année dernière. Je fais du bon travail avec tous les chevaux, ils sautent tous bien. J’ai eu des résultats avec chacun d’entre eux. Quand on est dans une phase comme ça, on ne peut qu’en être très contente. Je suis heureuse tous les jours que mes chevaux aillent si bien.

 
GPR. : Votre victoire dans le Grand prix de Bâle est la première en Grand Prix CSI 5* de votre carrière. Qu’avez ressenti ? Lors de votre retour en piste pour le barrage, imaginiez-vous pouvoir remporter l’épreuve ?
L.D. : En accomplissant le parcours, j’ai eu l’impression d’avoir monté une des meilleures épreuves de ma carrière. Tout était parfait. Les distances venaient parfaitement et le rythme était excellent. A la fin, je me suis aperçue que j’avais battu [Roger-Yves Bost] qui, d’habitude, est très rapide. Alors j’ai directement pensé que cela pourrait bien être la victoire. J’étais plutôt confiante.

 
GPR. : [Lennox] est en plein forme en ce moment. Il l’a d’ailleurs prouvé de nouveau dimanche à Leipzig avec sa neuvième place dans le Grand Prix Coupe du monde. Quels sont vos projets avec lui? La finale de la Coupe du monde?
L.D. : Je suis plus que contente de lui, c’est mon meilleur ami. Il est toujours là pour moi, il ne me laisse jamais tomber. Je l’aime. Oui, il a encore réussi un sans fautes dans ce Grand Prix. J’étais trop en confiance pour le barrage. Je voulais absolument gagner de nouveau, j’en avais vraiment envie. J’ai retiré une foulée entre le un et le deux, c’était un peu trop risqué. Pour ce qui est de mes projets avec lui, je vise Zurich maintenant (la prochaine étape de la Coupe du monde, qui débute vendredi, ndlr). Ensuite, il devrait normalement avoir une pause, avant ou après Bordeaux – je ne sais pas encore – et peut-être jusqu’à la saison extérieure. Je veux le garder en forme et frais pour le Global Champions Tour et les championnats d’Europe.

 
"Une médaille en individuel, c’est mon objectif personnel, cette année"

 
GPR : Justement, les championnats d’Europe se déroulent fin août, à Herning, au Danemark. Comment abordez-vous cet évènement? Y aura-t-il une équipe du Portugal?
L.D. : Nous ne savons pas actuellement s’il y aura une équipe du Portugal, mais nous verrons par la suite. Je vais essayer de gagner une médaille en individuel, c’est mon objectif personnel, cette année.

 
GPR : En ce début de saison, comme évaluez-vous votre piquet de chevaux? Avez-vous prévu de prochains achats?
L.D. : J’apprécie aussi tous les autres chevaux que je monte ; je les aime tous ! Je n’ai que cinq chevaux. [Fit For Fun 13] (Hanovrien de neuf ans par For Pleasure, ndlr), par exemple, est un cheval très spécial. Je l’aime beaucoup aussi, mais il est très jeune, il lui faut encore un peu de temps. Il a encore besoin d’une année d’expérience. L’achat de chevaux n’est qu’une question d’opportunité. On ne sait jamais.

 
GPR : Votre étalon [Winningmood] a repris la compétition, êtes vous satisfaite de son retour ?  Qu’envisagez-vous avec lui ?
L.D. : Il va participer, je l’espère, à l’étape de la Coupe du monde de Bordeaux. Il sera sûrement prêt pour la finale de Göteborg, c’est mon plan pour lui. Après, je prévois de disputer les championnats d’Europe, avec lui ou avec Lennox. Ce n’est pas défini, on verra lequel est le meilleur pour cette compétition.

 
Propos recueillis par Léa Sargenti

À lire également...

Réagissez