Mercredi 25 avril - 10h54 | ma.thierry

POMPADOUR : UN TRIPLE POUR QUELQUES SECONDES DE MOINS !

Cette édition 2012 du championnat de France s’annonçait, dès le départ, différente. En effet, avec trente-six partants, le concours n’avait pas connu depuis longtemps une telle affluence. La préparation olympique n’y est sans doute pas étrangère. En outre, des trombes d’eau s’abattaient sur la région depuis une semaine rendant le travail des équipes difficiles pour maintenir une piste en bonne état.


 
 
Dès le début de la compétition, le mano à mano [Donatien Schauly MCH]-[Nicolas Touzaint] est lancé. Le multi médaillé angevin prend la tête à 0,2 points d’avance sur le champion de France en titre. [Maxime Livio] et [Jaipur II], de retour à la compétition, sont troisièmes, fidèles à leur réputation de bons dresseurs. Nicolas Touzaint avait aussi affuté [Lesbos] pour ce concours, le couple est quatrième. Derrière, mais à presque dix points de la tête, on retrouve de belles prestations de Orlane Hillereau et Naome de Glain, [Astier Nicolas] et Piaf de B’Neville ou encore [Didier Dhennin] et Opi de Saint Léo. Le samedi après-midi, le cross était très attendu. Le terrain était très lourd et collant et le parcours massif mais techniquement bien dosé. Avec humour, les bruits disaient que cela préparait parfaitement pour les JO qui, même s’ils se tiennent en juillet, pourraient se courir dans des conditions météorologiques similaires. Les couples prêts se démarquent très vite et la bataille continue entre Nicolas et Donatien. [Ocarina du Chanois]*mili est en très grande forme et galope avec aisance, fluidité et rapidité, le couple est le seul maxi de la journée. Nicolas pousse Lesbos et [Hildago de l Ile] mais se heurte au verdict du chronomètre. Pour deux secondes Hildago et Nicolas Touzaint laissent la place de leader à Donatien et Ocarina. Lesbos est lui troisième mais son score ne comptera pas au final pour le championnat.

 
C’est Astier Nicolas et Piaf de B’Neville qui remonte à la quatrième place à l’issue de ce cross qui verra certaines désillusions et déceptions. C’est notamment le cas de Didier Dhennin et Opi de Saint Léo qui chutent en début du parcours. Même sort pour Didier Willefert dans le premier gué avec Noé Brebaudin. La grosse déception vient de l’élimination de [Nemetis de Lalou] qui refuse trois fois sur le gué et celle de [Punch de L Esques] et Karim Laghouag qui chutent sur le dernier obstacle. Jaipur II et Maxime Livio ainsi que [Nero du Jardin] et [Fabrice Lucas] ne termineront pas non plus.

 
Un chronomètre décisif

 
Cette ultime épreuve, courue sur la piste en sable plutôt que celle en herbe, révèle quelques couples telle [Maranello] et [Eric Vigeanel], qui remontent à la quatrième place du championnat ou encore [Cadiz] et [Aurelien Kahn] qui terminent cinquièmes. [Phosphore de Lhocre] et [Eddy Sans] confirment leur excellente prestation de Tartas et prennent la sixième place devant Naome de Glain et Orlane Hillereau. Sur la troisième marche du podium, Astier Nicolas démontrent que Piaf de B’Neville, qui a fait la majeur partie de sa formation en Angleterre l’an dernier, est une recrue de choix. Appartenant à un syndicat de copropriétaires, Ben&Partners, il a un bel avenir qui s’annonce devant lui. Sans-faute tous les deux au CSO, c’est donc le chronomètre du cross qui départagent les Nicolas et Donatien. « L'objectif était clairement la performance après la reprise à Fontainebleau. Sur le dressage, Ocarina était obéissant, agréable et très relâché et de ce fait nous sommes allés chercher plus de points. Je pense que nous pouvons encore faire mieux au galop. Le cross était largement à sa portée, c'est un cheval qu'il faut laisser partir à sa main et on voit ensuite si on peut aller vite ou non. Là, il était décontracté dès le début et j'ai pu donc très bien avancer et gagner du temps sur le tracé mais aussi sur les sauts. Comme il est très disponible, je n'ai pas besoin de le faire revenir longtemps avant. Il a énormément évolué en terme de décontraction, je l'ai vu sur le CSO où, quand je suis entré, malgré les applaudissements, il ne s'est pas raidi et a sauté relâché ». Le cavalier du CSEM réalise l’exploit du triplé avec le même cheval et est très motivé pour aller chatouiller [Michael Jung] sur son trône: « Si le cheval demeure dans cette attitude, et comme faire deux CSO n'est pas un problème pour lui, je pense qu'on est capable de faire de belles choses à Londres! ». Une motivation que l’on retrouve bien sur chez son dauphin, Nicolas Touzaint avec un Hildago de L’Ile des grands jours.
La bataille se poursuivra à Vittel avant le départ pour Londres. En attendant, les cavaliers de la longue liste (à laquelle Aurélien Kahn va être rajoutée) partiront mardi prochain en Angleterre afin de se familiariser avec le site et leur cadre de vie pendant les JO.
 

Pauline Chevalier
 
 

À lire également...

Réagissez