Dimanche 27 mai - 22h42 | ElodieM

COUPE DES NATIONS ROME : LES ALLEMANDS AU SOMMET

La deuxième étape du circuit Coupe des nations qui se tenait à Rome cet après-midi a tenu le public en haleine, avec neuf nations qui ont offert du grand spectacle. La France, après une piètre prestation à La Baule, avait « défense de perdre ». Mais les hommes d’Henk Nooren n’ont pu rivaliser avec une Allemagne et une Suisse en excellente forme.

 

Sous le soleil italien, avec un thermomètre qui frôlait les trente degrés, tous les espoirs étaient permis. Dans cette course à la victoire, certain ont raté le coche, et sur la mythique Piazza di Siena c’est définitivement l’Allemagne qui est maîtresse. Avec une ligne en fin de tour qui ne laissait aucune place à l’improvisation, le parcours s’est montré à la hauteur de l’enjeu. D’ailleurs, les sans-faute ne seront pas légion et seules quatorze paires arrachent le clear round dans la première manche et onze dans la seconde.
 

L’Allemagne affiche la couleur

 
A l'issue du premier tour, l’Allemagne affiche déjà sa suprématie, étant la seule à pouvoir se targuer d’avoir zéro point au compteur. Cette première phase de la Coupe était aussi très favorable à la Belgique, qui pouvait espérer réaliser le doublé après sa victoire à La Baule accumulant seulement quatre points. Les jeux restaient à ce moment là très ouverts puisque cinq équipes se partageaient la troisième place avec huit points. 


 
L’équipe « bleu blanc rouge » a vu brillé l’expérimenté [Roger-Yves Bost] associé à [Nippon d Elle] qui réalise un excellent sans-faute, tandis que [Marc Dilasser] et [Obiwan de Piliere] tout comme le couple [Patrice Delaveau] et [Ornella Mail]*HDC s’en tirent avec une barre à terre. La déception vient de [Kevin Staut] qui, associé à sa complice [Silvana]*HDC, commet trois fautes.
 

L’Italie, qui recevait, était huitième au provisoire avec douze points. [Francesca Capponi] réalisait un superbe sans-faute prometteur. L’Irlande était à la peine dans cette Coupe des nations avec la chute de Niall Talbot et les vingt points de [Cian O Connor].
 

Dans la seconde manche, les Allemands ne vont pas trembler, et maintiennent les compteurs à zéro. Seul [Marco Kutscher] commet une petite faute qui ne pénalisera en rien l’équipe. Toutefois, la suite du classement va être bouleversée, puisque la Belgique avec huit points de plus, se retrouve, avec douze points au total, à la troisième place. En revanche la Suisse brille laissant le total à huit points et s’offrant une belle deuxième place. L’Italie, réalise une remontée incroyable grâce aux sans-faute de Francesca Capponi et de [Luca Marziani], et remonte ainsi à la quatrième place avec seulement quatre points de plus à son actif. Les Français sont dans leur sillage, ils tenteront de remonter mais dès le tour de Patrice Delaveau et ses seize points, les choses semblent mal parties. Marc Dilasser réalise un joli tour à quatre points et prouve toute sa régularité, alors que Bosty boucle son tour avec huit points. Kevin Staut se reprend fort bien. Aux manettes de Silvana*HDC, il clôt son tour sans aucune pénalité.  
 

Une étape qui aura fait beaucoup de casse avec très peu de sans-faute et des couples mis à rude épreuve. L’Allemagne a définitivement eu les cartes en main du début à la fin et laisse présager de belles choses pour les Jeux olympiques.

 
Résultats :
1. Allemagne 4 points
2. Suisse 8 points
3. Belgique 12 points
4. Italie 16 points
5. France 20 points
6. Grande Bretagne 24 points
6. Pays Bas 24 points
8. Suède 28 points
9. Irlande 32 points
 

Astrid Garaude

À lire également...

Réagissez