OLIVIER GUILLON, OFFICIELLEMENT REMPLACANT ?

Archives Scoopdyga

Jeudi 05 juillet - 18h59 | ma.thierry

OLIVIER GUILLON, OFFICIELLEMENT REMPLACANT ?

En signant cet après-midi un parcours de travail très propre lors de la première grosse épreuve de saut d’obstacles du CHIO d’Aix-la-Chapelle, une épreuve de vitesse à 1,50 m, le cavalier haut-normand et son hongre de treize ans ont réussi leur rentrée avant la Coupe des nations de jeudi soir. Le couple est toutefois de plus en plus régulièrement présenté comme remplaçant dans la sélection française pour les Jeux de Londres.


Lettre fédérale ou photo officielle émanant du CNOSF ont toutes présenté Olivier Guillon cette semaine comme remplaçant dans une équipe de France qu'on donnait encore en cours de constitution il y a quelques jours à peine. Les dés sont-ils déjà jetés pour le cavalier de Lord de Theize ? Jeudi soir à Aix-la-Chapelle, Olivier Guillon aura en quelque sorte trois minutes pour convaincre. De ses deux parcours dans la plus prestigieuse des Coupes des nations dépendent en effet en grande partie sa présence et plus encore son statut aux Jeux Olympiques de Londres, du 3 au 8 août prochains. Si lors de sa conférence de presse d’il y a une semaine, la Fédération française d’équitation (FFE) avait indiqué avoir retenu cinq cavaliers (Pénélope Leprévost, Kevin Staut, Patrice Delaveau, Simon Delestre et Olivier Guillon), l'un d'eux devant être désigné remplaçant après le warm-up du 3 août, la veille de la première épreuve olympique, elle a fini, lundi, par qualifier Guillon et Lord de Theizé de couple remplaçant dans sa lettre fédérale hebdomadaire, donnant ainsi davantage de crédit à l’optimisme affiché par Simon Delestre, le week-end dernier au CSI 3* de Canteleu. "Franchement, je suis confiant", avait assuré le Lorrain. "Sauf imprévu, toujours possible avec les chevaux, je pense que je serai titulaire. L'an passé, Napoli a fait trop de Coupes des nations et a connu une baisse de forme au plus mauvais moment, à Aix-la-Chapelle. Cette année, en dehors des CSIO de Saint-Gall et Rotterdam, il n'a couru qu'un seul Global Champions Tour, à Hambourg, et encore, parce qu'il n'avait pas sauté à La Baule. Il a très bien sauté partout jusqu'à Rotterdam, où il a été fantastique (troisième du Grand Prix, ndlr)."


A la FFE, on minimise ce petit revirement. "Désigner un remplaçant est une obligation du CNOSF. La décision finale sera bien prise le 3 août. Mais il est vrai que dans l’esprit de la direction technique nationale, c’est bien actuellement le couple remplaçant", précise-t-on. Qu’en est-il dans l’esprit du sélectionneur Henk Nooren, lui qui a indiqué vouloir être déchargé de cette fonction en 2013, pour ne plus rester que l’entraîneur des Bleus ? Il devrait en tout cas scruter dans les moindres détails les performances de l’Eurois et de son hongre treize ans, certes présents dans les trois derniers grands championnats (deux Euros et un mondial) et vainqueurs du Global Champions Tour de Wiesbaden le 26 mai, mais auteur d’une mauvaise Coupe des nations le 1er juin à Saint-Gall (vingt points puis abandon).


Lord souffrait alors d’une grosse dorsalgie consécutive aux gros efforts consentis dans la cité thermale allemande. Après lui avoir accordé quelques jours de repos, le Haut-Normand remonte son crack depuis dix jours et sort d’un stage de 48 heures avec ses coéquipiers tricolores chez Nooren, en Belgique. Cet après-midi à Aix-la-Chapelle, ils ont pris part ensemble à la première épreuve qualificative (1,50 m) pour les deux Grands Prix du CHIO, signant un parcours de travail sans-faute pénalisé de deux points de temps dépassé. Les sauts francs et assurés du fils de Donald Rouge II*HN et le franchissement aisé des combinaisons ont dû rassurer son pilote avant son grand examen de passage de jeudi soir.


Sébastien Roullier

À lire également...

Réagissez