CHRISTIAN AHLMANN RÈGNE EN MAÎTRE SUR LEIPZIG

Christian Ahlmann et Taloubet Z sont invincibles à Leipzig. Crédit Karl-Heinz Frieler/FEI

Vendredi 25 janvier - 15h18 | Lea23

CHRISTIAN AHLMANN RÈGNE EN MAÎTRE SUR LEIPZIG

Pour la troisième fois de sa carrière, l'Allemand Christian Ahlmann s'impose dans le Grand Prix Coupe du monde de Leipzig, au terme d'un barrage au cordeau avec Taloubet Z. Vainqueur pour la première fois à Leipzig en 2007 avec Cöster, son partenaire du double titre européen en 2003, Christian Ahlmann avait remporté ici même la finale Coupe du monde 2011 avec Taloubet Z, puis de nouveau le Grand Prix l'année suivante, toujours avec le fils de Galoubet A.


Cette fois encore, il n'a laissé aucune chance à ses adversaires, en réalisant un temps époustouflant dans un de ces barrages dont il a le secret. Ils étaient dix à s'affronter au chronomètre pour se départager après un premier tour sans-faute. Pour un peu de temps dépassé, [Malin Baryard-Johnsson] sur H&M [Tornesch 1042] et [Meredith Michaels-Beerbaum] sur [Bella Donna 66] ont été privées de barrage tandis qu'[Edwina Tops-Alexander] et [Ego van Orti] n'ont échappé à la pénalité de temps que pour cinq centièmes de seconde. Côté français, seuls [Kevin Staut] et [Silvana]*HDC sont parvenus à sortir sans encombre du tour initial, tracé par Franck Rothenberger, qui présentait l'originalité d’enchaîner un triple en numéro cinq et un double en numéro six.

Après une faute en début de tour, [Roger-Yves Bost] et [Nippon d Elle] se jouent de toutes les autres difficultés pour en rester à quatre points. Même score pour [Simon Delestre] et [Valentino Velvet], qui fautent au milieu du triple. Mais la très bonne note de ce concours de Leipzig restera pour [Nice Stephanie], que [Penelope Leprevost] avait décidé de lancer dans son premier Grand Prix CSI 5*. Après une victoire dans l'épreuve majeure de vendredi, la fille de Cardento, appartenant à Geneviève Mégret, a montré qu'elle avait la pointure pour des Grands Prix de cette importance en dominant son sujet, même si elle s'est laissé piéger sur le dixième obstacle, sans doute par manque d'expérience. Assurément une jument promise à un bel avenir !

Ouvreur du barrage, le Suédois [Jens Fredricson] sort de piste avec une faute de [Lunatic], tout comme [Maikel van der Vleuten] et [VDL Groep Verdi]. Vainqueurs à Bâle la semaine dernière, [Luciana Diniz] et [Lennox] ne peuvent éviter deux fautes, tandis qu'Edwina Tops-Alexander réalise le premier double sans-faute avec Ego van Orti. Tout juste âgé de neuf ans, le fils de Vigo d'Arsouilles, doté de moyens hors norme, a bien progressé pour arriver à caser ses grandes foulées en indoor. Il sera sûrement encore plus à l'aise sur les grandes pistes extérieures où il pourra exprimer pleinement son énorme potentiel...


Chute sans gravité de Kevin Staut


Autre cheval à suivre, [Picsou du Chene], monté par le Suisse [Pius Schwizer]. Régulier à quatre points sur les Grands Prix CSI 5* de fin de Saison (Stuttgart, Paris, La Corogne), le Selle Français réussit son premier double sans-faute à ce niveau, dans un tempo raisonnable, qui lui vaut une belle quatrième place. Né chez Françoise Zarb, à Saint-Lô, Picsou est un fils de Le Tot de Semilly et d'une mère par Caloubet du Bois. On retrouve donc, dans son livret de famille, le croisement Le Tot de Semilly x Galoubet A, comme chez le meilleur Selle Français de ces dernières années, [Itot du Chateau].

Sixième à revenir en piste, [Christian Ahlmann] offre une nouvelle démonstration de son talent pour aller vite et dessiner des virages incroyables. Taloubet Z (Galoubet A) répond présent et le chronomètre s’arrête à 36''45, soit plus de quatre secondes de moins que le temps réalisé par Schwizer! Dans ses grands jours, ce couple-là est quasiement invincible ! [Marc Houtzager] part tambour battant mais deux fautes de Sterrehof's [Tamino], récent vainqueur des Grands Prix de Villepinte et Londres, refroidissent ses ardeurs. [Denis Lynch] sur [Abbervail van het Dingeshof] puis [Gerco Schroder] sur [London] jouent le jeu et leurs sans-faute leur permettent de monter sur le podium mais ils restent néanmoins à plus de deux et trois secondes de l'Allemand!

Il ne reste plus que Kevin Staut et Silvana*HDC, bien décidés à prendre leur revanche de la récente finale du Top Ten de Genève, où ils ne s'étaient inclinés que de quelques dixièmes devant le couple vainqueur de la Coupe du monde en 2011. Kevin joue son va-tout mais après un virage à droite serré, la jument et le cavalier ne s'entendent pas sur le choix de la foulée, ce qui occasionne une grosse faute et la chute du pilote. Le même genre de faute, également après un virage à droite, que Silvana avait déjà commise à Lyon, lors du barrage du Grand Prix Coupe du monde. Même si cet incident sans gravité vient quelque peu ternir sa prestation, il faut néanmoins louer la remarquable régularité de Silvana*HDC, qui s'est classée dans pratiquement tous les Grands Prix qu'elle a disputés lors de cette saison indoor.

Avec cette victoire, Christian Ahlmann s'assure de sa qualification pour la finale de la Coupe du monde, disputée fin avril à Göteborg, dont il sera assurément l'un des grands favoris. Il devrait y retrouver Denis Lynch, Pius Schwizer, Jens Fredricson, Luciana Diniz et Marcus Ehning, qui atteignent ou dépassent désormais la barre des quarante points, souvent synonyme de qualification.


Marc Verrier

À lire également...

Réagissez