Lundi 03 septembre - 17h53 | m.verrier

BERNARD LE COURTOIS, NOUVEAU PRESIDENT DE L'ANSF

Le Conseil d’Administration de l’Association Nationale Selle Français s’est réuni sur le Grand Parquet de Fontainebleau le jeudi 30 août 2012 pour élire le nouveau Président jusqu’à l’échéance de 2014.


 
La séance a été ouverte par le Président par intérim Philippe Lemaistre, qui a salué le travail du Conseil d’Administration sous la présidence d’Yves Chauvin, et des actions menées à la tête de l’ANSF depuis 2007.

 
Les deux candidats à la Présidence, Bernard Le Courtois et Robert Maury, se sont ensuite exprimés afin de présenter leurs projets respectifs pour le Selle Français et ses éleveurs.

 
A l’issue du vote à bulletins secrets, les résultats ont été annoncés :
        - Bernard Le Courtois a été élu par 26 voix
        - Robert Maury a obtenu 12 voix
        - On dénombre 7 bulletins blancs.

 
        
Le nouveau Président élu a proposé au Conseil d’Administration le Bureau suivant :
Président : Bernard Le Courtois
Vice-Président / Président délégué : Philippe Lemaistre
Vice-Président : Jean-Baptiste Thiébot
Secrétaire Général : Daniel Blanc
Secrétaire Général Adjoint : Jean-Pierre Texier
Trésorier : Jean-Louis Bourdy-Dubois
Trésorier Adjoint : Roland Le Fustec
Membres : Danièle Mars, Pascal Cadiou, Yves Chauvin, Jean-Paul Régis.

 
 Par un vote à l’unanimité, le CA a approuvé cette proposition.

 
 
La séance s’est conclue par l’évocation des sujets propriétaires et stratégiques que le CA devra traiter dès cette rentrée, dont entre autres :
        - la position de l’ANSF vis-à-vis de l’étalonnage,
        - le rôle de l’ANSF dans la préparation des événements 2014 (Jeux Mondiaux en Normandie, et Finale de la Coupe du monde à Lyon),
        - la politique de commercialisation et de développement à l’international du Stud-Book Selle Français.

 
 (source Communiqué ANSF)
 
 

Vice-président de l'ANSF depuis 5 ans, Bernard Le Courtois est membre actif de l'association depuis sa création en 1995. S'il n'entend rien révolutionner au sein de l'ANSF, il veut être « le président de tous les éleveurs ».
S'il pense que le Selle Français est l'un des meilleurs stud-books au monde, il entend axer une partie de son action sur la communication et la commercialisation : 
« Nous avons un savoir-faire, mais il faut maintenant qu'on le fasse savoir. Les Selle Français ont brillé aux Jeux olympiques et la génétique Selle Français était omniprésente, donc il nous faut prendre la balle au bond et faire un travail de promotion. »

Bernard Le Courtois veut également poursuivre l'action développée sur la voie femelle, afin « d'améliorer la base et tirer tout le monde vers le haut. »

Si d'aucuns voyaient d'un mauvais oeil l'arrivée d'un étalonnier à la tête de l'ANSF, BLC rétorque que : « de par cette fonction, je suis en contact avec de nombreux éleveurs et notamment des éleveurs dits amateurs, ayant peu de poulinières. Donc je connais bien leurs problèmes. »

Enfin, Bernard Le Courtois souhaite également que « le stud-book Selle Français trouve un moyen de travailler en collaboration avec la Fédération française d'équitation ». Un premier contact entre Bernard Le Courtois et Serge Lecomte a été établi à Londres pendant les Jeux olympiques.

À lire également...

Réagissez