Lundi 03 septembre - 18h17 | lbernardini

JEUX PARALYMPIQUES : LES FRANÇAIS EN ROUTE POUR LONDRES

Dès demainmercredi, les athlètes handisports prennent le relais des valides à Londres à l’occasion des Jeux paralympiques. A noter que la France sera représentée dans seize des vingt disciplines paralympiques. Elle n’est absente qu’en basket fauteuil masculin, goalball, boccia, volley assis et football à sept (non-sélection ou disciplines non pratiquée en France).
 

Et s’il est bien une discipline dans laquelle la France sera au rendez-vous, c’est le para-dressage ! Seule discipline équestre, le dressage débute ce jeudi 30 août et se poursuit jusqu’au 4 septembre à Greenwich Park, sur la piste déjà foulée par les meilleures cavaliers valides.
 

Associée à Menzana d’Hulm en Grade Ib, Valérie Salles confiait viser le podium à Londres après s’être adjugée la victoire dans le Grand Prix Libre du CPEDI 3* de Casorate, en Italie. A ses côtés, on retrouve la championne de France en Grade IV, Nathalie Bizet sur Rubica 3 sans oublier le très performant José Letartre en Grade III sur Warina*ENE-HN, médaillé d’argent lors des championnats de France de para-dressage. Le champion de France en Grade III, Vladimir Vinchon, est lui aussi de la partie avec son tout bon Flipper d’Or*ENE-HN.
 

Les chevaux et leurs cavaliers sont arrivés à Londres et prennent peu à peu leurs marques. « Nous voici arrivés à Londres ! », s’enthousiasme Fanny Delaval, cadre technique de l’équitation. « Tout le monde a bien voyagé : chevaux et humains… Les installations sont magnifiques et l’organisation de grande qualité. L’équipe de France est en forme ! », conclut-elle.
 

Le programme
30 août : épreuves par équipe Grade II et Grade Ib
31 août : épreuves par équipe Grade Ia, Grade III et Grade IV
1er septembre : Grand Prix individuel Grade II et Grade Ib
2 septembre : Grand Prix individuel Grade Ia, Grade III et Grade IV
3 septembre : Grand Prix Libre Grade II et Grade Ib
4 septembre : Grand Prix Libre Grade Ia, Grade III et Grade IV
 

Lola Bernardini

À lire également...

Réagissez