BORDEAUX REMPORTE LA CHAMPION'S LEAGUE 2012 DE HORSE-BALL

Blanzac remporte la Champion's League (Ph. MA Thierry)

Jeudi 16 août - 15h13 | ElodieM

BORDEAUX REMPORTE LA CHAMPION'S LEAGUE 2012 DE HORSE-BALL

Vainqueur des Espagnols de Mas Batllo Malla 13-4 en finale de la Champion’s League de horse-ball samedi soir à Saint-Lô, la formation de Bordeaux Blanzac a conclu en beauté sa saison 2011-2012. Les Girondins remportent pour la deuxième fois ce trophée qui réunit chaque année depuis 2007 les meilleures équipes européennes de la discipline. GrandPrix-replay.com a interrogé deux joueurs de Blanzac : Romain Depons et Thomas Péré.


 
 
 
QUATRE QUESTIONS À ROMAIN DEPONS, CAPITAINE DE BORDEAUX BLANZAC

 
GrandPrix-replay.com : Quelles étaient les consignes des coachs avant d’aborder cette compétition ?
Romain Depons : Les consignes étaient de conserver la rigueur et le sérieux que nous avions mis en œuvre pendant toute la saison du championnat de France. Même si nous sommes en période de vacances et que nos derniers matches dataient de la fin du mois de juin, il était essentiel de garder cette application et cette efficacité pour que la Champion’s League ne nous échappe pas.

 
 
GrandPrix-replay.com : Vous avez rencontré des formations assez peu connues, les Espagnols de Mas Batllo Malla et les Portuguais de Quinta do Pinheiro. Y avait t’il une certaine appréhension avant de les affronter ?
Romain Depons : Tout à fait, il s’agissait d’équipes plutôt inhabituelles. Du côté de l’Espagne, on attendait Cardeleu qui remportait la Champion’s League l’an dernier. Mais l’équipe de Mas Batllo Malla a remporté le championnat et méritait donc sa place. Même chose pour le Portugal et la Belgique. Pour nous, l’essentiel était de réussir à appliquer le jeu à la bordelaise, quelle que soit l’équipe en face. Et au final, cela s’est plutôt bien passé.

 
 
GrandPrix-replay.com : Quel a été votre programme entre les finales du championnat de France Pro Elite fin juin et la Champion’s League ?
Romain Depons : Nous avons eu une très légère coupure. Nous avons fait surtout attention à garder les chevaux dans le travail, dans le rythme, pour aborder sereinement la compétition et éviter toute blessure stupide. Même si en période estivale, il est parfois difficile de s’organiser en fonction des vacances des uns et des autres, il a fallu tenir les entrainements. Nous avons réussi à être sérieux, à ce tenir ce rythme là et à tenir jusqu’au 11 août pour remporter la Champion’s League.

 
 
GrandPrix-replay.com : Vous avez réussi à combler le public avec un jeu assez spectaculaire…
Romain Depons : Les matches se sont en effet bien passés pour nous. Nous sommes partis assez fort en début de match surtout contre les Portuguais car je pense qu’il y avait un vrai niveau d’écart entre les deux équipes. Contre les Espagnols, on tenait aussi à marquer notre empreinte sur la partie dès les premières actions. Les fins de match ont ensuite été plus libérées. Cela nous a souri le premier jour où le jeu a été un peu plus enjoué (rires). En finale un petit peu aussi même si les Espagnols nous ont offerts une résistance plus coriace. Nous nous sommes régalés sur l’ensemble de la saison. Ce jeu plus spectaculaire était en quelque sorte la cerise sur le gâteau.


 
 
 
QUATRE QUESTIONS À THOMAS PÉRÉ
 
GrandPrix-replay.com : Terminer sa carrière sur une telle victoire, vous ne pouviez pas rêver mieux ? (Après une vingtaine d’années de pratique dont cinq ans à Blanzac, Thomas Péré disputait son dernier match à Saint-Lô, ndlr)
Thomas Péré : C’est la conclusion d’une très belle saison et d’une très belle aventure. Nous avons réalisé cette année une saison rêvée avec que des victoires et un seul match nul, le tout avec beaucoup d’intensité. Nous sommes arrivés ici à Saint-Lô avec une équipe extraordinaire : c’était vraiment l’idéal pour terminer.

 
 
GrandPrix-replay.com : Le public de Saint-Lô vous a soutenu tout au long de la compétition…
Thomas Péré : Absolument, il y avait une superbe ambiance dans le CPE (Centre de Promotion et de l’Elevage, ndlr). Le public français nous a transcendés et nous a poussés à faire toujours mieux. Nous avions à cœur de bien terminer notre saison, d’autant plus qu’il s’agissait de mon dernier match.

 
GrandPrix-replay.com : Que retenez-vous de ces années à Blanzac et dans le monde du horse-ball en général ?
Thomas Péré : J’ai deux souvenirs en particulier. Le premier lorsque nous remportons à Lyon la Coupe de France d’un but en finale face à Arles. Il s’agissait du premier titre de la nouvelle équipe montée à Blanzac. Et ensuite, notre titre de champion de France obtenu cette année à Jardy. On devient champion dès la journée du samedi après avoir battu Arles, dans un match plein d’intensité. En comparaison, notre titre en 2010 était plus frustrant car nous gagnons le championnat mais nous perdons nos deux derniers matches.

GrandPrix-replay.com : N’y a t-il pas une pointe de regret à quitter la compétition ?

Thomas Péré : Non, car je pars avec un cheval qui est au top. Il a réalisé une très belle saison et un très bon match en touche en finale ici à Saint-Lô. Et puis, l’aventure se termine aux termes d’une saison assez exceptionnelle. Il y a des jeunes qui arrivent dans le groupe, il est important de leur laisser la place. Je continuerai quand même à faire les entraînements avec eux pour leur « botter les fesses » (rires).

Propos recueillis par Marie-Anaïs Thierry

À lire également...

Réagissez