Mercredi 29 août - 14h55 | lbernardini

CICW 3* DU PIN : MICHAEL JUNG IMPERIAL

 En présentant ce week-end au Haras du Pin des jeunes chevaux de six, sept et huit ans, le jeune double champion olympique, double champion d’Europe et champion du monde Michael Jung a lancé sa préparation pour les Jeux équestres mondiaux de Normandie 2014. Si la bataille a été rude, il remporte sans conteste la dernière levée de Coupe du monde 2012.

 

Dès le dressage, l’opposition est de toute beauté dans ce grand rendez-vous ornais, qui a accueilli un plateau de très grande qualité. [Yoshiaki Iowa], seul Japonais engagé, n’a pu renouveler son exploit olympique mais réalise une superbe prestation qui le place à la quatrième place au provisoire avec [Noonday de Conde]. D’abord belge et allemande, le leadership est récupéré par la Grande-Bretagne, défendue par la vainqueur 2010 [Emily Baldwin] sur [Drivetime]. Le Français [Nicolas Touzaint] déroule une superbe reprise mais une grosse faute de [Neptune de Sartene] dans le changement de pieds anéantit son espoir de prendre la tête. Côté tricolore aussi, [Eddy Sans] et [Phosphore de Lhocre] créent la surprise et se placent cinquièmes, tout comme [Pascal Leroy] qui retrouve un [Minos de Petra] très sérein après sa convalescence et réalise le meilleur dressage de sa carrière. Plus habituel, [Fabrice Lucas] et [Keep du Mesnil] se placent aussi aux avant-postes aux côtés de [Pippa Funnel] et [Or Noir de la Loge].

 
Le cross va tout changer. « Neptune a couru et remporté le CIC* de Sandillon pour lui faire un galop faisant suite à sa bonne préparation olympique. Il est en forme mais ce cross est gros, très difficile avec des enchainements parfois me semblant trop important comme dans le gué. » L’analyse de Nicolas Touzaint est bonne. Les couples sont au travail pour déjouer les pièges du parcours monté par Pierre Legoupil. Comme l’explique Michael Jung, « c’est fatiguant car nous n’avions que quatre obstacles pour nous mettre en souffle et après il fallait enchaîner vite. En outre, le terrain n’est pas plat mais avec un vallonnement constant, ce qui rajoute de la difficulté. » Après le dressage, six couples ne prennent pas le départ du cross et sept sont éliminés. Les désillusions sont aussi nombreuses, ce qui n’empêche Nicolas Touzaint et son Neptune de Sartène de réaliser un superbe maxi. Ils ne sont que deux à l’imiter, Alix de Hercé sur Minx du Mane Roz et Felix Vogg sur Onfire.
 
Neptune de Sartène à vendre
A l’issue de cette superbe épreuve soutenue samedi par plus de 20.000 spectateurs, c’est la Belge [Karin Donckers] qui vire en tête sur le grand [Lamicell Charizard] devant Michael Jung et Halunke FBW (huit ans seulement) et Nicolas Touzaint sur Neptune de Sartène. La cavalière d’outre-Quiévrain présente trois chevaux dont deux huit ans qu’elle pense « être la relève de sa fantastique Gazelle de la Brasserie (dix-huit ans), qui devrait prochainement partir à la retraite. » Pascal Leroy remonte à la quatrième place avec seulement deux secondes de temps dépassé. C’est cependant la fin de l’aventure pour Fabrice Lucas qui chute et Eddy Sans qui abandonne après un refus.

 
Lors de l’hippique, dimanche, la tension monte d’un cran tant les écarts sont faibles et le parcours difficile. Sans pression et dans la décontraction, Minos de Petra offre un visage aérien pour réaliser un superbe sans-faute, mettant ainsi la pression sur les concurrents suivants. Neptune de Sartène saute bien mais met une barre à terre et prive son cavalier Nicolas Touzaint de toute chance d’une dernière victoire ensemble. En effet, l’Angevin a annoncé en conférence de presse que son compagnon est à vendre et aura probablement changé de main d’ici la fin de l’année. Michael Jung, comme à son habitude, tient parfaitement la pression et, même s’il a avoué ensuite que « son cheval était tendu dans cette atmosphère particulière avec un public nombreux, sur l’herbe et au même endroit où se trouvait hier le départ du cross », il réalise un nouveau parcours parfait. Karin Donckers met une barre à terre mais conserve la troisième place avec Charizard. Elle réussit le tour de force de classer ses deux autres chevaux (Lamicell Unique et Exteberia van’t verahof) aux huitième et neuvième places. Nicolas Touzaint est donc finalement quatrième devant Emily Baldwin, qui s’en est voulue d’avoir perdu tant de temps sur le cross, Alix de Hercé et Yoshiaki Iowa. Pascal Leroy remporte aussi le FFE Eventing Tour et Minos de Petra le trophée du meilleur Selle Français. On devrait retrouver le couple à Waregem puis à Pau, aux côtés d’un certain Michael Jung avec Leopin !

 
Du côté, des CIC 1* et CIC 2*, [Clayton Fredericks] a largement pris sa revanche de ne pas avoir de chevaux dans le CICW 3* et s’octroie deux belles victoires avec [Sorrento] et [Brookleigh]. Dans le CIC 1*, Il devance Michael Jung avec Der Dante, qui remporte le Trophée des meilleurs chevaux de six ans devant Laura Collett et Obos Cooley (troisième) et Francis Clément et Saturne Champeix (douzième).

 
 
Pauline Chevalier
 
 

À lire également...

Réagissez