Lundi 23 avril - 13h56 | astrid63

COUPE DU MONDE DRESSAGE : PODIUM 100% FEMININ

La finale de la Coupe du monde de dressage Reem Acra 2012 a très vite pris des allures de combat entre cavalières. Dés le premier jour dans le Grand Prix, le podium était trusté par les amazones qui n’auront rien lâché samedi après-midi pour conserver leur domination. Et la victoire revient sans surprise à la tenante du titre, [Adelinde Cornelissen].

Chez elle, la Néerlandaise avait pourtant bien mal commencé la compétition après le refus de son cheval [Parzival] lors de la première visite vétérinaire de jeudi. Mais vendredi matin, tout rentrait dans l’ordre et le couple pouvait donc prétendre à un deuxième titre consécutif devant son public. Après un Grand Prix un peu décevant aux dires des juges, la championne d’Europe en titre a su se reprendre pour dérouler une reprise en musique fluide et dynamique. «  Parzival était bien mieux aujourd’hui qu’il ne l’était hier et je suis très contente au final car je ne m’étais pas beaucoup concentrée sur cette échéance jusqu’à présent. Il est vrai que j’ai mis un petit coup d’accélérateur dans sa préparation la semaine passée », confie la championne du jour. Alors que le couple ne déroulait que sa deuxième reprise libre en indoor de l’année après l’étape d’Amsterdam en janvier dernier, il parvient à décrocher une moyenne générale de 86,250% suffisante pour l’emporter. « Parzival n’est pas encore à 100% de ses capacités car nous préparons l’échéance olympique par étapes mais au-delà de défendre mon titre, je voulais surtout montrer Parzival à son public et je suis très satisfaite de la façon dont cela se termine », ajoute-t-elle.
Treizième couple à s’élancer sur la piste, l’Allemande [Helen Langehanenberg] aura tout donné pour tenter de détrôner son adversaire la plus tenace. Avec [Damon Hill], la cavalière a une fois de plus enchanté le public et les juges mais doit malgré tout se contenter de la deuxième marche du podium en réalisant son record personnel (85,214%). « Nous avons essayé de faire tout ce que nous pouvions pour remporter l’épreuve et nous y sommes presque arrivés (rires). Mais Adelinde est une excellente cavalière qui a déroulé de nombreuses fois de très bonnes reprises en musique et je savais qu’elle pouvait encore le faire », sourit Helen.
 
La belle surprise vient tout droit d’Italie avec [Valentina Truppa], qui a prouvé toute la qualité de son puissant Eremo del Castegon en sortant de piste avec une moyenne de 81,232%, surclassant ainsi Isabell Werth et El Santo à la dernière minute (79,964%). Alors que la reprise sera fluide avec quelques petites fautes, le couple produit une sortie magnifique rythmée sur une musique italienne entrainante (pirouette au piaffer – passage). « J’avais déjà utilisé ce texte et cette musique à Stuttgart sur le circuit mais nous avons fait quelques petits changements. Je pense que c’est le genre de musique que le public apprécie et je suis contente car je suis italienne, mon cheval est italien et notre musique est italienne (rires) ».
Le public présent en nombre (9500 spectateurs), a donc assisté à une compétition de qualité même si de nombreuses têtes de série ont mis de côté le circuit Coupe du monde cette année en raison des Jeux olympiques de Londres.
 
Résultats :
1- Adelinde Cornelissen & Jerich Parzival NED 86,250%
2- Helen Langehanenberg & Damon Hill GER 85,214%
3- Valentina Truppa & Eremo del Castegno ITA 81,232%
4- Isabell Werth & El Santo NRW GER 79,964%
5- Richard Davison & Hiscox Artemis GBR 78,571%
6- Hans-Peter Minderhoud & Glock’s Tango NED 76,125%
7- Nadine Capellmann & Girasol GER 75,625%
8- Oatrik Kittel & Toy Story SUE 75,482%
9- Tinne Vilhelmson-Silfven & Don Auriello SUE 74,393%
10- Lone Joergensen & FBW De Vito DEN 73,589%
 
A ‘s-Hertogenbosch, Elodie Muller
 
 

À lire également...

Réagissez