CSIO LA BAULE : LA BELGIQUE DÉMARRE FORT

Gregory Whatelet a donné la victoire à la Belgique. (Ph. Scoopdyga)

Dimanche 13 mai - 15h38 | ma.thierry

CSIO LA BAULE : LA BELGIQUE DÉMARRE FORT

A l'issue d'un barrage disputé contre les Pays-Bas, la Belgique a remporté la première étape du circuit Coupe des nations disputée vendredi après-midi à La Baule. Une victoire à l'arraché conquise par les hommes de Philippe Guerdat : Philippe Le Jeune, Dirk Demeersman, Niels Bruynseels et Gregory Whatelet. La Suède est troisième et l'équipe de France, huitième.


 
Partis en ouvreur, [Simon Delestre] et [Valentino Velvet] butent par deux fois sur le parcours de La Baule. [Jerome Hurel] et [Ohm de Ponthual] se font piéger par le chronomètre sur les deux manches mais ne feront tomber qu'une seule barre sur les deux parcours bien maîtrisés. Pour [Eugenie Angot] et [Old Chap Tame], le couple se reprend en deuxième manche après un premier tour à douze points. "Le score ne reflète pas vraiment mon sentiment sur le parcours en première manche. J'ai trouvé que le cheval sautait magnifiquement bien jusqu'à ma faute dans le triple. A ce moment là, j'ai voulu rester à quatre points sans prendre du temps. J'ai été un peu trop gourmande en voulant enlever une foulée après le triple", avoue la cavalière. Reste [Penelope Leprevost] et [Topinambour] qui réalisent l'un de sept doubles sans-faute de l'épreuve, de quoi donner du baume au cœur au clan français.

 
Alors que les Tricolores sont rapidement hors jeu, le public assiste à une belle lutte dans le haut du classement. Les sans-faute s'enchaînent et la course à la victoire s'intensifie. Les Britanniques, malgré le double zéro de [Nick Skelton] et Big Star, sont distancés en deuxième manche. Pendant ce temps, les Suédois (Henrik von Eckermann, Jens, Peter et Lisen Fredricson) réussissent tous le clear-round et remontent en troisième position. Le simple parcours à quatre points peut s'avérer fatal. Au jeu du sans-faute, la Belgique et les Pays-Bas sortent du lot avec d'un côté un double sans-faute de Philippe Le Jeune avec Vigo d'Arsouilles et [Gregory Whatelet] avec Euphony Cadjanine Z, et de l'autre, ceux de [Leon Thijssen] avec Tyson et de Marc Houtzager avec Sterrehof's Voltaire. "Le parcours était assez gros, délicat. Il y a peut être eu un peu trop de sans-faute, mais il y a eu du suspense jusqu'au passage des derniers cavaliers. Le public a été tenu en haleine", commente Philippe Le Jeune, conscient que ce genre de parcours permet d'aborder la suite de la saison sereinement.

 
Avec un total de quatre points seulement à l'issue des deux manches, les deux sélections doivent se départager sur un barrage. Seront appelés sur la piste : Albert Voorn avec Tobalio et Gregory Whatelet avec Euphony Cadjanine Z. Tous les deux font alors tomber une barre mais le Belge affiche un chronomètre plus rapide de trois secondes. Le podium est déterminé : Belgique, Pays-Bas, Suède.

 
Resteront de nombreuses images de cette première Coupe des nations cru 2012. L'image d'[Albert Voorn], lâchant quelques larmes pour ce qui était son grand retour dans l'équipe néerlandaise après dix ans d'absence. L'émotion également du champion du monde [Philippe Le Jeune], double sans-faute avec Vigo d'Arsouilles, de la famille Fredricson qui composait la quasi-totalité de la sélection suédoise, auteur d'une fantastique deuxième manche. La déception du clan tricolore, aussi, qui devant son public termine dernier de la Coupe des nations. Autant d'émotions réunies vendredi après-midi sur la piste de La Baule.

 
 
 
Le classement :
1. Belgique 4 pts + 4 pts
2. Pays-Bas 4 pts + 4 pts
3. Suède 5 pts
4. Allemagne 6 pts
5. Suisse 12 pts
6. Grande Bretagne 12 pts
7. Irlande 12 pts
8. France 15 pts

 
A La Baule, Marie-Anaïs Thierry 

À lire également...

Réagissez