Jeudi 02 août - 13h48 | Daniel

MICHAEL JUNG SE COUVRE D’OR

Format olympique oblige, les cavaliers devaient s’affronter une première fois pour défendre leurs chances par équipe, avant que les vingt-cinq meilleurs n’entrent de nouveau dans le stade pour la finale individuelle. Sacrée à Hong Kong en 2008, l’équipe allemande aura dû se battre pour conserver son titre tandis que Michael Jung décrochait un nouveau titre qui s'ajoute à son impressionnant palmarès avec son fidèle Sam. 


La matinée aura été longue pour les Allemandes et les Britanniques qui tour à tour s’échangeaient les médailles, poussés par des Suédois et des Néo-Zélandais qui ne lâchaient rien. Mais le sort allait s’acharner sur les cavaliers suédois dont seule [Sara Algotsson Oshtolt] en selle sur [Wega] parvenait à conserver ses points accumulés depuis le début de la compétition, lui permettant ainsi de prendre la tête du classement individuel après deux fautes de l’Allemande [Ingrid Klimke]. C'est alors la Nouvelle-Zélande qui se voyait remonter jusqu’au podium olympique, le quatrième de son histoire, grâce notamment à la totale maitrise d’[Andrew Nicholson] avec [Nereo] tandis que [Mark Todd], en course pour le podium individuel, ne peut éviter la faute et du temps dépassé comme bien d’autres d’ailleurs. En effet, si ce premier tour n’était pas piégeant pour les chevaux et tout à fait correct des les côtes, le temps lui était très serré. Et [Kristina Cook] fera elle aussi les frais de ce chronomètre avec [Minors Frolic], mais avec les sans-faute de [Mary King] en selle sur [Imperial Cavalier] et de [William Fox-Pitt] avec son bondissant [Lionheart], la Grande-Bretagne conservera sa médaille d’argent, elle qui n’est pourtant pas passée loin de l’or devant son public. « Nous avons passé une superbe semaine », commente [Zara Phillips], « nous nous sommes battus pour l’or mais nous avons fait des fautes au final », ajoute-t-elle. Mais voilà, l’Allemagne avait sorti le grand jeu et avant le passage de son dernier couple, Ingrid Klimke et [Butts Abbraxxas], la Mannschaft était assurée de conserver son titre. [Sandra Auffarth] avec [Opgun Louvo] et [Michael Jung] avec [Sam] offrant même de véritables démonstrations d’équitation et de facilité. « Je suis très fier de ces cinq cavaliers et tout cela n’aurait pas été possible sans tout l’entourage qu’il y a autour d’eux », déclarait Chris Bartle, adjoint du chef d’équipe allemand Hans Melzer. « Lorsque nous sommes arrivés à Londres, nous avons dit aux cavaliers de fermer les yeux et de s’imaginer sur le podium puis de les ouvrir à nouveaux pour affronter étape par étape la compétition ». Un conseil qui semble avoir porté ses fruits. De son côté, la France termine sur un mauvais résultat en prenant la huitième place.

 
Jung ne s’arrête plus

 
« C’est terrible », voilà comment réagissait Michael Jung après avoir décroché deux médailles d’or le même jour. Et quel jour puisque l’Allemand fêtait ses trente ans à Greenwich Park. Ils étaient donc vingt-cinq à repartir pour la finale individuelle en début d’après-midi parmi lesquels deux Français, [Nicolas Touzaint] et [Lionel Guyon]. Septième après le premier parcours de CSO, Ingrid Klimke ne jouant plus pour la médaille décidera de ne pas repartir pour cette ultime épreuve. Peu chanceux, Lionel Guyon essuyait une barre et un refus de [Nemetis de Lalou] dans le triple tandis que Nicolas Touzaint sortait avec quatre points sur les barres et de nouveaux trois points de temps dépassé, il terminera à la dix-septième place. Mais le suspense n’allait pas manquer devant des tribunes pleines acquises en majorité aux trois cavaliers britanniques encore en lice. Avec quatre points sur ce deuxième parcours, le Néo-Zélandais Andrew Nicholson devra se contente de la médaille en chocolat avec Nereo, tandis que les Britanniques laisseront complètement échapper leurs chances de médaille individuelle. Tina Cook et Mary King, commettront l’une derrière l’autre les mêmes erreurs sur le numéro un puis le numéro 3, avec huit points elles terminent respectivement sixième et cinquième. Mais ce que tout le monde espérait vraiment était de voir si Michael Jung serait capable de tenir la pression pour aligner un deuxième sans-faute. Sur un parcours plus court mais plus gros, l'Allemand serait-il capable de mettre toutes les chances de son côté pour prétendre à un nouveau titre individuel, olympique cette fois. Une fois de plus, celui que l’on pourrait surnommer le Marcus Ehning du complet, n’a montré aucun signe de faiblesse et Sam aura lui survolé l’épreuve. « Mon rêve était de participer aux Jeux olympiques mais je n’avais jamais imaginé y remporter deux médailles d’or. C’est incroyable et Sam a vraiment fait un super travail. Nous allons maintenant fêter ça comme il se doit », souriait le nouveau champion olympique. La pression reposait donc sur les épaules de la Suédoise Sara Algtsson Oshtolt qui pouvait devenir la première femme à remporter l’or olympique dans la discipline. Avec Wega, la jeune femme paraissait intouchable jusqu’aux derniers obstacles qui lui seront fatals. Telle une tragédie grecque, le couple commet la faute sur l’ultime oxer et perd ainsi l’or au profit de l’argent. Satisfaction tout de même pour le clan suédois qui décrochait là sa première médaille depuis quarante ans. « Je ne l’ai pas encore réalisé mais je pense que c’est très bien pour la promotion de notre sport en Suède et j’espère que nous aurons de plus en plus d’événements organisés chez nous. Je suis entrée trop vite dans le triple et ai dû solliciter Wega pour qu’elle fasse attention ce qui a très bien fonctionner mais je n’ai pas eu la même chance sur le dernier obstacle et la barre est tombée », regrette Sara. Le podium sera complété par Sandra Auffarth qui alignait un nouveau magnifique sans-faute un peu plus tôt avec Opgun Louvo.  

 
Résultats :
1. Michael Jung (GER) & Sam
2. Sara Algotsson Ostholt (SWE) & Wega
3. Sandra Auffarth (GER) & Opgun Louvo
4. Andrew Nicholson (NZL) & Nereo
5. Mary King (GBR) & Imperial Cavalier
6. Kritina Cook (GBR) & Miners Frolic
7. Aoife Clark (IRL) & Master Crusoe
8. Zara Phillips (GBR) & High Kingdom
9. Karen O'Connor (USA) & Mr Medicott
10. Jonathan Paget (NZL) &Clifton Promise

 
A Greenwich Park, Londres, Elodie Muller
 

À lire également...

Réagissez