WOODLANDER FAROUCHE ENTRE DANS L’HISTOIRE A VERDEN

Michael Eilberg et Woodlander Farouche à Verden. (Ph. Digishots/FEI)

Mardi 07 août - 20h14 | ElodieM

WOODLANDER FAROUCHE ENTRE DANS L’HISTOIRE A VERDEN

Woodlander Farouche est entrée dans l’histoire ce week-end. La jument de six ans a atteint la moyenne record de 98,80% lors de la finale du championnat du monde des Jeunes Chevaux de dressage à Verden en Allemagne. Jamais une telle note n’avait été donnée depuis la création de la compétition il y a quinze ans.


 
A seulement six ans, Woodlander Farouche affole tous les compteurs. Cette fille de Furst Heinrich remportait déjà l’épreuve des cinq ans en 2011 et a confirmé cette année toujours sous la selle du Britannique Michael Eilberg. Elle est même devenue la seule jument à avoir réalisé un doublé mondial, aux côtés des étalons Florencio et Astrix. Véritable extra-terrestre de la discipline, elle a attiré tous les regards ce week-end en Allemagne, certains spectateurs se déplaçant uniquement pour découvrir ou redécouvrir celle dont tout le monde parle.

 
La jument hanovrienne semble correspondre à ce que les juges recherchent tant : « C’est une superbe jument, élégante, avec un trot de haut niveau, un pas très impressionnant et un galop au combien expressif », avoue l’Allemande Dietrich Plewa, porte-parole du jury à Verden. Autant de superlatifs qui se ressentent dans les notes accordées : 9,8 pour le trot, 10 pour le pas, 9,9 pour le galop, 9,7 pour la soumission et 10 pour l'impression générale. Avec un tel palmarès dans les épreuves Jeunes Chevaux, nul doute que la jument est promise à un bel avenir.

 
La performance de Woodlander Farouche est telle que l’on en oublie le reste du podium à commencer par le médaillé d’argent Borencio, étalon KWPN par of Florencio noté tout de même à 91% sous la selle la Néerlandaise Emmelie Scholtens. Le podium est complété par un fils de Sandro Hit , Sir Donnerhall II, avec  87,80%.

Marie-Anaïs Thierry, avec communiqué.

À lire également...

Réagissez