Mercredi 27 juin - 15h20 | lbernardini

VITTEL : ESTEBAN NEDELEC SACRE CHAMPION JEUNES CAVALIERS

Nouveauté 2012, la Pro Elite de Vittel avait été choisie comme support du championnat de France des Jeunes Cavaliers. Les couples les plus en vogue et en forme étaient présents mais sont malheureusement encore trop peu nombreux. En outre, Arnaud Etienne Ducoin, Jeune Cavalier déclassé, avait lui choisi de courir l’étape Pro Elite Grand Prix du Grand National afin de représenter ses partenaires, Cheval Shop-Sofermi SAS.


 
 
Récentes vainqueurs du Critérium de France et championnes de France en titre, Camille Geiger et Lilyth du Loup étaient le couple à battre. Camille et Romane Yacovleff étaient en concurrence amicale pour l’écharpe du vainqueur. Malheureusement, celle-ci ne reviendra à aucune. En effet, pour la pemière fois de sa carrière ou presque, Lilyth du Loup s’arrête dans une combinaison. « Je n’étais pas dans le bon rythme et du coup, je n’ai pas pu tendre ma jument correctement pour bien faire le nombre de foulées dans la combinaison. Elle s’est retrouvée bien trop loin et n’a pas pu retaper. C’est vraiment rageant de faire cette erreur dans le championnat et j’espère que malgré cela je pourrai être de la partie aux championnats d’Europe de Malmö ». Pour son amie, ce sera bien plus dramatique. En effet, venant peut-être un peu vite sur un obstacle isolé, Romane et son fidèle Jazz d’Alroben chutent suite à une jambe de bois. Mais le cheval se réceptionne sur les cervicales provoquant son décès quasi immédiat. Tombé sur sa cavalière, qui demeurera inconsciente un moment avant d’être évacuée vers l’hôpital le plus proche, Jazz, un cheval pas ordinaire né dans la famille Yacovleff, quitte la scène de très triste manière. Après un long arrêt de la compétition et la suppression de cet obstacle détruit, l'épreuve pouvait reprendre. Marie Bertrand, Esteban Nedelec, Aurélien Leroy et Adrien Berard se livrent alors à une belle lutte. Comme souvent, Matin du Neipo, le cheval d’Esteban et Monsegneur Barbotière, avec  Marie Bertrand, ne trainent pas en route et rentrent dans le temps ou presque. Mais le CSO continua de modifier le classement. Marie Bertrand, très performante en dressage et en cross a toujours de gros soucis sur l’hippique. Une fois de plus, elle cumule dix-sept points sur cette épreuve pendant qu’Esteban réalise le parcours parfait.

 
 
« Ce titre me fait vraiment plaisir »

 
 
Grâce à cela, Esteban Nedelec et Matin du Neipo sont les nouveaux champions de France Jeune Cavaliers 2012. « Mon concours avait très mal débuté », explique Esteban. « Matin a une fois de plus été très problématique au dressage. Depuis le début de l’année, il travaille très bien sur la détente, il est techniquement très au point mais dès qu’il rentre sur la carrière de concours, il pète les plombs et je ne peux plus le toucher. Cela devient vraiment gênant. Nous allons essayer avec Blandine Bousquet ma coach, de changer de façon de travailler. Heureusement, sur le cross, il sait ce qu’il doit faire. Il est droit et attentif et on se connait très bien donc je n’ai pas besoin de le pousser, je le laisse dérouler. Comme il est plein d’énergie, il avance très bien. Enfin sur le CSO, il a toujours adoré cette discipline et le fait de mieux en mieux. J’espère donc juste trouver la solution avant les championnats d’Europe mais déjà, ce titre un peu inespéré me fait vraiment plaisir ! » Grâce à son avance importante au dressage et sur le cross, Marie Bertrand conserve quand même la deuxième place, devant Adrien Berard et Nostalgic’Sol qui cumulent le même score mais en étaient moins rapides sur le cross. Aurélien Leroy et Ostende sont aux pieds du podium à cause des mêmes soucis que Marie Bertrand. Margot Chabanne et Mitou du Mas sont cinquièmes.
 

 
Suite à la perte de Jazz d’Alroben et aux contres performances de Lilyth du Loup, le staff fédéral composé de Laurent Bousquet et Pascal Forabosco, a décidé d’attendre le CCI 2* de Bazoges en Pared qui se tiendra le week-end prochain, afin de voir d’autres couples engagés, pour donner la sélection définitive des championnats d’Europe de Malmö.

 
 
Pauline Chevalier

À lire également...

Réagissez