Samedi 28 juillet - 12h56 | Daniel

J-1 AVANT LA CEREMONIE D’OUVERTURE DES JO

Nous ne sommes désormais plus qu’à quelques heures de la cérémonie d’ouverture de la trentième édition des Jeux olympiques modernes qui se déroulera à Londres, et plus précisément à Greenwich Park pour les épreuves équestres. L’occasion pour GrandPrix-replay.com de faire un point historique sur les trois disciplines que sont le saut d’obstacles, le dressage et le concours complet.  

 

Le saut d’obstacles, les paris sont ouverts !
 

Il y a quatre ans, à Hong-Kong, le Canadien [Eric Lamaze] ajoutait son nom à la liste des champions olympiques avec son regretté [Hickstead], remportant ainsi la première médaille d’or individuelle pour son pays. Ce fut une belle bataille au cours de laquelle le Suédois, [Rolf-Goran Bengtsson] prenait la médaille d’argent avec [Ninja La Silla] tandis que [Beezie Madden] et [Authentic] s’emparaient du bronze. Ces trois cavaliers seront de nouveau présents pour Londres 2012 où les Américains tenteront même le « hat-trick » avec le titre par équipe. S’ils y parviennent, ils rejoindront l’Allemagne en étant la seule autre nation à s’être adjugée la médaille d’or durant trois olympiades d’affilée.
 

Pour un homme en revanche, ces trentièmes olympiades auront une toute autre signification. Agé de soixante-cinq ans et surnommé « Captain Canada », [Ian Millar] prendra part à ses dixièmes Jeux olympiques, un record inégalé dans toutes les disciplines olympiques !
 

Avec quinze nations au départ, la compétition s’avère être plus difficile que jamais, d’autant plus que de nouvelles nations ont émergé ces dernières années, prêtes à en découdre pour un titre olympique.  L’Ukraine, actuellement en tête de la Coupe des nations en Promotional League, n’est pas à sous-estimer, tout comme l’Arabie Saoudite qui a déjà pris une belle huitième place par équipe lors des JEM 2010 et dont l’un des cavaliers, [Abdullah Al Sharbatly], s’adjugeait même la médaille d’argent. Bien que plus anciennement installé dans l’histoire du saut d’obstacles, il faudra également se méfier de la Belgique même si le chef d’équipe, Philippe Guerdat, s’est avoué surpris de leur titre de vice-champions du monde en 2010 à Lexington, tandis que [Philippe Le Jeune] remportait lui l’or en individuel avec [Vigo d Arsouilles].
 

Nos Frenchies, bien que mal partis au début du circuit de la Coupe des nations, ont prouvé qu’ils étaient capables de remonter la pente avec une victoire à Aix-la-Chapelle, notamment grâce au double sans-faute de [Penelope Leprevost] et [Mylord Carthago]*HN. Comme l’a d’ailleurs confié le chef d’équipe tricolore, Henk Nooren, ils ont retrouvé la forme au bon moment. Notons d’ailleurs que Penelope Leprevost et [Kevin Staut] font partie des favoris pour prétendre à un titre en individuel.
 

Parmi les autres grands favoris, il ne faut pas oublier [Gerco Schroder] qui cherchera sans doute à savoir pourquoi il a appelé son cheval London ! Comptons également sur la concurrence de celui qui se contentait de l’argent en 2008 mais qui goutait bien à l’or aux championnats d’Europe en 2011, le Suédois Rolf-Goran Bengtsson, numéro un mondial depuis désormais plusieurs mois. La Suisse ne manque pas non plus de talents avec une équipe composée de [Paul Estermann], [Steve Guerdat], [Werner Muff] et [Pius Schwizer]. Bien que l’équipe allemande ait connu quelques changements dernièrement, le pays recèle de tellement bons chevaux et cavaliers qu’il peut tout de même aligner une équipe de premier choix avec [Christian Ahlmann], [Marcus Ehning], Janne Friederike Meyer et [Meredith Michaels-Beerbaum]. Les Américains ont surpris la scène internationale avec la sélection de [Reed Kessler], âgée de tout juste dix-huit ans ! Soit trente-cinq ans de moins que son co-équipier, Rich Fellers, qui feront alors tous deux leurs débuts olympiques. Blessé au genou en janvier, [McLain Ward] a guéri juste à temps pour se joindre à Beezie Madden et le reste de l’équipe. Les Britanniques, qui courront à domicile, affichent également une bien belle équipe avec [Scott Brash], [Ben Maher], [Peter Charles] et [Nick Skelton] qui, décoré par la reine le mois dernier, peut également espérer un titre en individuel.
 

Le dressage, surprise pour 2012 ?
 

Il fut un temps où le monde du dressage international était bien trop prévisible, mais bien des choses semblent avoir changé depuis les Jeux olympiques d’Hong Kong en 2008 ! Qui aurait cru, en cette soirée d’août 2009, que la reprise d’un étalon noir changerait à ce point la donne ? Le couple [Edward Gal] / [Totilas] n’est plus et ce cheval au charme enchanteur ne retournera pas non plus sur les terres qui l’ont révélé au grand public lors des championnats d’Europe en 2009. Son nouveau cavalier, [Matthias-Alexander Rath], a en effet du abandonner la compétition à cause d’une mononucléose.
 

Cela n’empêchera pas pour autant à la discipline de briller à Greenwich Park. Et pour cause, les records n’arrêtent pas de tomber en cette année 2012. En avril, la Britannique [Charlotte Dujardin], en selle sur [Valegro], mettait le public allemand à ses pieds à Hagen en battant le record mondial en Grand Prix Spécial avec une note de 88,022 %. Agée de vingt-sept ans, Charlotte Dujardin était déjà de l’équipe qui remportait la première médaille d’or par équipe lors des championnats d’Europe à Rotterdam en août 2011. Il n’y a pas si longtemps, un podium olympique n’était qu’un rêve pour la nation hôte des JO mais ils peuvent désormais espérer une médaille tant par équipe qu’en individuel !
 

La Néerlandaise, triple championne olympique, [Anky van Grunsven] réalisera un record en termes de participations olympiques en dressage puisqu’il s’agit de ses septièmes olympiades ! En équipe, elle pourra compter sur le soutien d’Edward Gal et de celle qui s’imposait dans le Grand Prix Spécial et la RLM à Rotterdam en 2011, [Adelinde Cornelissen]. La nation à surveiller sera bien entendu l’Allemagne avec ses douze titres par équipes et sept en individuel. Parmi l’équipe allemande on compte d’ailleurs la championne nationale, [Helen Langehanenberg], mais également celle qui s’imposait à Aix-la-Chapelle, [Kristina Sprehe]. La troisième place au sein de l’équipe revient à [Dorothee Schneider]. Comptons sur la concurrence des Etats-Unis avec [Steffen Peters], mais aussi sur celle du Danemark en la personne de [Nathalie zu Sayn Wittgenstein]. L’Espagne ne sera pas non plus laissée pour compte avec [Beatriz Ferrer Salat], Juan Manuel Munoz Diaz et la jeune [Morgan Barbancon-Mestres].
 

Les médailles par équipe seront attribuées après le Grand Prix Spécial le 7 août, qui est également la date de la seconde épreuve qualificative en individuel à l’issue de laquelle les dix-huit meilleurs couples seront sélectionnés pour prendre part à la reprise libre en musique deux jours plus tard. A noter que pour la première fois dans l’histoire des JO, le classement par équipe prendra également compte du Grand Prix Spécial, tandis qu’avant seul le Grand Prix était comptabilisé.
 
 

Le concours complet, premier à s’élancer à Greenwich Park
 

Les cavaliers et chevaux de concours complet sont les premiers à avoir découvert le magnifique terrain de Greenwich Park puisque les camions affluent déjà depuis le début de la semaine. La première inspection vétérinaire aura d’ailleurs lieu le même jour que la cérémonie d’ouverture, c’est-à-dire demain, vendredi. Les épreuves de dressage débuteront alors samedi et se poursuivront jusqu’à dimanche. Le test sur le cross prendra alors ses quartiers lundi. Les chevaux subiront alors une seconde visite vétérinaire, le mardi 31 août, avant de s’élancer sur le parcours de saut d’obstacles à l’issue duquel les médailles par équipe seront attribuées. Les vingt-cinq meilleurs couples seront alors sélectionnés pour courir la finale individuelle. A noter que seuls trois cavaliers par nation seront autorisés à prendre le départ de cette seconde manche de l’hippique.
 

Une restriction qui pourrait mener à quelques batailles en interne et notamment au sein de l’équipe britannique exclusivement composée de grosses pointures : le numéro un mondial, [William Fox-Pitt], la multi-médaillée, [Mary King], la médaillée de bronze en 2008, Tina Cook, mais aussi [Nicola Wilson] et [Zara Phillips].
 

Les Américains s’avèrent être ceux qui ont obtenu le plus grand nombre de médailles olympiques dans la discipline : quatre, dont une lors des Jeux de Londres en 1948. Un présage de bon augure pour l’équipe composée de [William Coleman], [Tiana Coudray], [Boyd Martin], [Karen O Connor] et Phillip Dutton. Les Allemands affichent également une belle forme : avec trois titres par équipe et deux en individuel, ils sont également les champions en titre. [Ingrid Klimke] et [Peter Thomsen] étaient d’ailleurs déjà de l’aventure à Hong Kong en 2008. Leur co-équipier, [Michael Jung], fait notamment partie des grands favoris pour un titre en individuel après avoir goûté à l’or mondial et européen.
 

Mais la bataille pour la médaille d’or en individuel s’avère bien ouverte et les représentants de l’hémisphère sud seront aussi prêts à tout donner pour s’imposer. Comptons notamment sur l’équipe australienne composée de [Christopher Burton], Clayton et [Lucinda Fredericks], [Megan Jones] (suite au forfait de [Shane Rose]), et enfin le dernier membre mais pas des moindres, [Andrew Hoy]. La Nouvelle-Zélande n’est pas en reste avec Jonathan Paget, [Caroline Powell], [Jonelle Richards] et la légende vivante, [Mark Todd], rejoints par [Andrew Nicholson]. Rappelons que les Kiwis squattaient le podium de Barbury Castle récemment.
 

Lola Bernardini avec communiqué

À lire également...

Réagissez