LES MAITRES SE RETROUVENT À CALGARY

Acteur majeur de la victoire française en 2011, Jérôme Hurel et Ohm de Ponthual, ici à Chantilly, défendent leur titre cette semaine à Calgary. Photo Scoopdyga

Jeudi 06 septembre - 10h48 | Sébastien Roullier

LES MAITRES SE RETROUVENT À CALGARY

 Si les meilleurs tennismen du monde s’affrontent à Flushing Meadows, à New York, les plus fines cravaches du jumping mondial se retrouvent à Spruce Meadows, à quelques encablures de Calgary, au Canada, pour des Masters richement dotés et suivis chaque jour par des dizaines milliers de spectateurs, de ce soir à dimanche. Tenante du titre dans la Coupe des nations, la France, privée à la dernière minute de Simon Delestre, aura fort à faire samedi soir.


Le CSIO 5* de Calgary est un peu l’équivalent nord-américain d’Aix-la-Chapelle, une grand-messe où se mêlent sport de haut niveau, tradition équestre, public de masse et… grosse dotation (300.000 dollars pour la Coupe des nations, un million pour le Grand Prix). C’est donc assurément un passage obligé dans la carrière d’un cavalier. Certains souhaiteraient d’ailleurs que le rendez-vous de l’Alberta intègre le futur circuit mondial des Coupe des nations, qui doit être discuté et voté avant la fin de l’année à la FEI.

L’an passé, la Coupe avait souri à la France, représentée par [Roger-Yves Bost] sur [Ideal de la Loge], [Marc Dilasser] sur [Obiwan de Piliere]*JO et [Jerome Hurel] sur [Ohm de Ponthual], une performance d’autant plus remarquable qu’à trois, les "Vestes Bleues" ne disposaient donc d’aucun joker. Samedi, à la surprise générale, ils vont devoir concourir dans les mêmes conditions. Bosty présentera cette fois [Nippon d Elle], son très bon remplaçant olympique. Jérôme Hurel s’élancera encore son puissant fils de Voltaire tandis qu’[Olivier Robert], qui vient tout juste de récupérer Idéal de la Loge, défendra la France sur [Olala de Buissy], une autre ancienne monture de Bosty. A l’origine, ces trois-là devaient faire équipe avec [Simon Delestre] et [Napoli du Ry], un des quatre couples français sélectionnés à Londres mais ce dernier est finalement resté sur le Vieux-Continent, l’un de ses chevaux s’étant "coincé le dos le jour du départ". "Rien de grave", assure le Lorrain, "mais c’était embêtant pour le concours alors nous avons annulé". Simon Delestre concourra dans une tout autre ambiance à Paderborn, en Allemagne.

 
Le Canada, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Grande-Bretagne favoris

 
Digne des meilleurs CSIO de la Top League, la concurrence condamne les Français à l’exploit. A domicile d’abord, les Canadiens sont particulièrement redoutables. Emmenés par leur leader [Eric Lamaze], engagé avec [Derly Chin de Muze] et [Coriana van Klapscheut], ils comptent aussi sur le vétéran [Ian Millar] sur [Star Power], la jeune [Tiffany Foster], inconsolable à Londres après la disqualification de son [Victor] pour hypersensibilité, et sur [Mac Cone] qui concourt avec Unanimous et [Amor van de Rostal].
Malchanceux et bons derniers en Top League, treizièmes seulement des Jeux Olympiques de Londres, les Belges [Niels Bruynseels] sur [Chilli Pepper van de Helle] ou [Conisha van de Helle], Francois Mathy Jr sur [D Atlantique Royal], [Ludo Philippaerts] sur [Challenge van de Begijnakker] et [Olivier Philippaerts] sur [Cabrio van de Heffinck] se voient proposer une belle revanche et une occasion de terminer en beauté la saison extérieure.
L’Allemagne présente une équipe au niveau de l’événement avec [Christian Ahlmann] et [Taloubet Z], [Hans-Dieter Dreher], l’homme fort de l’été, sur [Magnus Romeo] et [Embassy II], [Daniel Deusser], qui retrouve le plus haut niveau avec [Cornet D Amour] et [Philipp Weishaupt], un des lieutenants de l’écurie Beerbaum, sur [Catoki].
La Grande-Bretagne, championne olympique par equipes, sera bien au rendez-vous, elle aussi, avec [Scott Brash] et son héros londonien Hello [Sanctos], [Robert Whitaker] et [USA Today], [Tina Fletcher] et Hello Sailor sans oublier [Michael Whitaker] et [Viking], deuxième récemment du Global Champions Tour d’Estoril, au Portugal.
Les Pays-Bas ne sont pas en reste avec Harrie Smolders, qui a traverse l’Atlantique avec ses deux meilleures montures, Exquis [Walnut de Muze] et [Regina Z], [Jeroen Dubbeldam] qui en a fait de même avec BMC [Utascha SFN] et BCM [Quality Time], [Jur Vrieling] et son olympique VDL Bubalu sans oublier [Leon Thijssen] et son bon [Tyson].
L’Irlande présente une équipe plutôt mixte essentiellement constituée de cavaliers établis en Amérique du Nord : Jennifer Crooks sur SF Uryadi et SF Tin Tin, [Shane Sweetnam] sur [Amaretto D Arco], [Shane Breen] sur [Cos I Can] et [Andrew Bourns] sur [Roundthorn Madios].
La Suisse sera peut-être un ton en-dessous avec [Roland Grimm], [Christina Liebherr] sur LB [Callas Sitte Z], [Alexandra Fricker] et [Werner Muff], qui vit désormais sans [Kiamon], vendu à [Edouard de Rothschild].
La bannière étoilée du voisin américain sera fièrement défendue par quatre amazones : [Leslie Howard], [Brianne Goutal] sur son Selle Français [Nice de Prissey], [Ashlee Bond] sur [Cadett 7] et l’olympique [Reed Kessler] sur [Cylana].
Le Saoudien [Abdullah Al Sharbatly], engagé avec [Sultan] et [Larkhill Cruiser], aura quant à lui une carte à jouer dans les épreuves individuelles. La Coupe des Nations débute samedi à 22 h, le Grand prix dominical à 20 h heure française.

 
Sébastien Roullier

À lire également...

Réagissez