Mardi 26 juin - 12h43 | ma.thierry

CSI 4* FONTAINEBLEAU : BOSTY A LA MAISON

Ce dimanche, se déroulait à Fontainebleau l’épreuve reine de la deuxième édition du CSI 4* de l’Eté du Grand Parquet. Au total, ils n’étaient pas moins de cinquante couples à prendre le départ de ce parcours à 1,60 m qui se courait en deux manches et parmi eux, quelques-uns des meilleurs cavaliers mondiaux.

 
Le parcours imaginé par Frédéric Cottier, celui même qui a été nommé chef de piste pour les Jeux équestres mondiaux 2014, a causé bien des problèmes. En effet, à l’issue de la première manche, seuls deux couples s’en sortent sans aucune pénalité : le jeune Igor Kawiak associé à Neuf Decoeur Tardonne ainsi que l’expérimenté Roger-Yves Bost sur le très bon Nippon d’Elle.
 
Une première manche difficile
Premier Français à prendre le départ, Michel Robert se voit pénalisé de quatre points avec Kaloe des Perrières avec une barre à terre sur le numéro cinq, un oxer sur bidet qui fera beaucoup de fautes tout au long de l’épreuve. Ohm de Ponthual et Jérôme Hurel n’accèderont pas non plus à la deuxième manche après avoir enregistré deux fautes, dont la rivière. Même les plus grands noms du jumping mondial ne parviendront pas à signer le sans-faute tant espéré. En effet, Michael Whitaker et G I G Amai se voient également pénalisés de huit points. Le vainqueur de l’édition 2011, René Lopez, participait à l’épreuve avec sa nouvelle monture, Pilig de Lojou, mais franchira la ligne d’arrivée avec douze points, voyant alors le doublé s’envoler. Le Brésilien, Pedro Veniss, sur Norlam des Etisses, laissera le public sur sa faim avec une faute sur le dernier obstacle après un parcours pourtant parfaitement maîtrisé, tout comme l’Australien James Paterson-Robinson avec Lanosso OOO. Déception aussi pour Eric Navet et Colombo van den Blauwaert qui comptabilisent seize points au compteur, dont deux fautes dans le triple de la ligne finale, une combinaison fatale à bien des cavaliers. Même le couple champion du monde en titre, Philippe Lejeune et Vigo d’Arsouilles, finit avec une barre à terre après la rivière.
 
Il aura fallu attendre le dossard numéro vingt-huit pour que le jingle retentisse. Le Polonais Igor Kawiak signe en effet le premier sans-faute de ce parcours avec Neuf Decoeur Tardonne, mettant ainsi la pression sur les couples suivants. Le Tricolore Roger-Yves Bost le rejoindra grâce à la magnifique performance du bai d’onze ans, Nippon d’Elle. Pourtant très performants ces derniers temps, Mathieu Billot et Pardoes ne s’en sortent pas sans-faute pour ce premier quatre étoiles et comptabilisent quatre points. On notera également la belle performance d’Aymeric de Ponnat et Armitages Boy qui franchissent la ligne d’arrivée avec quatre points tout comme le couple champion d’Allemagne, Marc Bettinger et Oh d’Eole. Bien que sans-faute sur les barres, Olivier Robert se voit pénalisé d’un point de dépassement de temps avec Olala de Buissy. Gregory Cottard et sa jument de neuf ans, Pepyt des Elfs, laissent espérer un deuxième sans-faute français, mais le dernier obstacle leur fera malheureusement défaut.
 
Bosty en maître
Treize cavaliers repartiront alors en deuxième manche. Le premier à prendre le départ sera le Belge Jérôme Guery avec Waldo qui mettra la pression dès le départ en réalisant un superbe parcours sans-faute rapide, totalisant donc quatre points sur les deux manches. « Mon cheval a très bien sauté et j’étais vraiment heureux de pouvoir repartir en deuxième manche. Waldo est extrêmement respectueux et a un mental d’enfer. Je suis très content de lui », confie le cavalier qui réalise une superbe remontée et s’empare de la deuxième marche du podium.
 
Désormais sous les couleurs HDC, Marquis de la Lande effectue également un magnifique parcours sans pénalité, moins rapide que celui de Waldo, mais suffisamment pour monter sur la troisième marche du podium avec un total de quatre points à l’issue des deux manches : « Le Grand Prix était tout de même assez gros et même si je connais bien les difficultés du terrain, c’est toujours quelque chose de plus à gérer sur le parcours », confie Franck Schillewaert. « La faute est pour moi en première manche, j’ai eu une distance un tout petit peu longue à l’entrée du triple, je me suis un petit peu affolé et au lieu de le garder avec moi, bien tendu, je l’ai un peu poussé et ça l’a inquiété je pense. Pour le reste, je suis très content du cheval », ajoute-t-il.  
 
Sans-faute à l’issue de la première manche, Bosty réalise de nouveau une très bonne performance avec Nippon d’Elle mais se voit tout même pénalisé d’un point de temps dépassé. Cela s’avèrera tout de même largement suffisant pour remporter la victoire puisque son principal concurrent, Igor Kawiak, craquera sous la pression laissant deux barres à terre lors de cette deuxième manche le reléguant ainsi à la neuvième place. Revenant sur l’ensemble des deux manches, Bosty avoue : « Quand on a reconnu le parcours, on a pensé qu’il y aurait au moins dix sans-faute, on n’était pas tellement impressionné par la technicité du parcours. Mais c’est vrai que le terrain ici est toujours un peu difficile : ça monte, ça descend… Le triple en fin de tour a également fait beaucoup de dégâts, c’était assez éprouvant pour les chevaux ». Sous la selle du Tricolore depuis la fin de l’année 2010, Nippon d’Elle s’avère être un cheval tout à fait performant et qui, du haut de ses onze ans, peut espérer un bel avenir « Au début, quand je le montais, je le trouvais relativement sage mais en concours il s’avérait être un véritable lion. Il m’a fallu un peu de temps pour m’habituer à lui », confie Bosty. « C’est un cheval qui a un potentiel énorme, il est très respectueux mais il est quand même sensible », conclut-il.
 
A Fontainebleau, Lola Bernardini 
 
Classement final :
1. Roger-Yves Bost & Nippon d’Elle/FRA/0/1/62’30
2. Jérôme Guery &Waldo/BEL/4/0/52’67
3. Franck Schillewaert & Marquis de la Lande*HDC/FRA/4/0/55’06
4. Aymeric de Ponnat & Armitages Boy/FRA/4/0/55’48
5. Gregory Cottard & Pepyt’ des Elfs/FRA/4/1/61’46
6. Olivier Robert & Olala de Buissy/FRA/1/5/61’29
7. Mathieu Billot & Pardoes/FRA/4/4/52’88
8. Daniel Deusser & Luikka/GER/4/4/55’56
9. Igor Kawiak & Neuf Decoeur Tardonne/POL/0/8/57’42
10. François Mathy Jr & D Atlantique Royale/BEL/4/8/54’03

À lire également...

Réagissez