Mardi 14 août - 17h21 | Sébastien Roullier

Excelebration et Christophe Soumillon s'adjugent le mile-roi de Deauville

Le Prix Jacques Le Marois - Haras de Fresnay-le-Buffard (Groupe I - trois ans et plus - 600.000 euros - 1.600 mètres - ligne droite) disputé à Deauville sur l'hippodrome de La Touques est considéré à juste titre comme le championnat européen des milers et la liste de ses vainqueurs compte de nombreux champions et championnes ; on y relève notamment les noms de Miesque, Goldikova, Whipper... Dimanche, la crème de la crème des Pur-sang était au départ de cette épreuve au sommet hormis le crack des cracks, l'invincible Frankel qui n'a jamais quitté l'Angleterre mais a ridiculisé l'opposition à chacune de ses tentatives...




Débarrassé de son cauchemar (Frankel) Excelebration qui avait été devancé à cinq reprises par son contemporain outre-Manche  était le favori de la course deauvillaise et il n'a pas laissé échapper l'occasion de remporter enfin son groupe I.  Mais que d'émotions : Excelebration (Exceed and Excel) devait être monté par Ryan Moore mais ce dernier chuta (sa selle ayant tourné) une heure auparavant dans la phase finale du Prix François Boutin où il avait semble-t-il course gagnée sur Havana Gold. Ryan Moore ne se sentant pas suffisamment bien pour se remettre en selle, Aidan O'Brien, l'entraîneur d'Excelebration fit appel à un remplaçant de luxe : la cravache d'or française Christophe Soumillon. Récente lauréate du Prix Rothschild (groupe I - 1.600 m - LD) sur cette piste, Elusive Kate (Elusive Quality) a mené la course à une allure assez sélective, Cityscape (Selkirk) se tenant en embuscade,, Excelebration suivant tout près tandis que Moonlight Cloud (Invincible Spirit) la récente lauréate du Prix Maurice de Gheest se montrait attentiste.




A deux cents mètres du poteau, Elusive Kate et Cityscape étaient attaqués par Excelebration qui prenait bientôt l'ascendant tandis que Moonlight Cloud avait du mal à trouver son chemin au sein du peloton. Christophe Soumillon qui s'était merveilleusement bien entendu avec Excelebration monté au pied levé l'emportait assez nettement devant Cityscape suivi de près par Elusive Kate et Moonlight Cloud qui terminait en trombe, ayant enfin trouvé le passage. En quittant l'hippodrome de Deauville, on emportait deux certitudes : Frankel qui avait littéralement "déposé" Excelebration dans toutes leurs rencontres à trois et quatre ans est certainement le meilleur miler du Monde quant à Ryan Moore, le 12 août n'était vraiment pas son jour : il était tombé dans une course presque gagnée puis avait perdu sa monte sur Excelebration, n'étant pas remis de sa chute.




Jean-Noël Gontier

À lire également...

Réagissez