EUSTON PARK : LES UAE, COMME PREVU !

Archives Scoopdyga

Mardi 28 août - 18h17 | lbernardini

EUSTON PARK : LES UAE, COMME PREVU !

On attendait une course rapide et galopante, dans laquelle les Emiratis, à Euston Park comme en leur jardin, donneraient tout. Les cavaliers de Sheikh Mohamed raflent toutes les médailles possibles : l’or, l’argent et le bronze individuels, l’or par équipe, ou Euston Park comme dernière démonstration en date d’une domination résolument golfienne. La France est deuxième par équipes.

 
A soixante-trois ans, et dans une course qui pourrait bien être sa dernière, Sheikh Mohamed al Maktoum, Vice-Président et Premier Ministre des Emirats Arabes Unis, émir de Dubaï (mari également de la princesse Haya, Présidente de la FEI), a tout donné ! Dès la première boucle, le Sheikh impose un train des plus rapides, qu’il partage notamment avec la double championne du monde, l’Espagnole Maria Alvarez Poton en selle sur son légendaire Nobby, dix-sept ans. Associé au hongre Madji du Pont, douze ans, né en France chez Gérard Astoul, Sheikh Mo termine par exemple la première boucle sur un train de plus de 24 km/h ! Le tempo « ralentira » sur les boucles suivantes, mais le quinté de tête, composé d’Emiratis, d’Espagnols et de Bahreïnis, se tiendra dans un mouchoir de poche durant de longs, très longs kilomètres… qui plus est pluvieux !

 
Finalement, l’Espagnole Ponton, installée à Dubaï, prendra le départ de la dernière boucle avec quatre minutes de retard sur ses challengers émiratis, la faute à une entrée dans le cinquième vet un peu précipitée, pénalisée, alors que le rythme cardiaque de son Nobby n’avait pas encore atteint le seuil en-dessous duquel les chevaux peuvent être inspectés par les vétérinaires. Malgré toute la bonne volonté du petit bai, « La Ponton » terminera sa course douze minutes derrière Sheikh Mo, premier en sept heures de course (vitesse moyenne de 22,82 km/h, dernière boucle à 27,6 km/h), suivi à la deuxième place par Skeikh Rashid bin Dalmouk al Maktoum, en selle sur Yamamah, et par Ali Ahalfan al Jahouri associé à Vendaval (le cavalier terminait l’an dernier en tête du championnat d’Europe Open de Florac).

 
Alors que le champion du monde est bel et bien un cheval français, dans la lignée des chevaux montés par Sheikh Mohamed, Yamamah est quant à elle née en Australie, et Vendaval est un cheval uruguayen, tout comme Kalifa avec lequel al Jahouri remportait Florac. Si donc Euston Park vient confirmer la suprématie émiratie sur la discipline, elle vient également confirmer que la concurrence du cheval arabe français s’endurcit, avec notamment l’arrivée d’une production très importante de chevaux sud-américains.

 
Côté tricolore, les hommes de Bénédicte Emond terminent à la splendide deuxième place ! Avec Kergof, Pierre Fleury est notamment huitième, Philippe Tomas neuvième (Quotien Persky), et Jean-Philippe Frances sur Qrafik la Majorie est treizième. Bravo à eux !


Daniel Koroloff

À lire également...

Réagissez