BOSTY ET COSMA RELÈVENT LE SPEED CHALLENGE

A Villepinte, Roger-Yves Bost et Castle Forbes Cosma ont déchaîné les foules ! Crédit Sportfot

Dimanche 02 décembre - 21h41 | ElodieM

BOSTY ET COSMA RELÈVENT LE SPEED CHALLENGE

Après l’Equita Masters à Lyon, Roger-Yves Bost a remporté hier soir une nouvelle épreuve à grand spectacle, le Speed Challenge du CSI 5* de Villepinte, jugé au barème C avec la particularité que chaque faute ajoute non pas quatre mais seulement deux secondes de pénalité, invitant ainsi les concurrents à prendre toutes les options et tous les risques, pour le plus grand plaisir du public. Brillant à Helsinki et Lyon avec Myrtille Paulois et à Abu Dhabi avec Nykita d’Elle, Bosty s’est cette fois imposé avec Castle Forbes Cosma.


 
Rarement Bosty déçoit son public, rarement il passe à travers une épreuve de vitesse. Le Speed Challenge du Gucci Paris Masters ne pouvait donc pas lui échapper hier soir au Parc des expositions de Paris Nord Villepinte. Armé d’une des juments les plus rapides du monde, Castle Forbes [Cosma], une fille de Couleur Rubin, [Roger-Yves Bost] a relevé le défi de vitesse qui lui a imposé quelques minutes plus tôt [Reed Kessler]. Un tracé dont il a le secret, des reprises vives, des bonds bien dosés ! En soixante-trois secondes de délire collectif, le cavalier de Barbizon signe une performance aussi exceptionnelle qu’habituelle pour lui, l’homme à qui tout sourit depuis plusieurs mois. "Je traverse une très belle période en ce moment, j’en profite", avoue-t-il tout sourire en conférence de presse. "C’est une épreuve que j’adore, que j’ai déjà remportée il y a deux ans (avec Jovis de Ravel, ndlr). J’ai réussi à aller vite tout en gardant un peu de contrôle sur une bonne partie du parcours. C’est une belle soirée!"
La jeune Américaine Reed Kessler, qui a vécu à dix-huit ans sa première aventure olympique cet été à Londres, ne semble jamais intimidée : ni par ses adversaires, ni par un public bouillant, ni par le parcours, ni par le chronomètre. Elle mérite amplement sa troisième place, conquise avec [Ligist]. "La vitesse est mon point fort. Je suis au milieu des meilleurs cavaliers du monde. Je suis heureuse, d'autant plus que la montre offerte par Longines est magnifique", sourit-elle malicieusement après avoir tout de même rêvé de l’emporter au nez et à la barbe des tous les champions d’expérience qui figuraient sur la liste de départ. Elle compte d’ailleurs bien prendre vite sa revanche. "Aujourd’hui, dans la première épreuve, nous, les filles, n’avons pas été très bonnes. J’espère que nous allons remporter la Guerre des Sexes demain."
Après le passage de Bosty, il restait quelques bons clients. On a observé avec attention la prestation du couple nouvellement formé par [Laura Kraut] et [Jubilee d Ouilly], l’ancienne jument d’[Aymeric de Ponnat], [Penelope Leprevost] et de l’Irlandais [Trevor Coyle] qui vient donc de la confier à l’Américaine après sa blessure. Partie tambour battant, la jument de quinze ans a concédé trois fautes ensuite. On a ensuite pu admirer la vista et le tracé parfait du frère utérin de Jubilée, [Kronos d Ouilly], monté par [Gregory Wathelet]. Sur la ligne d’arrivée, le Belge fait mieux que Bosty et Cosma mais une erreur lui coûte la victoire. Et lui offre une très belle deuxième place. "Je sais que Bosty est le plus rapide du monde sur ce genre d’épreuves. Je devais prendre tous les risques. Je l’ai fait grâce au public, qui nous soutient du début à la fin, debout et en criant. C’est vraiment une épreuve très agréable à monter."
On attendait enfin [Philippe Rozier] et [Ideal de Roy], de retour après un cancer de la peau ayant nécessité une opération. Vainqueur de près de cent épreuves internationales dans sa carrière, deuxième en 2010 derrière Bosty et vainqueur l’an passé, Idéal a toujours des arguments à faire valoir malgré ses seize ans. Il va toutefois devoir retrouver le rythme de la compétition. Il termine seizième avec un bon temps pénalisé de deux fautes.
Comme dans la première épreuve du CSI 5*, les Français ont donc animé les débats et rendu de belles copies devant leurs fans. Grâce à des parcours impeccables sur [Cheyenne 111 Z]*HDC, une jument qu’il apprend encore à connaître, et Catapulte, la spectaculaire pie, [Kevin Staut] et [Michel Robert] prennent respectivement les sixième et septième places. Malgré ses deux fautes, [Julien Epaillard], spectaculaire et très rapide lui aussi, termine dixième sur [Cristallo A].
Les étrangers n'ont pas pour autant démérité à l'image de la Portugaise [Luciana Diniz], quatrième mais longtemps en tête grâce au sprint de [Lady Lindehof] (ex-Nengaye de Kerganne), du Brésilien [Rodrigo Pessoa], qui a tout tenté sur HH [Palouchin de Ligny], son fils de Baloubet du Rouet vainqueur de trois épreuves à Vérone ou encore de l'Espagnol [Sergio Alvarez Moya], l'autre homme en forme de l'automne, très compétitif avec [Abab van het Molenhof].

 
À Villepinte, Sébastien Roullier

 
Le classement
1. Roger-Yves Bost (FRA) & Castle Forbes Cosma 63’’
2. Gregory Wathelet (BEL) & Kronos d’Ouilly 64’’52 (62’’52)
3. Reed Kessler (E-U) & Ligist 64’’76
4. Luciana Diniz (POR) & Lady Lindenhof 64’’93
5. Rodrigo Pessoa (BRA) & HH Palouchin 65’99 (63’’99)
6. Kevin Staut (FRA) & Cheyenne 111 Z*HDC 66’’46
7. Michel Robert (FRA) & Catapulte 66’’49
8. Sergio Alvarez Moya (ESP) & Abab van het Molenhof 66’’67 (64’’67)
9. Steve Guerdat (SUI) & Sidney VIII 66’’78
10. Julien Epaillard (FRA) & Cristallo A 67’’24 (63’’24)

À lire également...

Réagissez