Moya domine la Coupe du monde

Sergio Alvarez Moya & Zipper - Kit Houghton/FEI

Vendredi 16 novembre - 15h34 | Sébastien Roullier

Moya domine la Coupe du monde

Troisième à Helsinki, deuxième à Oslo, onzième à Lyon, Sergio Alvarez Moya remporte l'étape de Vérone et s'assure d'ores et déjà une qualification pour la finale.


Après avoir monté Carlo en Scandinavie, puis Action Breaker à Lyon, l'Espagnol Sergio Alvarez Moya avait cette fois choisi le jeune (8 ans) Zipper pour affronter l'étape Coupe du monde de Vérone. Bien lui en a pris, puisque ce KWPN, fils d'Apple Juice, lui permet de remporter pour la première fois de sa carrière une étape Coupe du monde. C'est également la plus belle victoire de la carrière de Sergio Alvarez Moya, 27 ans, mais, au vu du piquet dont il dispose, l'Espagnol devrait en gagner d'autres et semble parti pour s'installer durablement parmi les meilleurs du classement mondial, dont il occupe la vingt-neuvième place.


Lorsqu'il s'élance en avant-dernière position des douze barragistes, Sergio sait ce qu'il lui reste à faire : mieux que les 45,63 secondes de l'Italien Luca Moneta. Parti en deuxième du barrage avec son Selle Français Neptune Brecourt, Luca Moneta avait réalisé un temps certes meilleur que celui de Robert Smith et Voila, mais qui semblait devoir être assez facilement amélioré au vu de la qualité des couples qui restaient à passer. Pourtant, Malin Baryard-Johnsson/H&M Tornesch et Meredith Michaels-Beerbaum/Bella Donna, également sans-faute, n'y parvenaient pas. Mais ils n'avaient pas pris tous les risques, Tornesch reprend depuis peu le très haut niveau et Bella Donna n'a pas spécialement le gabarit pour aller vite en indoor.


En revanche, ceux qui suivaient seraient plus rapides, c'était certain ! Plus rapides, oui, mais encore faut-il laisser les barres sur les taquets, ce qui ne fut pas le cas pour Michael Whitaker/GIG Amai, Marcus Ehning/Copin van de Broy, Kevin Staut/Rêveur de Hurtebise*HDC ni Christian Ahlmann/Taloubet Z, qui fautait sur l'entrée de triple. Marcus Ehning nous gratifiait une fois de plus d'un tracé dont il a le secret et sera, de loin, le plus rapide de tous les barragistes. Peut-être s'est-il juste un tout petit peu trop pressé pour tourner au dessus d'un vertical, ce qui lui coûte la victoire. Quant à Kevin Staut, il n'a pas grand chose à se reprocher malgré une petite faute sur le dernier obstacle, qui lui donne la neuvième place et huit points de plus avec une qualification pratiquement assurée pour la finale. A l'issue de l'épreuve, Kevin se disait « Très satisfait de Rêveur de Hurtebise*HDC qui sautait bien et content d'être quasiment qualifié pour la finale. Ce sera un poids en moins et nous ne serons pas obligés d'aller chercher les points jusqu'aux derniers parcours, ce qui permettra de bien gérer les chevaux.»


Avec beaucoup d'aisance, Zipper se jouait de toutes les difficultés du barrage, pour améliorer de plus de deux secondes le temps réalisé par Luca Moneta. Ne restait plus à passer que l'Allemand Marco Kutscher, mais le suspense allait être de courte durée, puisque Cash, qui n'a pas retrouvé toute sa splendeur d'antan, fautait rapidement et ajoutait ensuite une deuxième barre pour la onzième place finale.


Pénélope Leprévost/Mylord Carthago*HN et Eugénie Angot/Old Chap Tame, les deux autres Tricolores engagées dans cette épreuve, n'ont pas démérité, mais une faute sur le tour initial les privera de barrage. Pénélope n'aura cependant pas tout perdu, puisque son excellent chronomètre lui donne la treizième place et quatre points Coupe du monde. Mais il lui en manque encore une petite trentaine pour pouvoir prétendre accéder à la finale...


A noter l'exploit réussi lors de ce concours de Vérone par Rodrigo Pessoa, qui remporte trois épreuves de vitesse avec son fils de Baloubet du Rouet, HH Palouchin.


Classement du Grand Prix

1. Zipper & Sergio Alvarez Moya (ESP) 0/0 43.20
2. Neptune Brecourt & Luca Moneta (ITA) 0/0 45.63
3. H&M Tornesch 1042 & Malin Baryard-Johnsson (SUE) 0/0 46.43
4. Voila & Robert Smith (G-B) 0/0 46.91
5. Bella Donna 66 & Meredith Michaels-Beerbaum (ALL) 0/0 52.10
6. Copin van de Broy & Marcus Ehning (ALL) 0/4 41.73
7. Taloubet Z & Christian Ahlmann (ALL) 0/4 42.80
8. GIG Amai & Michael Whitaker 0/4 44.72
9. Rêveur de Hurtebise*HDC & Kevin Staut (FRA) 0/4 44.99
10. Rackel Chavannaise & Manuel Anon (ESP) 0/4 46.51

À lire également...

Réagissez