Dimanche 24 juin - 21h21 | Daniel

ISMENE DU TEMPLE : UNE ETOILE EST PARTIE

A quelques jours de l’ouverture de la nouvelle olympiade où elle avait réalisé la meilleure prestation française il y a quatre ans à Hong Kong, une grande championne vient de brutalement nous quitter.

[Ismene du Temple], fille de Cabdulla du Tillard et Amethyste IV par Quat’sous, née chez François Desprès, et propriété depuis ses quatre ans de Barbara Conin, a du être euthanasiée ce matin suite à une fracture ouverte.
 
La jument a fermé définitivement ses yeux dans les bras de sa propriétaire chez qui elle coulait une retraite heureuse depuis le début de l’année 2012, avec la perspective d’un nouveau poulain pour 2013. Ismène avait été achetée pour Barbara mais devant la force et le talent de la jument, c’est finalement son coach, Didier Dhennin qui s’est vu confier la jument. Pour sa première année en complet, en 2002, Ismène est troisième du championnat de France et s’empare du titre de championne du monde des six ans au Lion d’Angers. L’année suivante elle est sacrée championne de France des sept ans. Ce sera le début d’une ascension continue pour cette grande championne caractérisée par de bonnes allures, une franchise et un courage sans faille associés à une belle galopade et une volonté de grande gagnante. En 2005, elle atteint déjà le haut niveau et après une cinquième place dans le CCI 3*de Saumur, elle fait partie des Français présents aux championnats d’Europe de Blenheim. En 2006, elle est à nouveau sixième à Saumur puis septième des championnats de France. En 2007, après une sixième place au CCI 3* de Pratoni del Vivaro, elle est médaille d’argent par équipe aux championnats d’Europe du même lieu.
 
Un parcours sans faille
 
2008 sera une année mémorable, Ismène, toujours sous la selle de son cavalier depuis toujours, Didier Dhennin, est sixième du CCI 4*de Luhmuhlen puis sixième des Jeux olympiques en réalisant deux parcours sans-faute sur le CSO, son seul petit point faible.
En 2009, elle répond encore présente et réalise un des uniques cross maxi des championnats d’Europe s’adjugeant la cinquième place finale. Ismène, n’ayant plus rien à prouver, sera ensuite opérée d’une articulation au boulet postérieur. Elle ne se remettra jamais totalement de cette douleur et plutôt que de lui en demander trop, son entourage choisira de lui offrir une belle retraite en compagnie de deux de ses filles, Blue Moon et Banana Moon, nées par transfert d’embryons lors de sa convalescence. Aujourd’hui, pleine d’Esteban, le sort ne lui permet pas de continuer sa route paisiblement et laisse son entourage dans beaucoup de tristesse.
 
Pauline Chevalier
 
Ismène et Didier Dhennin sur le CSO des championnats d'Europe 2009:

À lire également...

Réagissez