LES BLEUETS EN OR À EBREICHSDORF

Maëlle Martin, Alexandre Fontanelle, Margaux Bost et Thibault Pigeon, la nouvelle génération en or du saut d'obstacles français, sur le podium au-dessus de leur sélectionneur Thierry Pomel. Crédit © Hervé Bonnaud - www.1clicphoto.com & Tomas Holcbecher -

Dimanche 19 août - 23h00 | Sébastien Roullier

LES BLEUETS EN OR À EBREICHSDORF

Trois ans après son dernier succès dans cette compétition, la France est à nouveau devenue championne d’Europe Jeunes Cavaliers, cet après-midi à Ebreichsdorf, en Autriche. Impeccables dans les deux manches, Maëlle Martin, Alexandre Fontanelle, Margaux Bost et Thibault Pigeon peuvent désormais se tourner vers la finale individuelle de dimanche.


La relève des équipes de France de saut d’obstacles est bien là. Comme leurs aînés [Igor Kawiak], [Jacques Helmlinger], [Julia Dallamano], [Alexandra Paillot] et [Charlotte Mordasini] en 2009, comme [Marie Pellegrin], Sébastien Batillat, [Simon Delestre] et [Kevin Staut] en 2000 et comme tant d’autres auparavant, [Maelle Martin], [Alexandre Fontanelle], [Margaux Bost] et [Thibault Pigeon] (auxquels il convient d’associer [Hugo Breul], engagé en individuel) sont devenus champions d’Europe par équipes, à Ebreichsdorf, en Autriche. Ils succèdent ainsi à la Belgique, sacrée l’an passé à Comporta, au Portugal.

Cette victoire française, acquise de haute lutte avec un tout petit point d’avance sur la Suisse et sept sur la Suède, est un peu celle de l’expérience. A Comporta, [Thibault Pigeon] sur [Jasmin du Perron] et [Alexandre Fontanelle] sur Prime Time des Vagues (accompagnés alors de [Hugo Breul] sur [Loup Cael] et de [Margaux Rocuet] sur [Pardoes]) étaient en effet passés tout près de la médaille, terminant à la quatrième place ex-æquo avec les Pays-Bas. Cette année, ils ont su apprendre de cet échec pour construire un superbe succès hier et aujourd’hui. "Cette victoire leur revient", commente modestement Thierry Pomel, le sélectionneur national. "Ils l’ont conquise avec la manière. Ils ont incontestablement été les meilleurs et n’ont pas attendu que les autres leur offrent cette médaille d’or."


Maëlle Martin idéalement placée en individuelle


Les jeunes Tricolores ont effet dominé l’épreuve de bout en bout, faisant preuve d’une grande régularité et d’une belle homogénéité, le plus "gros" score étant le cinq points hier d’Alexandre Fontanelle sur Prime Time des Vagues, qui se sont rattrapés aujourd’hui en terminant la seconde manche avec un petit point de temps dépassé. Pour le reste, Thibault Pigeon et Jasmin ont laissé deux fois quatre points, Margaux Bost et Khan du Fraigneau ont sorti un sans-faute hier et concédé une erreur aujourd’hui tandis que Maëlle Martin et Nelson du Biolay, vainqueurs de la chasse mercredi, n’ont toujours touché la moindre barre et affichent donc un score vierge.

"J’ai pu compter sur deux piliers toute la saison : Maëlle Martin qui s’est affirmée au fil des mois et Thibault Pigeon, avec l’expérience de Jasmin du Perron. Ensuite, dans la mesure où l’épreuve se disputait sur deux jours, j’ai aussi opéré quelques choix tactiques dans ma sélection. Hugo Breul, fort de toute son expérience, a sa place parmi nous même si, dans la mesure où il arrivé un peu sur la fin (aux championnats des As de Fontainebleau, mi-juillet, où il avait terminé deuxième, ndlr) avec Olem Choisi, son nouveau cheval, j’ai préféré qu’il court en individuel", explique Thierry Pomel.

Championne d’Europe par équipe, la France pourrait ajouter une médaille à son palmarès dimanche lors de la finale individuelle. "On va déjà fêter notre médaille ce soir. Pour l’instant, les cavaliers essaient de réaliser ce qu’ils ont fait." En tête du classement provisoire, Maëlle Martin devra pour ce faire résister à la pression et au Suisse Martin Fuchs, qui pointe à six dixièmes de point sur Pincipal 12. "Ça ne va pas être évident mais Maëlle a un caractère bien trempé, une personnalité très forte et son cheval est extraordinaire avec elle. Ils ne vont rien lâcher", assure le sélectionneur. Figurant tous dans les vingt premiers alors que dix-neuf couples se tiennent en moins de deux barres (entre les troisième et vingt-unième places), les quatre autres tricolores auront également leur mot à dire.


Classement Jeunes Cavaliers par équipe 

1. France / 9 pts
2. Suisse / 10 pts
3. Suède / 16 pts
4. Allemagne / 17 pts
5. Pays-Bas / 24 pts
6. Espagne / 28 pts
7. Belgique / 33 pts
8. Danemark / 34 pts
9. Italie / 39 pts
10. Norvège / 42 pts


Sébastien Roullier

À lire également...

Réagissez