Lundi 13 août - 18h24 | ma.thierry

DUJARDIN : THE ARTIST

Première participation aux Jeux olympiques et première médaille individuelle, et qui plus est en or, pour Charlotte Dujardin qui succède à Anky van Grunsven après trois sacres consécutifs.


Déjà couverte d’or par équipes deux jours auparavant, la protégée de [Carl Hester] aura dû attendre la toute fin de l’épreuve pour entrer en piste devant un public qui trépignait d’impatience. Mais avant cela, l’Italienne [Valentina Truppa], révélation de la dernière finale Coupe du monde à Den Bosch, ouvrait le bal en selle sur [Eremo del Castegno]. Avec une moyenne de 78,214%, la compétition était lancée et les connaisseurs savaient que les scores n’étaient pas près de s’arrêtait là. Patrik Kittel lui emboitait le pas avec [Scandic] au rythme de Billy Idol. Toujours aussi impressionnant au passage et au piaffer, le couple sort de piste avec une note de 78,732% et devra se contenter de la quatorzième place.  Le deuxième groupe de cette finale individuelle débutait avec le double médaillé de bronze des Jeux équestres mondiaux de Lexington, l’Américain [Steffen Peters] en selle sur [Ravel] (77,286%), tandis que le triple champion du monde, [Edward Gal], présentait juste après Undercover. Le Néerlandais avait une fois de plus fait appel à Joost Peters pour lui concocter une musique originale qui lui aura permis d’obtenir la belle moyenne de 80,267% (neuvième place). Première véritable séquence émotion de cette Libre, la reprise de la tenante du titre, [Anky van Grunsven]. La Néerlandaise présentait pour la dernière fois en compétition son hongre de dix-huit ans [Salinero], double médaillé d’or olympique en 2004 et 2008. Sur un medley de musique française rappelant ses plus belles années, la cavalière aura tout donné pour décrocher la superbe note de 82%, proche de sa performance de Hong Kong. Le couple termine sa carrière sur une sixième place.

 
Charlotte, Adelinde et Laura

 
[Helen Langehanenberg], véritable révélation de cette saison 2012, entrait en piste avec [Damon Hill] pour lancer le dernier groupe de la journée, le plus relevé. Mais la championne d’Allemagne ne parviendra pas à monter pour la deuxième fois de la quinzaine sur le podium. Elle sort de piste avec une moyenne de 84,303%, après avoir rencontré quelques soucis sur le piaffer en début de reprise. Suivait sa compatriote [Dorothee Schneider] qui déroulait là sa dernière reprise avec [Diva Royal], qui rejoindra sa propriétaire dès son retour de Londres, puis [Laura Bechtolsheimer] avec [Mistral Hojris]. La plus médaillée des cavalières anglaises a déroulé une superbe reprise sur le thème du Roi Lion parfaitement adapté à son puissant hongre de dix-sept ans. Avec deux petites fautes dans les deux temps et les temps, la cavalière obtient la note de 84,339% et grimpe sur la troisième marche du podium pour décrocher sa première médaille olympique après une dix-septième place à Honk Kong en 2008. « C’était très émouvant », confiait-elle, « Half (surnom de Mistral Hojris, ndlr) est monté en puissance chaque jour. Il avait une telle énergie aujourd’hui, il voulait tellement bien faire. Je voulais vraiment profiter de cette reprise en musique devant tant de fans qui étaient présents dans le stade et Half a été fantastique. Cette médaille de bronze signifie beaucoup pour moi, c’est énorme car il a aujourd’hui dix-sept ans et je ne sais pas s’il participera encore à un championnat », soulignait Laura. Pour le plus grand plaisir du public Carl Hester entrait à son tour dans l’arène avec [Uthopia]. Avec une faute dans les changements de pieds au temps, une sortie de pirouette difficile et quelques instabilités, le couple obtient une note de 82,857% pour une cinquième place définitive. Le suspense était donc à son comble lorsqu’[Adelinde Cornelissen] et [Parzival] démarraient leur traditionnelle Libre au son de Casse-noisette. En parfaite maitrise du début à la fin, la numéro un mondial n’aura jamais monté aussi fort son cheval pour tenter de décrocher l’or olympique tant convoité. Et pourtant cela n’aura pas suffit ! Avec une moyenne générale de 88,196% la championne d’Europe en titre monte sur la deuxième marche du podium et décroche sa première médaille olympique, même si la couleur n’était pas celle espérée. « Je suis très contente, Parzival a été fantastique et je pense qu’il a déroulé l’une de ses meilleures reprises », souriait quand même la Néerlandaise. Mais tous les regards se sont rapidement tournés vers [Charlotte Dujardin] et [Valegro], qui remportaient déjà le Grand Prix puis le Grand Prix Spécial ici à Greenwich Park. Toujours aussi léger et dynamique, le jeune hongre de dix ans semblait très à l’aise sur sa musique « so british » mais une faute en toute fin de reprise laissait espérer l’or au clan néerlandais. Il n’en sera rien et avec une moyenne de 90,089% la jeune femme de vingt-six ans succéde à la reine Anky dès sa première participation aux JO. « Malgré la fatigue Valegro ne m'a pas laissé tomber aujourd’hui et je n’aurais pas pu lui en demander plus. Il n’a que dix ans et a déroulé trois magnifiques reprises ici. C’est un cheval très spécial pour moi », lâchait la nouvelle star du dressage.


 
A Greenwich Park, Londres, Elodie Muller

 
L’avis de Stephen Clarke (président du grand jury à Londres, ndlr) sur le classement définitif et plus particulièrement sur les deux premières places : « Je pense que les deux chevaux en tête de cette reprise individuelle olympique étaient vraiment très proches l’un de l’autre. Mais les notes sont justes. Nous maintenons nos impressions d’un couple Adelinde / Parzival qui a débordé de puissance et d’expression, mais légèrement en dessous de Charlotte / Valegro au niveau du soutien, ce qui a fait baisser la note attribuée à l’harmonie. Le cheval de Charlotte, généralement, a un meilleur soutien, même s’il avait aujourd’hui, c’est vrai, moins de puissance (que Parzival, ndlr). Donc les notes sont très proches : on a d’un côté le soutien et l’harmonie, de l’autre la puissance. Je suis persuadé qu’il y aura des désaccords, ci et là, avec notre jugement. Mais notre décision a été de favoriser l’harmonie. »
 

À lire également...

Réagissez