LES FEMELLES SELLE FRANCAIS CREENT L'EVENEMENT A SAINT-LO

Aika de Karca, championne des deux ans (Ph MA Thierry).

Mardi 14 août - 17h54 | Sébastien Roullier

LES FEMELLES SELLE FRANCAIS CREENT L'EVENEMENT A SAINT-LO

Les meilleures souches de la race Selle Français étaient représentées ce week-end à Saint-Lô lors de la deuxième édition de l'Evénement Femelles Selle Français. Quatre-vingt quatorze juments de deux et trois ans ont défilé sous un soleil persistant : au modèle, aux allures et au saut en liberté. A la clé : deux titres de championne de France.




En terres normandes, berceau du Selle Français, les départements de l'Ain et de l'Aube se sont particulièrement illustrés. L'Ain d'abord chez les deux ans avec la victoire d'Aika de Karca (Luigy d'Amaury x Energie du Gas x Narcos II). "La région Rhône-Alpes et l'Ain en particulier essayent depuis plusieurs années de venir ici en Normandie, non pas en tant que visiteurs mais en tant que compétiteurs. Les résultats sont là puisque nous repartons avec de plus en plus de titres", commente le naisseur de la championne des deux ans, Raymond Maure.


Qu'en est-il des origines de sa jument ? "J'ai choisi Luigy d'Amaury pour plusieurs raisons, d'abord parce que la poulinière s'accorde bien avec les produits de Quidam de Revel et puis parce que Luigi était disponible en insémination fraîche dans la région. Pour le reste, il y a toujours une part de hasard dans la génétique", argumente-t-il. Au classement, Aika de Karca devance Amourette du Page (Radieux x Kalinette du Page x Quat'Sous), elle aussi en provenance de la région Rhône-Alpes. La troisième place est normande grâce à Atlethic Girl (Quite Easy x Pampa du Plessis x Kannan). A noter également la belle quatrième place d'Atlanta Semilly, propriété d'Emmanuèle Perron Pette. Atlanta Semilly est une fille de Lando, à l'instar d'une certaine Ornella Mail*HDC.




Chez les femelles de trois ans, la protégée de Benoît Mariller, Vick de Courcel, décroche le titre tant convoité de championne de France. On retrouve dans les origines de cette fille d'Ibis de Courcel née à St Germain dans l'Aube la célèbre souche d'Itot du Chateau. Le podium est complété par deux produits d'Opium de Talma (Carthago). Vahine d'Aunis avec une mère par Double Espoir et Vanille de Brion avec une mère par Orlando. L'élevage de Talma du Dr. Vétérinaire Michel Guiot prend la quatrième place de ce championnat grâce à Valkyrie de Talma (Diamant de Semilly x Reggae de Talma x Cento).


Marie-Anaïs Thierry

À lire également...

Réagissez