COURSES : L‘OUTSIDER PASTORIUS REMPORTE LE DERBY ALLEMAND

Pastorius couronné à Hambourg. (Ph. Marlin Sorge)

Mardi 03 juillet - 22h51 | Daniel

COURSES : L‘OUTSIDER PASTORIUS REMPORTE LE DERBY ALLEMAND

Disputé sur 2.400 mètres et réservé aux étalons et juments de trois ans, le Derby Allemand est la course la plus importante outre-Rhin et certainement l’une des plus traditionnelles. Sous les yeux de 12.000 spectateurs réunis à Hambourg, l’outsider Pastorius (Soldier Hollow - Princess Li) s’est imposé sous la selle de Terence Hellier dans un finish serré avec une demi-longueur d’avance sur le favori Novellist (Monsun - Night Lagoon), monté par Eduardo Pedroza. Girolamo (Dai Jin - Golden Time) termine troisième avec Andrasch Starke.


Cette année, la course était dotée de 745.000 euros, dont 447.000 euros réservés au vainqueur. De quoi ravir l’entraîneur de Pastorius Mario Hofer de Krefeld, le jockey de l’écurie Terence Hellier ainsi que le propriétaire, le Prince autrichien Franz von Auersperg, également éleveur du cheval aux côtés de Florian Haffa. « J’ai toujours cru en ce cheval », commente Terry Hellier. « Pendant la course, je me suis concentré sur Novellist. Je me suis positionné juste derrière lui, c’était apparemment la bonne tactique », analyse le jockey.


L’année dernière, Pastorius avait déjà remporté une course de groupe III avec Terence Hellier. Mais cette saison, il n’était pas tout à fait sur la bonne voie. « Ces derniers mois, Pastorius n’était pas au meilleure de sa forme », confirme Mario Hofer. Sa participation au mythique Derby allemand était compromise, l‘entraîneur devant même faire usage de son pouvoir de persuasion auprès du directoire pour que le cheval prenne le départ. Le propriétaire avait ensuite envisagé de retirer Pastorius parce que ce dernier devait s‘élancer de la stalle numéro 15, tout à fait à l’extrémité. « Heureusement, j’ai pu le convaincre, car de nombreuses fois, les vainqueurs du Derby étaient partis de cette position », avoue Mario Hofer.


En revanche, la tristesse règne dans le camp de Novellist. « Il y aura d’autres grandes courses que nous pourrons gagner », se console Eduardo Pedroza, puni en plus par une suspension de six jours en raison d’une utilisation prononcée de la cravache. Il s‘agissait la première défaite de Novellist, entraîné par Andreas Wöhler et invaincu depuis quatre courses avec en moyenne six longueurs d’avance sur ses poursuivants. Plusieurs explications sont possibles pour expliquer cette contre-performance. Le lendemain du Derby, lundi, l’équipe constatait 38.4 degrés de fièvre chez Novellist, laissant imaginer que le cheval était déjà souffrant dimanche. Autre possibilité, un souci d’ordre oculaire pour l’étalon, touché à l’œil par un morceau de terre pendant la course.


A noter que la cinquième place du Derby est revenue à Black Arrow (Teofilo - Fann). L’étalon, appartenant aux joueurs de football Claudio Pizarro et Tim Borowski, était longtemps dans la ligne de front, mais a perdu le fil sur la dernière ligne droite, sous la selle du jockey Frankie Dettori.


Helga Schnehagen

À lire également...

Réagissez