CLAUDIA GISLER REITERE A SAINT-LO DEVANT REYNALD ANGOT

Reynald Angot & Opera des Loges, deuxièmes à Saint-Lô. (Ph. Jennifer Decamp)

Jeudi 18 octobre - 15h15 | ma.thierry

CLAUDIA GISLER REITERE A SAINT-LO DEVANT REYNALD ANGOT

« Le chef de piste Jean-Paul Lepetit a encore frappé ! », lance à la fin du Grand Prix l’organisateur du CSI 3* de Saint-Lô, Jean-Claude Heurtaux. Car le très attendu barrage a failli ne pas avoir lieu.


 
 
Sur les cinquante-neuf partants qualifiés pour le Grand Prix, seul deux couples réussissent à sortir sans-faute. La Suissesse [Claudia Gisler] et son étalon hollandais de douze ans, Touchable, s’imposent de nouveau dans une ville qui leur réussit bien puisque le couple remportait le CSI 2* en extérieur il y a deux ans. « Jean-Paul Lepetit est un chef de piste exceptionnel. Il est vrai qu’aujourd’hui le tracé était difficile car  les obstacles étaient un peu cachés avec des angles fermés », explique [Reynald Angot], deuxième avec [Opera des Loges]. « Je passais en numéro un au barrage, je devais donc mettre de la pression à Claudia. Mais sur l’avant-dernier vertical, Opéra n’a pas eu le temps de voir l’obstacle. C’est dommage mais c’est le jeu ! », réagira-t-il déçu mais fier de sa monture qui répond toujours présent chaque week-end. « Il a largement le potentiel de faire des épreuves de 5* .

 
 
Les deux juges de paix de l’épreuve, le double et l’oxer sur bidet auront été fatales à 80% des cavaliers dont le troisième, [Nicolas Delmotte], qui faute sur l’entrée du double. « Saint-Lô est une excellente étape pour se mettre au niveau et préparer le CSI 3* de Caen. Je suis ravi de l’évolution de Number One d’Iso*Un Price, il progresse très vite. Je le monte depuis avril, Julien Epaillard et Guillaume Foutrier le montaient auparavant. Il s’était blessé l’an dernier et il a été arrêté un an. C’est actuellement mon cheval de tête. J’ai eu du mal à me mettre avec au début car ce n’était pas du tout mon type de cheval. C’est un cheval très sensible et très chaud qu’il faut monter en équilibre et de temps en temps improviser », commente Nicolas Delmotte. [Timothee Anciaume] prend la quatrième place avec Padock du Plessis*HN, une semaine après avoir remporté le Grand Prix de Lorient.

 
 
Les cinquième et sixièmes places sont décrochées par l’Australienne [Amy Graham] et la Suédoise [Helena Lundback]. Ils seront neuf cavaliers à jeter l’éponge dans le Grand Prix dont [Eric Fevrier] et Kouros d’Helby, vainqueurs en 2008. « Ce n’est pas le Grand Prix qui était difficile, c’est que nous n'étions pas assez bons » analyse [Michel Hecart], huitième avec une faute de Piman de la Devinière. [Michel Robert] et [Nenuphar Jac] terminent eux septièmes. « C’est la première fois que je venais à Saint-Lô. J’ai vraiment apprécié le public de connaisseurs qui sait vibrer et applaudir quand il le faut ! », confie-t-il. Le cavalier était victorieux la veille de l’épreuve à 1,35m avec [Catapulte].

 
 
A trente-deux ans, la Suissesse Claudia Gisler remportait l’an dernier le CSI 3* de Montpellier avec son fidèle Touchable. « Je suis une cavalière amateur », avoue-t-elle à demi-mot gênée face aux cavaliers professionnels qu'elle vient de battre. « Je monte mes cinq chevaux le matin et je suis comptable l'après-midi pour l'entreprise familiale. » Reynald Angot sourit et lui répond en souriant qu’elle est dans ce cas-là « une amateur très éclairée ! ».

 
 
Jennifer Decamp

À lire également...

Réagissez