LA COUPE DES NATIONS SE MONDIALISE SANS PERDRE SON AME

L'équipe d'Irlande victorieuse à Hickstead cette année. (Ph. Kit Houghton/FEI)

Samedi 10 novembre - 18h16 | ElodieM

LA COUPE DES NATIONS SE MONDIALISE SANS PERDRE SON AME

On connaît enfin la nouvelle formule de la Coupe des nations de saut d’obstacles, sponsorisée pour les quatre prochaines années par le Fonds équestre saoudien. Après d’âpres négociations, les différentes composantes de la Fédération équestre internationale sont donc finalement parvenues à un accord qui devrait satisfaire tout le monde puisqu’il offre enfin à la compétition un aspect universel, puisqu’il maintient la proéminence des huit étapes historiques dans une Division 1 européenne (réunissant toujours les huit meilleures équipes du Vieux Continent) et puisqu’il fait de tous les CSIO 3, 4 et 5* des étapes qualificatives pour une grande finale, réunissant les dix-huit meilleures équipes du monde.

 
À partir de 2013, le circuit Coupe des nations sera associé au nom de Furusiyya. La Fédération équestre internationale a en effet officialisé le partenariat du Fonds équestre saoudien pour les quatre prochaines saisons du circuit Coupe des nations. Ce contrat représente la somme de quatre millions d’euros par an.

 
Concernant la réglementation du circuit, le monde a été divisé en six régions : Europe (Division 1 et 2), Amérique du Nord et Centrale, Amérique du Sud, Moyen Orient, Asie/Océanie, Afrique. Dans chaque région, les nations pourront prendre part aux étapes qualificatives et marquer des points. Elles peuvent participer à des CSIO dans d’autres régions que la leur mais n’y marqueront aucun point. On retiendra finalement les meilleurs résultats de chaque nation (le nombre reste à définir) pour établir le classement final régional.

 
La finale, programmée fin septembre ou début octobre, réunira au total dix-huit nations : neuf européennes, deux d’Amérique du Nord et Centrale, deux d’Amérique du Sud, deux du Moyen Orient, deux d’Asie/Océanie et une d’Afrique. Après une première manche, les huit meilleures seront invitées à disputer une grande finale tandis que les autres se retrouveront dans une consolante. Un barrage à trois cavaliers par équipe départagera les éventuelles équipes à égalité à la première place.

 
Les traditionnelles et prestigieuses étapes d’Europe de l’Ouest (La Baule, Rome, Saint-Gall, Aix-la-Chapelle, Falsterbo, Rotterdam, Hickstead et Dublin) devrait être reconduites. La FEI les a invités à recevoir une étape qualificative de la Division 1. Tous les autres CSIO sont éligibles pour le classement de leur région (uniquement Division 2 pour l’Europe), pourvu que l’épreuve de Coupe soit dotée d’au moins 80.000 francs suisses (soit un peu plus de 65.000 euros) dans les CSIO 5* et d’au moins 30.000 francs suisses (un peu moins de 25.000 euros) dans les CSIO 3 et 4*.

 
 
Marie-Anaïs Thierry et Sébastien Roullier

 
 
Le barème des points :
1er : 100 points
2e : 90 points
3e : 82 points
4e : 75 points
5e : 70 points
6e : 66 points
7e : 65 points
8e : 64 points
9e : 60 points
10e : 59 points. 

À lire également...

Réagissez