Vendredi 20 avril - 11h43 | lbernardini

« AVEC NOUMA D’AUZAY J’AI TROIS CHEVAUX DE GRAND PRIX » F. ANGOT

Florian Angot était à Jardy le week-end dernier et a enregistré de bonnes performances avec ses deux chevaux de tête mais présentait aussi un nouveau venu. Le cavalier de trente-huit ans revient sur son concours et évoque son piquet de chevaux qui se montre prometteur pour la suite.

 
GrandPrix-Replay.com : Quel bilan tirez-vous de ce week-end à Jardy ?
Florian Angot : Le bilan est très bon, les  choses se mettent en place gentiment. J’ai emmené cinq chevaux qui se sont montrés très compétitifs. J’avais notamment deux nouvelles montures : Quilimane de Semilly et Nouma d’Auzay qui ont très bien sauté. J’ai un piquet de chevaux qui se révèle performant.

 
 
GrandPrix-Replay.com : Justement, vous évoquez Nouma d’Auzay, un petit  nouveau dans votre écurie…
Florian Angot : Je monte une jument Réglisse Brennus qui est une fille de For Pleasure par Girolle d’Auzay, c’est donc  la même souche. Son propriétaire voulait qu’il continue à faire du concours puisqu’il n’est pas du tout usé, et il me manquait un troisième cheval pour sortir en Grand Prix. Son arrivée me permet de faire un roulement et de ménager chacun de mes chevaux. Cela fait maintenant quinze jours qu’il est à la maison.

 
 
GrandPrix-Replay.com : Quels sont vos objectifs avec lui ?
Florian Angot : Et bien ça c’est lui qui va nous le dire ! Je sais que c’est un cheval de Grand Prix qui va déjà me permettre de faire un turn-over et puis pour le reste je vais voir. Je veux d’abord que l’on se mette ensemble et qu’il reprenne un peu d’état. Il est trop tôt pour se fixer des objectifs précis, je vais essayer de faire au mieux. J’ai engagé dans le CSI 3* de Maubeuge, ce qui permettra de faire un premier test. C’est important d’avoir un bon piquet pour ce genre de rendez-vous, j’emmène donc Nouma et Open Up Semilly qui a vraiment très bien progressé et a de très gros moyens.

 
 
GrandPrix-Replay.com : Vous avez beaucoup de jeunes chevaux, certains se démarquent-ils ?
Florian Angot : J’ai deux jeunes qui, je pense, vont se montrer fantastiques. Une jument, Sunshine Beauty, dont c’est la première année de concours qui a un énorme potentiel. Puis Soprano de Grandry, un produit de Jarnac qui appartient à mon père qui a gagné les six ans la semaine dernière. Ces deux jeunes ont, sans aucun doute, l’étoffe de chevaux de Grand Prix. J’ai toujours fonctionné en préparant l’avenir pour pouvoir plus tard avoir des partenaires prêts pour les grosses épreuves. Bien sûr, quand j’avais un cheval comme First de Launay, il était ma priorité mais j’avais quand même des jeunes pour « l’après ». Je n’ai pas un propriétaire qui m’achète des chevaux à sept ou huit ans donc je dois les former. D’un autre côté cela me permet d’avoir une relation différente avec eux, le couple est déjà formé et est très compétitif à huit ans.

 
 
GrandPrix-Replay.com : Quels sont vos prochains rendez-vous ?
Florian Angot : J’irai donc à Maubeuge dans une petite dizaine de jours avec Nouba et Open. La semaine suivante, j’emmène Made In Semilly à Fontainebleau pour courir le CSI 2*. Et ensuite j’espère pouvoir me rendre à La Baule avec mes trois chevaux de tête. Je pense que j’ai ma place dans ce temps fort de la saison avec trois montures compétitives.  

 
Propos recueillis par Astrid Garaude.

À lire également...

Réagissez