Vendredi 27 juillet - 15h47 | admin_root

FLASHBACK SUR LA CARRIERE DE SAPPHIRE

La jument de tête de l’Américain [McLain Ward] [Sapphire] tire sa révérence, après une carrière époustouflante au plus haut niveau. Blessée en 2011, elle semblait pourtant avoir recouvré une forme olympique mais son cavalier et ses propriétaires ont préféré offrir une retraite paisible à cette championne.

 

Il faut dire que cette fille de Darco, née en Belgique sous le nom de Safari van't Merelsnest, possède un palmarès exceptionnel et qu’elle a marqué de manière indélébile celle de l’Américain, lui permettant de caracoler dans certaines des plus prestigieuses compétitions internationales. Huit années durant, le couple s’illustrera sur les plus grandes pistes du monde, défiant les champions, comme lors du barrage face à Eric Lamaze et Hickstead en 2009 à Calgary où la paire arrache la victoire sur le fil. Une histoire notamment marquée par deux superbes médailles d’or olympique par équipes décrochées à Hong Kong et à Athènes. Mais pas seulement, l’aventure de McLain Ward et de sa jolie alezane est jalonnée de prodigieuses performances comme lors de la Coupe des nations à Aix-la-Chapelle. Une paire qui s’est distinguée à l’occasion des Jeux équestres mondiaux de Las Vegas en 2009, où elle monte sur la deuxième marche du podium. Une histoire également marquée par des déceptions et des désillusions notamment à Genève en 2010, où le couple premier au classement provisoire de la finale de la Coupe du monde est disqualifié à cause d’une sensibilité anormale constatée sur l’antérieur gauche de la jument.

 

Mais cette carrière reste véritablement marquée par le sceau de la victoire puisque la dernière sortie internationale de la jument était lors de la Coupe des nations de Wellington en mars 2011 où le couple sort vainqueur une ultime fois. McLain Ward a confié sur son compte Facebook toute la peine qui est la sienne face à cette nouvelle, tout en souhaitant rendre hommage à cette jument époustouflante. « Maintenant que la nouvelle du départ en retraite de Sara a éclaté, je profite de cette opportunité pour tous vous remercier pour vos merveilleux commentaires, dont beaucoup m’ont mis les larmes aux yeux. Alors que c’est la fin de son incroyable carrière, je refuse d’être triste ». Il revient également sur la forme de la jument « Sara se retire en pleine santé, heureuse et au top ».Enfin, il revient sur le bonheur que lui a procuré la rencontre avec celle qu’il surnomme Sara « Je suis très chanceux que le destin l’ait mise sur ma route et d’avoir été son cavalier et son partenaire alors qu’elle s’est illustrée dans l’histoire du saut d’obstacles. Il y aura forcément des moments où elle va me manquer quand la pression est à son comble, mais quand je pense à elle tout ce que j’ai ce sont de fabuleux souvenirs. Quand je regarde en arrière je constate à quel point nous avons eu de la chance. »

                                                                                           
Sapphire et son complice était placés dixièmes sur la long list olympique, ce dernier devra donc compter sur ses autres acolytes, notamment Rothchild et Oscar, pour l'échéance olympique. Nul doute que cavalier américain saura rebondir.


L'incroyable barrage contre Eric Lamaze à Calgary en 2009

 
 
 
Coupe des nations Wellington 2011

 
World Equestrian Games 2010


 
Coupe du monde Las Vegas 2009
 

 

  

À lire également...

Réagissez