Jeudi 10 mai - 09h56 | ma.thierry

« JE SUIS SEREIN POUR LA BAULE », HENK NOOREN

Coup d’envoi de la Coupe des nations FEI ce week-end à La Baule, un premier test grandeur nature en cette année olympique. L’occasion de tâter le terrain chez les concurrents mais également de faire le point sur les couples français. Le sélectionneur des Tricolores a composé une équipe dans laquelle ne figurent pas les deux meilleures couples français, une stratégie ? Ce dernier s’en explique pour GrandPrix-replay.com.

  
 
GrandPrix-replay.com : Ce week-end se tient la première étape de la Top League, comment avez-vous composé l’équipe ?
Hank Nooren : Et bien, les deux meilleurs Français étaient hors course pour ce rendez-vous. Il était déjà clair que [Kevin Staut] ne courait pas avec sa jument de tête [Silvana]*HDC, cette décision avait été prise de longue date compte tenu de tous les efforts qu’elle a eu à faire ces derniers temps. Quant à [Patrice Delaveau], [Ornella Mail]*HDC a accusé une petite baisse de forme il y a quelques semaines et nous avons donc préféré lui accorder un temps de répit. Mais je crois complètement dans les chances de l’équipe finale qui s’élancera ce week-end. ([Roger-Yves Bost], [Penelope Leprevost], [Simon Delestre], [Jerome Hurel], [Olivier Guillon] ndlr.)

 
 
GrandPrix-replay.com : Quelles attentes avez-vous face à ce premier test pour les cavaliers français ?  
Hank Nooren : Je n’ai pas d’attente particulière notamment parce que c’est une saison très spéciale. Déjà parce que les chevaux ont beaucoup couru en indoor, du coup on ne se rend pas vraiment compte de la forme dans laquelle ils sont. C’est le même sentiment pour les cavaliers, il n’est pas très facile de se jauger pour le moment. L’organisation a été différente cette année et les objectifs sont différents puisque nous avons dans le viseur les Jeux olympiques de Londres. J’attends quand même de bonnes choses.

 
 
GrandPrix-replay.com : En somme, la Top League n’a qu’une importance secondaire cette année ?
Hank Nooren : C’est sûr que l’objectif principal ce sont les Jeux avec l’espoir d’avoir la meilleure équipe possible. Malgré tout, je tiens absolument au maintien dans la Top league et je suis persuadé que les Français peuvent réaliser de bonnes performances. Cette année sera aussi l’occasion d'observer de nouveaux couples sur ce circuit, en leur permettant de ce tester sur de gros parcours.

 
 
GrandPrix-replay.com : La Baule sera l’occasion d’observer de près les couples français, une première étape de sélection ?
Hank Nooren : Bien-sûr je serai très attentif aux performances de chaque couple à La Baule, aujourd’hui ils sont sept ou huit sur la long list pour Londres. Mais ils ont chacun toutes leurs chances de faire leurs preuves ce week-end. Malgré tout, les choses vont aller très vite et cette saison est très courte puisque j’annoncerai officiellement l’équipe qui se rendra à Londres cinq semaines après cette première étape de la Top League. Toutefois, je sens mes troupes sereines et confiantes à l’aube de ce temps fort.

  


Propos recueillis par Astrid Garaude

À lire également...

Réagissez