« DANS MON ROLE », LIONEL GUYON

Crédit Scoopdyga

Dimanche 29 juillet - 17h59 | Daniel

« DANS MON ROLE », LIONEL GUYON

Crescendo. Les notes des cavaliers de l’équipe de France de concours complet sont allées en s’améliorant tout au long de cette première journée de compétition olympique, ici à Londres. Troisième et dernier cavalier tricolore de cette première journée du dressage, Lionel Guyon termine sur un honorable 50,90.


 
Ne pas prendre de risques inutiles. C’est avec cette consigne à l’esprit que Lionel Guyon est entré sur le carré de dressage de Greenwich Park. Avec Nemetis de Lalou, que le cavalier qualifie volontiers de « pas trop difficile » sur ce test initial du dressage, Guyon devait assurer un score honorable, de façon à rattraper les quelques points que ses confrères de l’équipe de France n’allaient assurément pas glaner sur le dressage. « Je suis satisfait, je suis resté dans mon rôle, mission accomplie », explique le cavalier. « Je n’ai pas déroulé une reprise avec de nombreux risques, mais c’était la stratégie dès le départ. Le cheval aurait pu être un peu plus en avant, était certes dans un rythme un peu inférieur à d’habitude, mais je n’ai pas osé le perturber. On m’avait demandé de réaliser un score honorable, et j’ai eu à cœur de remplir mon rôle. »

 
Même constat du côté du sélectionneur Laurent Bousquet, satisfait du couple : « Le cheval aurait pu avoir un peu plus d’expression au galop. Mais il ne fallait pas se mettre en danger. Jusqu’à présent, de ce que j’ai pu voir, tous concurrents confondus, je trouve le jugement plutôt fair. Les juges ne se sont pas encore emballés. La tête est pour l’instant occupée par Ingrid Klimke à 39,30 alors que l’an dernier, elle était en tête à -30. A Luhmuhlen, il y avait peut-être eu un peu d’emballement. Pas ici ! »

A Greenwich Park, Londres, Daniel Koroloff

À lire également...

Réagissez