Samedi 26 mai - 23h00 | ElodieM

'AVOIR UNE EQUIPE HDC OPTIMALE', OLIVIER GUILLON

[Olivier Guillon] fait partie de la longlist olympique avec son complice [Lord de Theize]. Son piquet de chevaux s’étoffe avec l’arrivée de [Courtney 6] confirmant ce qui ressemble de plus en plus, à un partenariat de longue durée avec le Haras des Coudrettes. Le cavalier revient sur sa cavalerie et ses projets.

 
 
GrandPrix-replay.com : Vous venez de récupérer au sein de vos écuries Courtney 6, comment s’est faite cette arrivée et quelles sont vos attentes ?
Olivier Guillon : Alors le cheval n’est pas encore arrivé, il sera là demain. C’est un hongre de onze ans qui a déjà un petit peu d’expérience sur 1.50m et qui est régulièrement dans les classements sur des épreuves à 1.45m et 1.50m. C’est un gros poney blanc d’1.70m (rires),  très utile dans une écurie de concours et qui semble assez malléable et compétitif. L’idée est de le sortir sur des Grand Prix 4* et sur les grosses épreuves dans n’importe quel concours. Pour la suite, il faudra voir s’il peut passer le cap des Coupes des nations. Mais en tout cas je ne me fais pas de souci quant aux résultats dans des épreuves de Grand Prix à 1.50m.

 
 
GrandPrix-replay.com : Vous récupérez de plus en plus de chevaux appartenant aux Haras des Coudrettes, est-ce le début d’un partenariat de longue durée ?
Olivier Guillon : L’idée est en effet de travailler en collaboration avec les autres cavaliers HDC (Patrice Delaveau et Kevin Staut ndlr.) et d’avoir une équipe optimale. J’ai déjà deux chevaux qui sont rentrés dans mes écuries ces derniers temps et un troisième cheval, Poete de Preuilly, qu’Emmanuèle avait acheté à quatre ans et qui a fait pour l’instant des épreuves à 1.35m et 1.40m.

 
 
GrandPrix-replay.com : Vous êtes ressorti sur le circuit Jeunes chevaux, notamment à Mantes-La-Jolie, est-ce une nouvelle optique de travail ?
 Olivier Guillon : Justement, désormais je vais plus me concentrer sur le haut-niveau puisque j’ai les chevaux qui permettent de le faire. Je vais mettre la partie jeunes chevaux entre parenthèses.

 
 
GrandPrix-replay.com : Pouvez-vous revenir sur votre victoire dans le Grand Prix de Mantes-La-Jolie avec Pomme du Valon, quel bilan et quel avenir pour cette jument ?
Olivier Guillon : Pomme est une jument très compétitive à son niveau d’épreuve et qui est très volontaire. Elle a un mode d’emploi vraiment facile ! L’idée est qu’elle puisse passer le cap des épreuves à 1.45m pour pouvoir intégrer ensuite de gros concours et en faire éventuellement une partenaire pour des circuits comme le Global Champions Tour. C’était son premier Grand Prix 2* et elle a très bien réagi, elle est très rapide et donne toujours son maximum.

 
 
GrandPrix-replay.com : En ce qui concerne les Jeux olympiques, comment vous préparez-vous et dans quelle forme se trouve Lord de Theize?  
Olivier Guillon : Je m’apprête à partir à Wiesbaden pour le Global Champions Tour, Lord ne va courir que deux jours: le premier jour et le Grand Prix du samedi. Et puis la semaine prochaine je me rendrai à St-Gal pour courir dans la Coupe et le Grand Prix. Le cheval semble en forme. Pour le moment j’ai fait plus d’entrainement que de concours mais il montre de bonnes choses.

 
 

Propos recueillis par Astrid Garaude. 

À lire également...

Réagissez