Mercredi 23 mai - 11h31 | lbernardini

MID DANCER ENTRE DANS LA LEGENDE

En remportant pour la troisième fois le Gras Savoye Grand Steeple-Chase de Paris, dimanche, à Auteuil, après ses succès de 2007 et de l'an dernier, le vétéran d’onze ans, Mid Dancer (Midyan et Dancer Lady), entraîné par Christo Aubert et monté par Sylvain Dehez, est entré dans la légende des courses d'obstacles françaises puisque, dans cette épreuve créée au milieu du XIXe siècle, seuls deux chevaux avaient réussi un pareil exploit avant lui : la grande Hyères III en 1964, 1965 et 1966 et le champion Katko (1988, 1989 et 1990). 


 
Avec son label groupe I, son parcours de 5.800 mètres et son allocation de 850.000 euros, le Grand Steeple Chase de Paris est l'une des courses d'obstacles les plus convoitées au monde et attire toujours l'élite des sauteurs. Qui dit élite dit généralement petits comités, mais cette année, aucun cheval n'ayant manifesté une grande supériorité dans les épreuves préparatoires, les candidatures étaient nombreuses et quelque dix-neuf concurrents se présentèrent sous les ordres du starter prêts à sauter deux fois la rivière des tribunes, le gros open ditch, le rail ditch and fence et autres pièges redoutables sur une piste devenue très souple après les pluies du début d'après-midi.

 
Ancien vainqueur de cette épreuve, Remember Rose (Insatiable), monté par la cravache d'or irlandaise Ruby Walsh, s'est élancé en tête et a mené pendant un tour à bonne allure devant le favori Pistolet Rouge (Polish Summer). Le peloton s'étirait, ne pouvant suivre le rythme infernal mené par les chevaux de tête, mais au milieu de la ligne opposée aux tribunes, soit à un peu plus d'un kilomètre du but pour sauter le "juge de paix" d'Auteuil, le rail ditch and fence encore abordé à (trop) grande vitesse par Remember Rose, celui-ci "oubliait" de s'enlever et chutait lourdement. On assistait d'ailleurs à une véritable hécatombe au franchissement de cette redoutable difficulté, trois autres des favoris, Rhialco (Dom Alco), Rubi Ball (Network) et Net Lovely (Network) étant mis hors d'affaire à cet instant. Pistolet Rouge se retrouvait alors seul en tête devant Parigny (Tagula), Shannon Rock (Turgeon), Cokydal (Cadoudal), le futur vainqueur Mid Dancer venant beaucoup plus loin.

 
Dans le dernier tournant, Pistolet Rouge voyait son avance fondre et entre les deux derniers obstacles, il était débordé par Shannon Rock et Mid Dancer, ce dernier fournissant un dernier coup de reins dans les cinquante derniers mètres pour glaner son troisième succès dans l'épreuve reine, sous une immense ovation. A l'issue de son parcours échevelé mais victorieux, Sylvain Dehez, tout à la joie de sa superbe victoire racontait : ''Ce fut une course incroyable: au second tour à la butte en terre qui précède le rail ditch and fence, je me suis demandé si je n'allais pas arrêter mon cheval tant nous étions loin de la tête. J'ai bien fait d'insister car il a pris son mors pour franchir le "gros" et ensuite, il ne l'a plus lâché. C'est vraiment un super champion."

 
Chinchon victorieux à Kranji

 
En plat, cette fois, le mâle de sept ans Chinchon (Marju et Jarama), entraîné par Carlos Laffon Parias à Chantilly et monté par Olivier Doleuze, a fait une véritable démonstration dans la Singapore Airlines International Cup sur l'hippodrome de Kranji (Singapour). Dans cette épreuve de groupe I courue dimanche sur 2.000 mètres et dotée de 1.750.000 euros, ce grand voyageur a attendu l'entrée de la ligne d'arrivée pour prononcer son effort puis il a accéléré dans les deux cents derniers mètres laissant finalement à trois longueurs et plus ses cadets, le quatre ans Zaidan (Street Cry) et le cinq ans Flax (Silvani), le grand favori Zazou (Shamardal) devant se contenter de la quatrième place.

 
A Auteuil, Jean-Noël Gontier
 

À lire également...

Réagissez