PERSONNE N’A PU RATTRAPPER DODA ET BOGENO

Crédit Scoopdyga

Samedi 22 septembre - 21h57 | Daniel

PERSONNE N’A PU RATTRAPPER DODA ET BOGENO

Comme à Genève l’hiver dernier, Alvaro de Miranda s’est imposé dans le Grand Prix qui a clôturé le beau CSI 5* de Lausanne, cet après-midi au bord du lac Léman. Sur AD Rahmannshof's Bogeno, le Brésilien l’a emporté au triple galop devant une sacrée brochette de barragistes.


Il faut croire que l’air pur de la Confédération helvétique réussit bien à Alvaro de Miranda. Vainqueur du Grand Prix Coupe du monde de Genève au terme d’un barrage d’anthologie, en décembre dernier avec AD [Ashleigh Drossel Dan], le Brésilien a récidivé cet après-midi dans le Grand Prix à 1,50m qui a conclu en beauté le premier CSI 5* de Lausanne. Avec AD [Rahmannshof s Bogeno], le cheval avec lequel il a pris la douzième place des Jeux olympiques de Londres, Doda est parvenu à trouver la trajectoire et le galop parfait dans un barrage sans option mais assez piégeux dans ses contrats de foulées. Cette épreuve-là est certes d’un niveau moins élevé qu’un Grand Prix Coupe du monde mais encore fallait-il dominer une concurrence extrêmement aiguisée, en présence de nombreux couples olympiques.
Comme hier, dix-huit paires parviennent à boucler le premier tour sans faute. Le barrage promet une belle empoignade. L’Ukrainienne [Katharina Offel] part tambour battant mais son [Fidji Island] explose un mur de palanques avant d’accrocher l’oxer suivant. Huit points et plus de peur que de mal. Deux fautes aussi pour le Suisse [Beat Mandli] et [Colore] à la sortie du double et sur le vertical suivant. L’Australienne [Edwina Tops Alexander], troisième hier soir avec [Itot du Chateau], se fait cette fois piéger sur la sortie du double avec [Erenice Horta], une très prometteuse fille de Diamant de Semilly, à peine âgée de huit ans. Après un premier tour survolé, l’Allemand [Marco Kutscher] présente un vétéran [Cash 63] un poil moins tonique et échoue sur deux verticaux placés après des voltes quasi complètes.
Le Néerlandais  Harrie Smolders signe enfin le premier double sans-faute sur Exquis [Powerfee], un autre vétéran. Son temps est aussitôt pulvérisé de plus de trois secondes par [Pius Schwizer], qui suit au galop une trajectoire harmonieuse sur [Verdi III]. L’Allemand [Ludger Beerbaum] signe un bon barrage mais ne prend pas tous les risques sur [Chiara 222], qui doit encore prendre de l’expérience pour ce genre de défis. L’Américain [Richard Spooner] fonce avec [Cristallo] et fait encore descendre le chrono mais bute lui aussi sur le mur et l’oxer suivant. Juste après, la Suisse [Clarissa Crotta] choisit d’assurer dans un train de sénatrice sur [West Side v Meerputhoeve].

 
Les "Vestes bleues" hors du coup

 
Doda entre alors en piste. Il prend un grand galop et se lance dans le parcours comme une bombe. L’équation posée par ce mur placé en bout de ligne devant la sortie de piste n’est qu’une formalité. Le dessin est absolument parfait. Il est le seul à passer sous les quarante secondes ! [Gerco Schroder] peut sans doute faire mieux sur [Eurocommerce London], le cheval qui lui apporté deux médailles d’argent à Londres et le Grand Prix de Cannes au printemps mais encore fallait-il l’enclencher assez tôt pour éviter la faute sur le numéro un…
Salué par des cris et des « Allez » dignes d’un stade de tennis, [Steve Guerdat] a bien l’intention de gratifier son public d’une nouvelle victoire pour la reprise de [Nino des Buissonnets]. Le Jurassien n’est pas loin du compte mais ce maudit mur anéantit les espoirs de la foule. Son coéquipier [Paul Estermann] signe un double sans-faute de plus dans l’incroyable saison de [Castlefield Eclipse] mais ne galope pas assez fort. Même causes mêmes effets pour le Belge [Gregory Wathelet] et l’Américaine [Laura Kraut], très bons mais un poil trop lents sur le superbe [Riesling de Monselet] et [Cincinatti] La Silla.
L’Allemand [Christian Ahlmann] n’est vraiment pas loin de la vérité mais la dernière galopade de [Lorena 111] le laisse à trois dixièmes de Doda. [Janika Sprunger] met fin aux espoirs suisses en fautant elle aussi dès le numéro un avec [JL s Komparse]. Dernier couple à s’élancer, l’un des quatre golden boys de l’équipe britannique, [Ben Maher] tente lui aussi de s’attaquer au chrono mais le beau [Triple X III] manque de maniabilité dans les virages serrés.
Et les Français dans tout ça ? Ils ont brillé… par leurs erreurs. Une petite faute de rien prive en effet [Simon Delestre] sur [Quiness du Mezel], [Penelope Leprevost] sur [Nice Stephanie] et [Kevin Staut] sur [Estoy Aqui de Muze]*HDC d’un barrage accessible. Le week-end n’a guère été faste pour les voisins [Roger-Yves Bost] et [Philippe Rozier], pénalisés de huit points cette fois sur Castle Forbes [Myrtille Paulois] et [Akita]. [Patrice Delaveau] a quant à lui préfère abandonner après les deux fautes de [Carinjo], le nouveau bijou du Haras des Coudrettes.
La semaine prochaine, le Global Champions Tour pose son barnum à Vienne, pour une nouvelle étape de son calendrier, la dernière avant la finale d’Abu Dhabi.

 
 
Sébastien Roullier

 
 
Le classement
1. Alvaro de Miranda (BRE) & AD Rahmannshof's Bogeno 0/0 39’’74
2. Christian Ahlmann (ALL) & Lorena 111 0/0 40’’07
3. Ben Maher (G-B) & Tripple X III 0/0 40’’43
4. Pius Schwizer (SUI) & Verdi III 0/0 41’’40
4. Laura Kraut (E-U) & Cincinatti La Silla 0/0 41’’40
6. Paul Estermann (SUI) & Castlefield Eclipse 0/0 41’’41
7. Gregory Wathelet (BEL) & Riesling du Monselet 0/0 41’’93
8. Ludger Beerbaum (ALL) & Chiara 222 0/0 43’’53
23. Simon Delestre (FRA) & Quiness du Mezel 4 73’’13
25. Pénélope Leprévost (FRA) & Nice Stephanie 4 74’’84
26. Kevin Staut (FRA) & Estoy Aqui de Muze*HDC 4 75’’09
30. Roger-Yves Bost (FRA) & Castle Forbes Myrtille Paulois 8 73’’04
31. Philippe Rozier (FRA) & Akita 8 73’’83
41. Patrice Delaveau (FRA) & Carinjo*HDC abandon

À lire également...

Réagissez