HORSE-BALL : BORDEAUX DÉROULE À DEAUVILLE

Bordeaux, en rouge, toujours invaincu (Ph. MA Thierry).

Vendredi 27 avril - 18h30 | ElodieM

HORSE-BALL : BORDEAUX DÉROULE À DEAUVILLE

Le championnat Pro Elite de horse-ball a repris ses droits ce week-end au Pole international du cheval de Deauville. Alors que les dix équipes en lice participaient là à la septième des dix étapes de leur championnat, le trio de tête reste inchangé avec dans l'ordre : Bordeaux, Chambly et Arles.


Champions de France en 2010 et deuxièmes l'an dernier, les Bordelais pourraient bien renouer avec le titre suprême du horse-ball français. Toujours invaincus en quatorze rencontres, les joueurs ont un pied sur la première marche du podium. A Deauville, l'équipe a de nouveau dominé son sujet en s'imposant contre Coutainville 13-7 et contre Bellegarde 15-2. Les victoires s'enchaînent, mais c'est aussi le cas pour Chambly et Arles, la formation championne de France en titre. « L’essentiel était de ramener six points, mais surtout d’essayer de retrouver un fond de jeu que l’on avait perdu depuis un petit moment et de se faire plaisir sur le terrain. Il a fallu se reconcentrer sur des choses simples et amener la rapidité qui faisait notre force l’année dernière », explique Benoît Levêque, capitaine d’Arles.


 
Nancy puis Jardy au programme
Arles et Chambly gardent le contact, et le podium pourrait subir quelques évolutions dans les mois à venir. Les deux prochains week-ends de compétition s'annoncent en effet déterminants, à Nancy en mai d'abord puis à Jardy fin juin. Bordeaux, qui compte actuellement trois points d'avance sur ses deux poursuivants, rencontrera Chambly en Lorraine et Arles lors de l'ultime étape. « Ce sont des matches que l’on prépare déjà aujourd’hui », poursuit Benoît Levêque. « Pour Bordeaux par exemple, il faut que l’on étudie au maximum leur façon de jouer, de défendre. Mais il va surtout falloir que l’on soit régulier et très précis sur le terrain », ajoute-t-il, conscient que son équipe n’a pas le droit à l’erreur. Si trois équipes sont encore en course pour le titre, le reste du classement est relativement ouvert. Angers, solidement installé en quatrième position, devance trois équipes à égalité de points : Rouen, Coutainville et Nantes. Nancy Lorraine, Bellegarde et Lyon ferment la marche et devront batailler dur pour conserver une place en Pro Elite.

 
L'équipe de France dévoilée
Deauville était un week-end à ne pas manquer pour les amateurs de ballon rond. Le sélectionneur national Raphaël Dubois et l’entraîneur Christophe Désormeaux étaient sur place pour affiner une liste de huit joueurs en vue du Grand Tournoi International de Lamotte-Beuvron. La liste tant attendue a été dévoilée en toute fin de week-end. Les couples sélectionnés pour représenter la France fin mai sont : Mikel Le Gall (Arles), Benoît Levêque (Arles), Clément Orszag (Chambly), Jérôme Hadjout (Chambly), Romain Depons (Bordeaux), Jean-Baptiste Depons (Bordeaux), Johann Pignal (Bordeaux) et Gérald Ratel (Rouen). Parmi ces joueurs d’expérience, le Normand Gérald Ratel est le petit nouveau de la bande. « J’ai forcement un peu de pression sur les épaules, d’autant que j’arrive dans une équipe où tous les joueurs ont déjà représenté la France. Mais être avec ces cavaliers là, ça a aussi un côté rassurant. Pour le moment, j’ai juste mon nom sur une liste, il va falloir que je fasse mes preuves et que je trouve rapidement ma place au sein de l’équipe », admet-il.

 
Marie-Anaïs Thierry

À lire également...

Réagissez