Lundi 25 juin - 08h17 | Daniel

DES NOUVELLES DE ZETA DE HUS

Présent sur le terrain du Grand Parquet à Fontainebleau à l’occasion de l’International 4* de l’Eté du Grand Parquet avec plusieurs chevaux, Michel Robert n’y a pourtant pas emmené la fameuse Zeta de Hus.


Il y a déjà quelques semaines, nous apprenions que la jument avait été victime de quelques blessures, l’obligeant à arrêter la compétition pour un temps. « Zeta de Hus trotte et galope de nouveau, mais nous ne l’avons pas encore refait sauter », confie le nouveau cavalier du Haras. « Elle va beaucoup mieux, c’était surtout d’ordre ligamentaire et il a fallu un peu de temps pour que tout se remette en place ».


Rappelons que la jument était passée sous la selle du Rhônalpin avec les Jeux olympiques de Londres en ligne de mire. Un pari quelque peu risqué et qui s’avère aujourd’hui impossible à seulement un mois du grand rendez-vous londonien. « Ce n’est plus du tout envisageable. A la limite, si la jument avait brillé lors du Grand Prix de La Baule ou à Lummen, ça aurait été jouable mais là, c’est un peu sa manière à elle de dire qu’elle n’a pas envie », ajoute-t-il.


« Nous retravaillons doucement, sans se précipiter, afin qu’elle soit opérationnelle dans le futur. C’est une jument de valeur, donc on fait une croix sur les Jeux olympiques, mais ce n’est pas très grave, il y aura d’autres occasions », conclut Michel Robert.


A Fontainebleau, Lola Bernardini

À lire également...

Réagissez